par Hervé

décembre 8, 2021

il faut croire en soi Hervé Lero

Croire en soi : la clé du bonheur est à portée de votre main

En France, on est généralement plutôt pessimistes — c'est culturel. 

Pire : le fait de croire en soi est souvent mal vu.

Les gens qui croient en eux sont parfois vus comme des rêveurs. Des prétentieux. Ou même comme des fous. 

Ils sont parfois montrés du doigt. Par jalousie peut-être.

Pourtant, douter de soi mène systématiquement à une vie étriquée. Stressante. Déprimante parfois.

Et surtout : ne pas croire en soi, c'est l'assurance d'avoir des regrets sur son lit de mort.

Je refuse de vivre ça. Je ne veux pas faire partie de la majorité des gens qui regrettent de ne pas avoir assez cru en eux pour vivre leur vie à fond (d'après l'étude de Bronnie Ware, "the five regrets of the dying", 2011).

Une vie sans croire en soi, c'est comme un plat sans sel : ça manque de saveur

Voici le sommaire de cet article :

Croire en soi pour être plus optimiste

croire en soi - Hervé Lero

Commençons par un test amusant : 

Forcez-vous à sourire (le plus possible). Gardez ce grand sourire, et essayez maintenant de penser à quelque chose de triste. 

Est-ce que vous arrivez à ressentir vraiment de la tristesse ?

Probablement pas, car votre cerveau associe le sourire aux émotions positives.

Ça veut donc dire que plus vous souriez, et plus vous envoyez à votre cerveau des informations liées au bonheur, au positif. 

Donc, si vous êtes optimiste et que vous souriez plus : vous vivrez en moyenne plus d'épisodes joyeux dans votre journée.

Ce qui est déjà une bonne piste pour être heureux.

Si vous ne croyez pas en vous, vous ne pourrez pas être optimiste. Vous ne pourrez pas sourire face à un challenge, car vous penserez que vous allez échouer.

Croire en soi, c'est sourire face à l'inconnu. C'est sourire face au futur. C'est sourire face aux difficultés.

Parce que quand on croit en soi, on sait qu'on a tout ce qu'il faut pour surmonter les épreuves de la vie.

Croire en soi : un super pouvoir ou une perte de temps ?

Croire en soi, ça n'est pas une garantie de succès.

Ce n'est pas parce que vous croyez en vous que vous deviendrez le prochain Steve Jobs, Elon Musk, Usain Bolt ou Georges Clooney.


Croire en soi ne suffit pas à atteindre tous ses objectifs — ça se saurait.


Mais par contre, ça suffit à se donner une chance.

Le point commun entre tous les gens qui ont réussi, c'est qu'ils ont essayé.

Qu'ils ont cru en eux suffisamment fort à un moment non seulement pour se lancer...

...mais aussi pour continuer face aux échecs.

Face aux critiques.

Face aux difficultés de la vie.

Croire en soi, ce n'est donc pas l'ingrédient magique qui vous fera réussir votre vie...

...mais c'est quand même un ingrédient indispensable.

Comme la farine dans le pain : avoir de la farine ne vous garantit pas de faire du bon pain, mais si vous n'en avez pas vous ne pourrez même pas essayer d'en faire !

Croire en soi n'est donc ni un super pouvoir ni une arnaque : c'est juste un ingrédient essentiel à une vie réussie — ni plus, ni moins.

(pour vous en convaincre, vous pouvez lire mon article sur le manque de confiance en soi, qui développe ce sujet)

Pourquoi c'est mal vu de croire en soi en France

En France, on aime les histoires de losers magnifiques. 

La petite équipe de foot qui perd en demi-finales après avoir tenu la dragée haute au grand favori.

J'adore ces histoires moi aussi.

Mais ce que je n'aime pas, c'est quand on dénigre ceux qui réussissent.

Et dans ce sport de dénigrement, on est clairement champions du monde — cocorico !

Parlez d'entreprenariat dans n'importe quel autre pays, et la réponse sera globalement très enthousiaste.

Parlez-en en France, et la réponse sera très mitigée.

Les gens qui croient en eux sont parfois vus comme arrogants au lieu d'être vus comme inspirants.

Les gens qui réussissent sont vus comme des patrons à combattre au lieu d'être vus comme des gens qui créent des emplois, sans distinguer les enfoirés (qui existent dans ce milieu) des gens plus cools.

Je dois avouer que même moi, naturellement par mon éducation je n'aime pas trop les gens qui réussissent, et il faut que je fasse un effort pour me dire qu'ils parfois inspirants.

