Comment arrêter d’être triste - Prendre Confiance en soi

Comment arrêter d’être triste

Comment ne plus être triste : 20 astuces (et plus si affinités) pour arrêter de se sentir triste.


Parfois dans la vie, ça ne va pas. On ne sait plus comment arrêter d'être triste.

On se sent mal.
On a envie de pleurer.


Comme si tout le poids du monde était sur nos épaules.

Comme si l'autre bout du tunnel était trop loin. On a l'impression qu'on ne reverra jamais l'autre bout — comme Lady Di. Que la noirceur va rester là, pour toujours.


Alors, comment arrêter d'être triste, et comment se changer les idées quand on est triste ?

Ici je ne parlerai pas de grosses dépressions chroniques (pour ça : direction un professionnel de la santé immédiatement !), mais plutôt des petits coups de blues ou déprimes du quotidien.

Voyons tout de suite ces 20 astuces efficaces pour arrêter d'être triste, :

comment arrêter d'être triste

1/ Sortez de chez vous un peu plus chaque jour

Quand on est triste, on n'a qu'une envie : c'est de rester chez soi. De ne voir personne.

De ne rien faire.

Et pourtant, c'est l'opposé qui vous aiderait : sortez prendre l'air, pour redonner un peu d'air frais à vos pensées qui sentent le renfermé.

Qu'il y ait du soleil ou qu'il pleuve, sortir vous permettra de faire un mini "reset" de votre cerveau.

Et donc de diminuer, au moins temporairement votre tristesse.

Je me souviens de ce matin où je me sentais triste, sans énergie. Il pleuvait comme vache qui pisse — c'est le terme météorologique exact, Evelyne Dhéliat me l'a confirmé.

Je savais que si je restais chez moi, ça ne passerait pas.

Je suis sorti quand même. Et je suis allé faire du vélo elliptique dans le parc à côté de chez moi, sous la pluie battante.

Croyez-le ou non, quand je suis rentré, j'avais un grand sourire aux lèvres.

Essayez. Et faîtes une douche chaude en rentrante, parce que la pluie : ça mouille.

2/ Faîtes de l'exercice - modéré - tous les jours

Avec la tristesse, vient souvent un sentiment de manque d'énergie.


On a l'impression qu'on pèse une tonne, que nos muscles manquent de tonus, que notre énergie est à son plus bas.


Alors, en période de blues, allez faire un peu d'exercice tous les jours.
De manière modérée : une longue marche (au moins 20 ou 30 minutes) suffit par exemple.


Si vous aimez courir, allez faire un petit tour en footing.
Ou allez nager, grimper, sauter : votre activité sportive préférée.

Le sport produira des hormones bénéfiques à votre état moral.
Et diminuera votre tristesse.

Pas besoin de faire une performance incroyable pour arrêter d'être triste.

Je suis aussi bon en sport que Ribéry en grammaire. Et ça ne m'empêche pas d'en faire et de m'éclater. Et comme il le dit si bien : "La routourne va tourner".

3/ Acceptez pleinement et temporairement votre tristesse

La pire chose à faire, ça serait de refouler votre tristesse.


Avant d'appliquer les prochaines astuces, vous devez donc faire une chose importante :
Accepter le fait qu'en ce moment vous êtes triste.


Concentrez-vous sur ce que vous ressentez, pendant 3 à 10 minutes.

Le fait de donner pendant quelques instants votre attention complète à ce que vous ressentez...
...suffit souvent pour chasser ce sentiment.

En résumé : pour arrêter d'être un peu triste tout le temps... soyez triste à fond pendant 5 minutes.

Écoutez la chanson la plus triste de votre playlist. Pour moi c'est soit la sonate au clair de lune, soit "Lili" d'Aaron. Ça me fait chialer. Ça me fait du bien.

Et juste après, je switche sur l'astuce suivante :

4/ Écoutez des chansons motivantes pour arrêter d'être triste.

Quand on est triste, on a envie d'écouter des chansons déprimantes toute la journée.


C'est bien de le faire pendant 5 minutes, car ça permet d'accepter son émotion de tristesse, et peut-être de pleurer un bon coup.

