Comment devenir moins timide?

Comment devenir moins timide? Partie 1, définir et combattre votre timidité.

1/ Qu’est ce que la timidité?

Beaucoup de gens se définissent comme timides, mais ce terme regroupe évidement des degrés de timidité différents, et plus ou moins handicapants dans la vie de tous les jours : ceci peut affecter votre vie sociale, professionnelle, vos études, vos relations avec l’autre sexe, et littéralement pourrir une partie de votre vie si vous la subissez.

Tout d’abord voyons ensemble la définition de la timidité :

La timidité est un manque d’assurance, de hardiesse dans ses rapports avec les autres, dans une action ou une réalisation.

The Hidden Beauty!

Dans les faits, elle va se traduire par des hésitations, par le fait de ne pas entreprendre des choses, entrainant une perte progressive de confiance en soi. Les symptômes physiques pourront être une transpiration excessive (mains moites), des tremblements de la voix et des mains, un stress permanent en présence d’autres gens. La personne timide aura tendance à rougir devant le regard des autres, à baisser les yeux, à perdre ses moyens à l’oral.

La timidité n’est pas liée au degré d’intelligence de la personne, même une personne brillante intellectuellement pourra être paralysée par cette timidité.

2/ Pourquoi suis-je timide?

De nombreux facteurs rentrent en jeu, mais cela est souvent lié étroitement à un manque de confiance en soi. La relation que vous aviez avec vos parents, avec vos amis et camarades d’école, des expériences passées traumatisantes, un évènement brutal qui vous a sapé votre confiance, tous ces facteurs et bien d’autres ont pu forger votre timidité, et votre rapport aux gens.

La bonne nouvelle, c’est que contrairement à ce que beaucoup de timides pensent (et j’ai fait partie du lot pendant des années), ceci n’est pas une fatalité, et je vous donnerai des pistes pour petit à petit vaincre votre timidité, et devenir celui dont vous n’osiez plus rêver.

3/ Je suis timide maladif, que faire?

La timidité maladive, je connais bien. Pendant presque 30 ans mes rapports aux autres ont souvent été un cauchemar, prendre la parole devant mes camarades ou devoir faire un exposé en classe m’empêchait de dormir pendant des jours.

A chaque fois qu’on parlait de moi, je devenais tout rouge, je transpirais, et je perdais tous mes moyens : impossible de répondre une phrase intelligente, mon cerveau et mon corps étaient comme paralysés par cette timidité maladive.

Pour vous donner un exemple, même à l’âge adulte, lorsque je devais appeler le médecin  pour prendre rendez vous ou aller dans une boulangerie, je devais me répéter une dizaine de fois la phrase à dire avant de parler à la personne, et ma voix tremblait comme si ma vie en dépendait. Evidemment, chaque mauvaise expérience venait s’ajouter à la précédente, et à chaque fois mon mal empirait. Je finissais par avoir peur d’avoir peur.

Évidemment, ma vie sociale était très limité, à part quelques amis je ne faisais que très peu de rencontres, et je n’étais pas du tout à l’aise avec les inconnus. Il suffisait qu’il y ait dans une soirée une seule personne que je ne connaisse pas ou peu pour que je sois stressé tout le long de la soirée, ne disant souvent quasiment rien de peur d’être ridicule. Avec les filles, je rougissais, transpirais et avais la voix qui tremble à chaque fois qu’une fille approchait. A chaque fois que quelqu’un riait autour de moi je m’imaginais qu’il se moquait de moi, je ne pouvais pas entrer dans une boutique de peur que le vendeur ne vienne me parler et me mettre mal à l’aise, et ne prenais que très peu d’initiatives.

Si vous vous reconnaissez au moins en partie dans cette description, pas de panique : sachez que vous pourrez vous débarrasser de cette timidité maladive. Il faudra réaliser un vrai travail sur vous, mais le jeu en vaut la chandelle, et vous verrez, les résultats sont surprenants et viennent souvent plus rapidement que prévu. Quand je vois la différence entre la personne que j’étais il y a 2 ans encore et la personne que je suis maintenant, je suis très agréablement surpris. J’ai même parfois du mal à me dire que j’étais cette personne renfermée, timide et inadapté aux interactions sociales.

Si vous pensez que vous êtes quelqu’un de très timide, vous aimerez découvrir ceci : ne plus être timide maladif

Si vous êtes timides mais à un degré moindre, les techniques vous aideront à surmonter vos peurs, et la bonne nouvelle c’est que cela sera d’autant plus rapide, car vous n’êtes pas si timides que cela, vous manquez juste d’assurance dans certaines situations.

Ne vous cachez plus!

Ne vous cachez plus!


4/ La timidité n’est pas une fatalité!

L’erreur que font beaucoup de timides est de croire que la timidité est une fatalité, qu’une personne timide doit l’être toute sa vie, et qu’elle ne pourra pas progresser. Ceci est bien heureusement complètement faux, on peut inverser la tendance à tout âge, à condition de le vouloir vraiment.

Un vrai timide manquera tellement de confiance en lui qu’il ne croira pas que ce que je dis est possible, et pourtant en développant votre confiance en vous vous pourrez progresser, vous améliorer, ne plus être mal à l’aise en présence d’autres gens, commencer à apprécier les rapports humains, à aimer découvrir de nouvelles personnes et à être à l’aise avec. Une nouvelle vie s’offrira à vous, et en tant qu’ancien timide vous l’apprécierez d’autant plus, une vie pleine de choses excitantes et positives, et non plus une vie de peur, de stress et d’humiliations.

La première étape que je vous donne, et que je vous demande d’appliquer est donc la suivante :

Persuadez-vous que la timidité n’est pas une fatalité!

Ne vous définissez plus comme timide, la timidité n’est pas ce qui compose votre personnalité. Si pour l’instant c’est votre trait dominant, pas de panique, cela changera rapidement. Mais si on vous demande vos qualités et vos défauts, ou de vous définir, ne dites plus que vous êtes timides, car rappelez vous : La timidité n’est pas une fatalité! Notez le, répétez le jusqu’à ce que vous acceptiez cette vérité, ne vous laissez pas enfermer par vos croyances limitantes. Car oui, la vérité c’est que c’est souvent vous qui vous piégez vous-même en vous répétant sans cesse que vous ne pouvez pas faire telle ou telle chose à cause de votre timidité.

Voici un podcast vidéo pour compléter cet article :

Nous verrons dans la partie 2 de ce dossier comment utiliser cette nouvelle croyance, cette nouvelle vérité pour vous offrir des perspectives de vie étonnantes : améliorer son body language.

Ça me ferait plaisir si tu partageais cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Clique ici pour laisser un commentaire