Car j'ai été élevé dans le système français qui valorise le fait de rester à sa place (faire des études, prendre un CDI dans ce domaine, et partir à la retraite 40 ans plus tard avec un pot de départ et une smartbox week-end à la campagne offert par ses collègues).

Je n'ai rien contre ce système qui convient à certains, mais c'est loin d'être le seul.

Si vous croyez en vous, une infinité d'autres systèmes s'ouvrent devant vous.

Toujours croire en soi ouvre une infinité de possibilités géniales

toujours y croire - Hervé Lero

Pourquoi il faut croire en soi 

Pendant 30 ans de ma vie, je n'ai pas cru en moi. Mais du genre : vraiment pas du tout.

Je me suis donc contenté de suivre la voie toute tracée : faire les études qu'on me conseillait (l'informatique, parce qu'il y a du travail dans cette branche là). Vivre là où j'avais toujours vécu (en banlieue parisienne). Éviter tout risque, de peur d'échouer.

Le souci, c'est que ça ne me rendait pas heureux.

À vrai dire, je détestais mon métier d'informaticien.

Je détestais la banlieue.

Je détestais donc une bonne partie de ma vie.

Seul contre tous : faut-il les écouter ?

Quand je me suis mis à croire en moi, j'ai décidé de m'auto-former sur une passion que je venais de découvrir : la photographie.

Puis j'ai décidé de me lancer en auto-entreprise.

Quand j'ai parlé de ce projet à mon entourage, à ma grande surprise, je n'ai pas été encouragé.

Pire, les autres ont eu tendance à essayer de m'en dissuader.

« Mais c'est la crise, ne monte pas ta boîte ! »

« Il y a trop de concurrence, tu n'as même pas fait d'études dans ce domaine ! »


La raison ?

Ils avaient peur pour moi que je me plante.


Ou pire : ils projetaient leur propre peur de l'échec (et donc de lancer un projet) sur mon projet.

Quand j'ai compris ça, j'ai aussi compris une chose : croire en soi permet de ne pas se décourager.

On n'a plus besoin de la validation des autres.

Même seul contre tous, tout va bien : tant qu'on reste fidèle à ses valeurs, on peut se lancer.

On n'a besoin de personne.

On se sent aux commandes, on est en contrôle de sa vie.

Croyez en vous et les autres vous suivront

J'ai été étonné de voir que les mêmes personnes qui avaient critiqué mon projet...

...étaient aussi celles qui, quelques années plus tard, seraient contentes pour moi quand je l'aurais fait.

J'ai compris qu'elles ne m'avaient pas critiqué par méchanceté, mais bien parce qu'elles voulaient me "protéger".

Si vous croyez en vous, non seulement vous gagnerez leur respect, mais vous inspirerez également votre entourage.

Plus vous croyez en vous, et plus vous donnez l'opportunité à vos amis, à votre famille, à votre chéri(e) de croire également en eux.

Les nouvelles opportunités

Les gens qui croient en eux ont plus d'opportunités que les autres.

Mais surtout, ils savent les saisir.

Si vous doutez de vous, vous laisserez passer les meilleures chances de changer ou d'améliorer votre vie.

Parce que les meilleures opportunités sont TOUJOURS un peu risquées. Un peu folles.

Un exemple ?

Quand j'ai eu l'opportunité de partir plusieurs mois au Vietnam...

... sans rien connaître du pays ni prendre de billet retour...

... je n'aurais jamais pu saisir cette chance si je n'avais pas cru fermement en mes capacités à voyager seul à l'étranger.

Et je serais passé à côté d'une opportunité qui a finalement transformé ma vie (je suis tombé fou amoureux de l'Asie du Sud-Est au point d'y déménager).

Si vous ne croyez pas en vous, vous verrez juste passer les opportunités, mais sans vous dire que c'est possible.

Sans même voir que ça pourrait être vous.

Une personne qui ne croit pas en elle a tout autant accès aux comparatifs de billets d'avion que moi. Pourrait prendre le même vol. Mais ne le fera pas, trop effrayée de l'inconnu et pensant qu'elle n'arrivera pas à se débrouiller à l'étranger.

Une personne en CDI peu satisfaisant qui ne croit pas en elle ne verra peut-être jamais qu'elle a les capacités à monter sa propre boîte, ou à changer de branche, et restera toute sa vie dans un boulot qui ne lui plait peut-être pas.

Apprendre à croire en soi, c'est multiplier les chances de vivre une vie passionnante.

De vivre vraiment sa vie.