Mais ensuite, c'est le moment d'inverser la tendance.

Faîtes en sorte de n'écouter que des chansons qui vous mettent la pêche. La patate. L'envie de faire bouger votre joli petit popotin sexy sur le dancefloor.


Essayez : créez une playlist 100% positive.
Et mettez-là dans votre lecteur dès que vous vous sentez un peu triste —
un exemple de playlist motivante ici.


...ça suffit souvent pour chasser ce sentiment de tristitude :

5/ Arrêtez de lire les actualités — et dîtes m... à BFM tv.

Les news sont déprimantes au possible.


Entre les faits divers sanglants — une joggeuse massacrée par un taré — les guerres, les affaires, les scandales, les attentats et autres joyeusetés...


...on ne vous propose que très rarement leur équivalent positifs : des faits divers heureux, des pays voisins qui s'entendent bien, des politiciens honnêtes, etc.

Regarder ou lire les news, c'est tirer une balle dans le pied de votre joie de vivre.

Et les sites et chaînes de news comme BFM tv ou CNews sont les fossoyeurs de votre bonheur.

D'après la légende, à chaque fois où Pascal Praud ouvre la bouche, un intellectuel meurt dans le monde.

Click to Tweet

Vouloir lire ou regarder les actualités plus de 5 minutes par jour, en terme de bonheur ça revient à se fouetter les parties sensibles avec des orties fraiches : c'est fortement déconseillé ! 


Pour vivre heureux, vivez sans news — ou au moins diminuez nettement le temps que vous y consacrez dans votre journée.
Oubliez le JT de 20h, mettez à la place quelque chose qui vous fait rire

6/ Trouvez la kryptonite de votre tristesse

Tout super héros a ses failles.

Pour Superman, c'est la kryptonite. Pour les super-héros Marvel, c'est la nullité du scénario de leurs films. Ça dénonce ici !!!

C'est pareil pour votre tristesse. Elle a au moins un point faible.


Peut-être que vous avez un type d'humour fétiche.
Un film à la con qui vous redonne le sourire à chaque fois — moi c'est RRRrrr : Ça va être tout noir !

Ou cet extrait d'OSS 117 : Rio ne répond plus, qui me fait mourir de rire :


Trouvez ce qui vous fait rire.

Un humoriste favori.


Et, même si vous n'êtes pas d'humeur...


...donnez-lui une chance de vous divertir.


Ça diminuera votre tristesse, et ça remettra peut-être même un petit sourire sur votre visage.

7/ Commencez un projet ambitieux et motivant pour faire passer la tristesse

Quand on est triste, on se sent nul.


On n'a envie de rien faire.
Et comme souvent...
...c'est pile poil l'inverse qu'il faut faire.

Commencez un projet ambitieux.
Un truc que vous aviez en tête depuis longtemps.


Ça vous permettra de penser à long terme, et donc à ne plus penser à votre tristesse du quotidien.

Seul piège à éviter : se noyer dans le travail pour éviter d'être triste

8/ Ressortez un vieux rêve du placard aux rêves abandonnés

Parfois, on oublie de suivre ses rêves.
Et quelques années plus tard, on en paie le prix.


Votre tristesse d'aujourd'hui, c'est peut-être la conséquence d'un vieux rêve oublié.
Creusez dans votre passé : quel choix aurait pu vous rendre plus heureux ?

Cherchez dans votre placard à rêves abandonnés. Je suis sûr qu'un d'entre eux vous redonnerait le sourire.


Est-il encore temps de réaliser ce rêve que vous aviez à l'époque ? Ou un autre rêve qui vous attire ?

Quand j'étais gamin, je rêvais de devenir un chevalier d'or dans les chevaliers du zodiaque. Ou astronaute.

Comme le disait Oscar Wilde : 

« Viser la lune, ça ne me fait pas peur »

Attendez... non, ça c'est Amel Bent.

Oscar Wilde c'est :

« Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles »

Désolé pour la confusion : je confonds souvent les grands penseurs entre eux.


Il y a peu de chances que j'atteigne la lune (ou le septième sens), mais pourquoi pas me mater une belle vidéo sur les planètes, ou la série abrégée humoristique des chevaliers du zodiaque :


9/ Appeler ou voir un ami par jour pour ne plus être malheureux

Contre la tristesse, bien s'entourer est hyper important.


Appelez un ami par jour — ou utilisez le 50-50 ou l'avis du public.


Encore mieux, buvez un café avec lui. 

Sans sucre votre café : c'est triste d'importer un bon arabica de l'autre bout du monde, et de gâcher son goût avec un sucre bas de gamme. Sérieux, ne faîtes plus ça c'est le mal absolu et une des causes probables de la future apocalypse zombie.

Choisissez des gens qui vous tirent vers le haut et qui vous font sourire, pas des gens qui ont une vision négative de la vie.


10/ Arrêtez l'alcool : ce n'est pas la solution contre la tristesse !

L'alcool permet d'oublier, parfois.

Mais l'alcool amplifie la tristesse, souvent.


Alors, à long terme, l'alcool sera très négatif pour vous en période de tristesse.


En plus de vous donner des vilaines gueules de bois le lendemain qui augmenteront encore votre mal-être.

Car n'oubliez pas le dicton : « Après les murges, on se purge

Bon ok, je viens de l'inventer, mais il mériterait d'être enseigné dans les écoles.

Diminuez donc votre consommation en attendant d'aller mieux.

Les murges, c'est seulement quand vous avez la pêche.


11/ Diminuez les réseaux sociaux et les comparaisons douteuses

Sur facebook ou instagram, on ne partage que les moments heureux. 

On fait croire que notre vie est géniale, qu'on ne vit que des moments de paillettes et de bonheur, youpi youpi les amis !


Si pour vous ce n'est pas la grande joie en ce moment...
...vous aurez l'impression que tout le monde est plus heureux que vous.


Même si ce n'est pas la réalité : peut-être qu'ils font semblant. Ou peut-être qu'ils n'ont partagé que les 1% les meilleurs, et qu'ils traversent des choses bien pires que vous au quotidien.


Arrêtez ces comparaisons. Donc arrêtez les réseaux sociaux.

Ou lisez cet article : pourquoi vous devriez moins aller sur facebook.


12/ Supprimez la cause directe de votre tristesse

Si vous savez ce qui vous a rendu triste...
...agissez pour que ça n'arrive plus.


Bien entendu, ce n'est pas valable pour toutes les raisons.
Si vous avez perdu un être cher, vous ne pouvez rien y faire.


Mais si vous êtes triste à cause de votre travail par exemple...
...alors faîtes votre maximum pour en trouver un meilleur.

Vous méritez d'être heureux, donc si votre tristesse a une cause, agissez pour la supprimer.

si vous êtes triste à cause d'un ex : ne le supprimez pas physiquement. Ça pourrait vous coûter 20 ans de prison, ou ça vous fera acheter des dizaines de cochons sauvages pour manger le corps. Supprimez-le juste de vos amis facebook et de votre répertoire, ça suffira.


13/ Faîtes un câlin à un proche chaque jour de votre vie

Faire un câlin à votre chéri si vous en avez un, ou à une amie vous permettra de sentir de la chaleur humaine. 


Ça fait du bien. Ça rassure. Ça rend heureux.


Alors, faîtes au moins un câlin par jour. Un vrai, plus de 5 secondes. 

Et voyez si vous arrivez à rester aussi triste. Un peu moins, pas vrai ?

Important : le câlin doit être consenti. N'allez pas frotter un inconnu dans le métro, je suis à peu près sûr que c'est illégal. Ça dénonce ici : Hervé Lero, le blogueur anti-frotteur !

14/ Apprenez à prendre confiance en vous pour arrêter d'être triste.

Ok, je prêche un peu pour ma paroisse vu que j'ai écrit un super bouquin sur le sujet — à découvrir ici pour les curieux.

Mais comme c'est ce qui m'a permis de ne plus être triste, ça vaut peut-être le coup de partager cette astuce.


Prenez confiance en vous, en agissant activement.

Le fait de progresser vous rendra fier.

Vous enlèvera une partie de votre tristesse.
Et qui sait...à long terme, vous rendra peut-être heureux comme moi.