Comment commencer à croire en soi ?

comment croire en soi

À ce moment de l'article, vous êtes certainement déjà convaincus de la nécessité de croire en soi. Et vous vous dîtes peut-être : "T'es bien gentil Hervé à parler de croire en soi, mais tu n'as pas expliqué comment on faisait !".

Vous avez raison. J'y viens tout de suite.

Comment croire en soi ? Commencez immédiatement

Mon premier conseil, c'est de commencer immédiatement.

Si vous vous dîtes que vous commencerez plus tard, ça restera dans un coin de votre tête jusqu'à ce que l'envie diminue et que vous oubliez l'importance de le faire.

Donc : c'est uniquement aujourd'hui que ça se joue.

Demain n'est PAS une option.

La première chose que je vous conseille de faire, c'est de noter 20 choses positives sur vous.

Ça pourrait donner :

1/ Je suis quelqu'un de fidèle

2/ Je suis sérieux et appliqué dans mon travail

3/ Je parle bien anglais et on me fait souvent des compliments sur mon accent

4/ Je cuisine plutôt bien

5/ Je suis une personne curieuse.

etc...

Faire cette liste vous permettra de chercher des choses positives vous concernant.

Alors que d'habitude on a tendance à chercher le négatif.

Si vous avez du mal à en trouver vingt ? Insistez. Trouvez des petites choses positives. Entraînez-vous à voir vos qualités.

Croire en ses projets futurs

Choisissez un projet ambitieux qui, à votre avis, vous rendrait plus heureux.

Ne vous demandez pas si c'est possible.

Juste rêvez en grand.

Notez-le sur une feuille.

Par exemple : "je veux apprendre le chinois".

Ou : "je veux devenir guitariste professionnel".

Ou : "je veux faire un tour du monde".

Et en dessous de ce projet, notez au moins 5 de vos qualités qui seraient utiles pour mener à bien ce projet — vous pouvez reprendre des éléments de la liste de 20, ou en trouver des nouveaux si vous n'en avez pas suffisamment.

Par exemple :

Je veux faire un tour du monde.

5 points positifs qui pourraient m'aider :

1/ je parle bien anglais et on me fait des compliments sur mon accent

2/ je sais voyager seul et je suis capable de rencontrer des gens

3/ je suis curieux des nouvelles cultures

4/ je n'ai pas peur en avion et je n'ai pas le mal de mer en bateau

5/ j'ai assez d'argent de côté pour financer mon projet


Une fois que vous aurez cette liste, vous devriez déjà être un peu plus confiant sur votre projet. Mais il faut se poser la question suivante :

Pourquoi pas moi après tout ? Moi aussi je peux réussir !

On a tendance à rejeter les opportunités parce qu'on se dit que ce n'est pas fait pour nous.

Mais on a vu avec la liste au dessus qu'on a des qualités qui nous seront utiles dans ce projet.

Alors...

...pourquoi pas après tout ?

Pourquoi je n'y arriverais pas ?

Et surtout : pourquoi je ne tenterais pas ?

Parce que si je crois en moi...

...je crois aussi en mes capacités à rebondir.

(lecture complémentaire : Avoir confiance en soi, le guide complet)

Croire en soi pour revenir plus fort après un échec

echouer pour progresser

Devenir photographe a été une belle aventure humaine et riche en enseignements.

Mais ça n'a pas été un franc succès non plus : mon carnet de commande n'était pas toujours rempli. J'en survivais plutôt que d'en vivre.

Et surtout : après 5 ans passés à prendre toujours le même type de photos, la passion initiale avait presque disparue.

D'un point de vue extérieur, ça pourrait être vu comme un échec.

Mais quand on croit en soi, on voit les choses différemment.

Échouer pour apprendre à réussir

Même si je croyais en moi, il me manquait encore plein de choses pour vraiment réussir.

J'ai du apprendre les relations clients sur le tas.

Le marketing.

Faire un site web (il y a 10 ans c'était bien plus compliqué, il fallait en coder une bonne partie à la main).

Mais surtout : savoir se positionner, de différencier des autres, trouver des nouveaux clients, les convaincre...

...ça faisait trop de nouvelles choses pour que je réussisse d'un coup.

Mais ça a été super formateur.

Et ça m'a permis de beaucoup mieux réussir mon projet ambitieux suivant : écrire un livre sur la confiance.

Des millions de gens ont envie de se lancer. Seulement quelques centaines le font.

Croire en soi, c'est aller au bout du rêve que font la plupart des gens.

Énormément de gens rêvent d'écrire un livre.