Vous pouvez recevoir mes meilleurs conseils pour y arriver dans mes emails privés, en cliquant ici.

Sérieusement, si vous arrivez encore à être triste en lisant mes conseils par mail, je vous achèterai un kebab sauce chocolat pour me faire pardonner.

ne plus être triste herve lero

15/ Faîtes l'amour, même si vous n'avez pas la tête à ça

Si vous êtes triste, vous avez sûrement d'autres envies, d'autres pensées.


Pourtant, si vous avez la chance d'être en couple, faire l'amour vous permettrait de relâcher dans votre organisme une énorme quantité d'hormones du plaisir et du bonheur.

En plus de relâcher les tensions physiques dans votre corps. Bref, c'est bon pour le corps et l'esprit.


Si vous êtes seul, faîtes vous plaisir aussi si vous aimez ça. C'est moins physique qu'à deux, mais niveau relâchement, ça fait le taf. Et effacez votre historique internet après si vous avez besoin de motivation, petit coquinou !


16/ Comment arrêter d'être triste ? Évadez-vous régulièrement !

Un bon roman, ou un film d'aventure : une fois de temps en temps, relâchez la pression, et évadez-vous.


Laissez votre cerveau penser à autre chose que votre tristesse.


Encore mieux si vous le pouvez : vivez vous-même une aventure.


Un voyage, une activité insolite...
...si vous êtes en pleine initiation à l'escalade par exemple, vous n'aurez pas le temps de penser à être triste en étant accroché à quelques prises à 10 mètres du sol.

Question de priorité : votre cerveau sera à 100% sur l'activité excitante qui vous occupe.

17/ Dîtes NON à votre négativité pour être moins triste au quotidien

Quand vous avez une pensée négative, dîtes-vous NON dans votre tête.


Et pensez à au moins deux choses positives, drôles, touchantes pour équilibrer.


Peut-être qu'à court terme ça ne fonctionnera pas vraiment.


Mais à long terme, vous habituer à penser à deux fois plus de choses positives que négatives pourrait vous changer la vie.

J'appelle ça « tirer la chasse aux pensées négatives ». Mais je suis sûr qu'on peut trouver un nom plus poétique (vos suggestions sont les bienvenues dans les commentaires !)


18/ Pensez à ceux qui vivent bien pire que vous ! (c'est moche mais ça marche !)

Vous vous êtes fait larguer alors que vous pensiez avoir trouvé la bonne personne ? Dur. Très dur.


Mais certains à votre âge n'ont jamais eu cette chance de trouver l'amour et de vivre une jolie histoire d'amour. Vous êtes un privilégié par rapport à eux.


Votre vie aurait pu être bien pire si vous étiez né avec un handicap, dans un autre pays, avec des parents alcooliques, avec une maladie grave...


Il y a toujours pire que nous. Notre vie n'est pas si mal en comparaison.

Vous pourriez avoir la coupe de cheveux de Donald Trump par exemple.


19/ Dansez, comme si le monde n'existait pas

Même seul chez vous. Mettez la musique, fermez les rideaux, et dansez. Laissez votre corps exprimer ses émotions.


N'essayez pas d'être beau. Soyez vrai dans votre danse.

Ne tentez pas de compter les pas. On s'en fout des règles. Bougez, comme vous le voulez. Comme votre corps le veut.


Ce que les mots n'arrivent pas à exprimer, le corps pourra le faire.
Improvisez. Laissez-vous aller.


La tristesse pourrait bien partir avec votre danse. Ou pas. Mais ça vaut le coup d'essayer — ça m'a sauvé la mise plusieurs fois.

Et promis : je ne vous jugerai pas sur vos goûts musicaux. Si vous avez envie de danser sur Despacito, Gangnam Style — ou autre merdasse commerciale qui vous donne envie de bouger, c'est cool.

(pour info : je suis allé l'an dernier dans le quartier de Gangnam à Séoul, et personne ne danse comme un cheval. Déception.)

Lisez ceci si vous êtes bloqués par la peur du regard des autres ou d'être ridicule.

20/ Faîtes un truc généreux pour stopper la tristesse

Quand on est triste, on se recentre sur nous-même.
Et on oublie de voir les autres.


Faîtes un don de quelques euros à une bonne cause. À l'Unicef par exemple pour les gamins du monde : ça aide à se sentir utile (choisissez un montant bien plus faible que ceux suggérés : ils abusent grave sur les choix disponibles, quelques euros suffisent à faire une bonne action ! )


Ou donnez une petite pièce à un sans-abri près de chez vous. 

Ou si vous ne souhaitez pas dépenser d'argent parce que les fins de mois sont difficiles : 

Aidez une petite mamie à traverser la route ou à porter son sac de courses. Caressez son chien. Évitez de caresser la mamie, un indice pour les reconnaître : la mamie a souvent les cheveux violets après sa teinture ratée.

Faîtes un après-midi de bénévolat. Ou nettoyez le trottoir du voisin au lieu de vous arrêter pile poil à la clôture.

Ou faîtes un compliment sincère aux 10 prochaines personnes à qui vous parlerez.


Vous verrez, aider les autres rend plus heureux.
Et aide à faire passer la tristesse.


21/ Faîtes un truc créatif [par Noémie, suggéré dans les commentaires, toi aussi propose-moi ton astuce !]

Quand je suis triste, j’essaye de créer quelque chose : Couture (en ce moment c’est des masques mais ça peut être aussi des vêtements), tricot, scrapbooking, peinture, bref, je fabrique quelque chose.

Ca me rappelle que je suis capable de faire plus de choses que ce que j’ai en tête à ce moment là et ça me rend un peu fière de me dire que c’est moi qui l’ai fait.

Ca remonte le moral. C’est encore plus le cas quand c’est quelque chose d’utile comme des masques, une écharpe pour l’hiver ou même un pot à crayon pour ranger tout le bazar qui traine sur le bureau.

Merci à Noémie pour cette astuce très cool pour se sentir utile et moins triste !

Comment arrêter d'être triste, de pleurer ou de s’appesantir sur notre sort ? Derniers conseils importants.

Appliquez une ou plusieurs de ces astuces par jour. Tant que vous êtes triste.

Insistez. Faîtes en plus. 

Ne laissez jamais la tristesse s'installer à long terme.

La vie est trop courte pour être triste. 

Et surtout, si vous êtes tout le temps triste, vous allez vite souler tout le monde autour de vous, et vous retrouver encore plus seul, et donc encore plus triste.

À long terme, le meilleur moyen d'être moins triste, ça reste de prendre le contrôle de votre vie.

De faire ce que vous avez envie de faire. De « kiffer la vibe », comme le disait Confucius (mon mandarin n'étant pas parfait, c'est possible qu'il l'ait dit un peu différemment).

Avez-vous d'autres astuces contre la tristesse ?

Si oui, partagez-les en commentaires : je complèterai l'article au fur et à mesure si de bonnes idées viennent s'ajouter !

Vous pouvez aussi me dire ce que vous avez pensé de l'article. Ça serait cool. Et partagez cet article avec un ami triste, ça pourrait vraiment l'aider. À chaque partage, ma cosmo-énergie augmente. Et je serai bientôt chevalier d'or. 

Je vous mets un bouton de partage ici :

(oui je sais, je vous ai conseillé de moins utiliser les réseaux sociaux, mais là c'est pour la bonne cause : ça rejoint le 20ème point, aider les autres en étant généreux !)

Partager
  • Noémie dit :

    Quand je suis triste, j’essaye de créer quelque chose : Couture (en ce moment c’est des masques mais ça peut être aussi des vêtements), tricot, scrapbooking, peinture, bref, je fabrique quelque chose. Ca me rappelle que je suis capable de faire plus de choses que ce que j’ai en tête à ce moment là et ça me rend un peu fière de me dire que c’est moi qui l’ai fait. Ca remonte le moral. C’est encore plus le cas quand c’est quelque chose d’utile comme des masques, une écharpe pour l’hiver ou même un pot à crayon pour ranger tout le bazar qui traine sur le bureau.

  • Hervé dit :

    Et vous, quelles sont vos astuces pour diminuer la tristesse ?
    Partagez-les en commentaires, ça pourrait aider beaucoup de lecteurs !

  • >