Peu de gens croient assez en eux pour aller au bout, le publier, en faire la promotion et le vendre.

Mon livre Augmenter sa confiance en 21 jours (voir la description ici) s'est vendu à un peu plus de 700 exemplaires au moment où j'écris ces lignes.

Ce n'est pas un best-seller mondial (loin de là), mais pour un livre auto-édité en vente uniquement sur mon blog...

...là ça devient un très joli succès que peu d'auteurs ont réussi à accomplir.

Mais même si ça avait été un échec, et qu'il ne s'était pas aussi bien vendu...

...j'aurais quand même énormément appris au cours de cette aventure.


Croire en soi, c'est avoir l'assurance de pouvoir se lancer.

D'aller au bout de ce qu'on fait.

Et d'apprendre de ses erreurs pour ne plus les reproduire par la suite.

Apprendre à croire en soi : une décision à prendre

décider d'y croire ou pas

Pour commencer à croire en vous, il faut en prendre la décision.

Tant que vous ne déciderez pas que vous êtes votre meilleur allié et que c'est en vous encourageant sans limite que vous arriverez à de très belles choses...

...ça restera impossible.

Comment croire en ses possibilités immédiatement

Alors la première et principale chose à faire, c'est de prendre la décision de commencer à un peu plus croire en vous.

Pas besoin de croire que vous pouvez grimper l'Everest. Mais commencez à croire que vous pouvez grimper une petite colline.

Si vous ne croyez pas à cette petite action, tout progrès sera impossible.

Vous pouvez progresser dans n'importe quel domaine.

Choisissez juste une action qui présente un challenge raisonnable, et dîtes vous que ça, vous en êtes sûrement capable.

C'est ça croire en soi.

C'est juste croire en ses possibilités...

...autrement dit, c'est juste se dire : "ok, c'est possible que j'y arrive".

C'est tout simple.

Mais ça fait une énorme différence.

Trop croire en soi : le risque de l'arrogance

risque de devenir arrogant

Il existe bien entendu un risque d'être trop sûr de soi, et de se planter à cause de ça.

De devenir suffisant, voire arrogant.

Mais si aujourd'hui vous manquez de confiance en vous, il n'y a presque aucune chance que vous ne deveniez arrogant.

Parce que votre vie passée vous a donné suffisamment d'humilité pour éviter cette erreur. Si vous êtes une bonne personne (et vous l'êtes certainement), vos valeurs vous empêcheront d'être arrogant avec les autres, même quand vous serez très confiant.

Ça pourra arriver de temps en temps de vous planter par excès de confiance, mais comme on l'a vu : l'échec est une bonne chose pour apprendre. Et ça fera de vous une meilleure personne.

N'ayez donc pas peur de trop croire en vous. Car comme le disait Oscar Wilde : "Il faut toujours viser la lune, car en cas d'échec on atterit dans les étoiles"

Si vous voulez mes conseils gratuits par email pour prendre confiance et croire en vous, ça se passe ici.

Et si vous êtes déjà prêt à passer à l'action, vous pouvez choisir de commander mon livre numérique Augmenter sa confiance en 21 jours ici.

Bravo d'avoir lu jusqu'au bout cet article, ça prouve que vous vous donnez les moyens de croire en vous !

Ps : vous pouvez me dire en commentaire ci-dessous dans quel domaine vous aimeriez croire un peu plus en vous, je vous répondrai personnellement en vous donnant une piste pour commencer votre transformation !

(*) Ressources : 

1. Bronnie Ware, "the five regrets of the dying", 2011

2. Le parisien, citations sur le thème : croire en soi

3. The millionaire fastlane, MJ De Marco

4. Ashlee Vance : Elon Musk, l'entrepreneur qui va changer le monde

5. Total Recall, Arnold Schwarzenegger et Stephen Lang


Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Qui est Hervé Lero ?

Hervé

Hervé Lero a fini par vaincre sa timidité maladive et à prendre confiance en lui à l'âge de 30 ans.

Aujourd'hui devenu consultant en timidité, il accompagne depuis 2013 des personnes motivées à vaincre leur timidité et à prendre confiance dans leurs capacités.

  • Dans quel domaine vous aimeriez croire un peu plus en vous ?
    Dîtes-le moi ici, je vous répondrai personnellement​ en vous donnant​ une piste pour commencer votre transformation !

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Accompagnement Confiance


    Deviens membre gratuitement de l'Accompagnement Confiance

    Clique sur ce bouton pour rejoindre le programme gratuit d'accompagnement

    >