Comment vaincre la timidité définitivement en 5 astuces - Changeons

Comment vaincre la timidité définitivement en 5 astuces

5 astuces pour vaincre la timidité

Dans cet article, je vous livre 5 astuces qui, si vous les appliquez, devraient vous permettre de vaincre la timidité qui vous bloque peut-être dans la vie, ou vous empêche de faire des choses dont vous auriez envie.

Astuce n°1 : Ne pas croire aux formules miracles ou thérapies de choc

Ne croyez pas ceux ou celles qui vous promettent de vaincre votre timidité en 3 jours : ce sera un travail qui vous prendra des mois, voire des années, c’est quelque chose qui se construit petit à petit.

Si quelqu’un vous promet de vaincre votre timidité en 3 jours, c’est certainement un escroc (ou quelqu’un de naïf). Sur une période aussi courte, vous pourrez vivre des choses et vous dépasser, mais pas régler un problème de fond.

guérir la timidité en 5 minutes - changeons

Mais la bonne nouvelle c’est qu’en faisant ce qu’il faut, non seulement vous pourrez vous débarrasser de votre timidité, mais vous serez à même de vivre une vie sociale bien plus épanouie et enrichissante que la plupart des gens. Pourquoi? Tout simplement parce que vous aurez fait un vrai travail sur vous même, qui vous permettra d’être une personne plus intéressante, plus ouverte et plus à même d’être heureux qu’une bonne partir des gens qui n’ont jamais souffert de timidité.

Dans mon cas ce passage de timide maladif à quelqu’un de sociable a pris environ 2 à 3 ans. Cela peut paraitre long, mais à l’échelle d’une vie et après quasiment 30 ans de souffrances et de frustrations liées à la timidité, ce n’est rien du tout ! Et il faut savoir que pendant ces 2 à 3 ans, les progrès m’ont très régulièrement motivés.

Et quel pied de pouvoir maintenant prendre du plaisir à parler avec des inconnus sans ressentir de peur ou de gêne, sans avoir la voix qui tremble et les mains moites !

Il faut que vous acceptiez cet état de fait : vous pouvez changer, et vous allez changer, mais ne soyez pas trop impatient !

Pour faire le premier pas, vous pouvez choisir de télécharger gratuitement sur cette page mon cours gratuit pour aider les timides.

Astuce n° 2 : Pour vaincre sa timidité, il ne faut pas chercher à lutter directement contre la timidité.

Ca peut paraitre paradoxal, mais attaquer de front sa timidité est souvent une mauvaise idée. Si je demande à un timide de se mettre au milieu d’une foule déguisé en lapin et de faire un discours au mégaphone, à mon avis je vais le traumatiser plutôt que de l’aider. Tout comme on ne demanderait pas à quelqu’un qui souffre de vertige d’aller en haut de l’Empire State Building pour guérir ses peurs.

timidité : le mal par le mal - changeons

Pour être plus clair : imaginez que la timidité soit un petit animal craintif : si vous voulez l’attraper, courir droit vers lui sera fortement improductif : il va soit s’enfuir soit vous attaquer, mais dans les 2 cas il vous échappera. L’approche la plus efficace sera de s’approcher petit à petit, indirectement (en tournant le dos, en ne marchant pas directement vers lui mais en biais, en y allant lentement pour qu’il accepte vos actions).

Nous allons faire pareil pour la timidité, feinter votre vigilance (car oui une partie de vous même si on vous met devant le fait accompli refusera d’agir en se disant que vous êtes trop timide pour ça) en faisant de petites actions qui à priori n’ont pas grand chose à voir avec la timidité, mais qui, mises bout à bout, vous permettront de pouvoir vous approcher suffisamment près pour lui tordre le cou. On va étendre votre zone de confort petit à petit, sans jamais entrer dans la zone de panique qui vous ferait perdre la confiance acquise.

C’est pour ça que ça prend du temps, mais c’est aussi pour ça que c’est aussi efficace : on agit sur le fond, pas seulement en surface.

Vous pouvez découvrir à ce sujet l’article : Es-tu cette personne qui passe à côté de sa vie ?

Astuce n°3 : La timidité n’est pas une maladie

La timidité n’est pas une maladie. C’est un symptôme de problèmes plus profonds : mauvaise estime de soi, manque de charisme, peur du jugement des autres, manque de reconnaissance dans son enfance, peur d’agir, peur de rencontrer des nouvelles personnes, manque de compréhension du monde qui nous entoure et des dynamiques sociales, etc.

timidité - arrêt maladie

Les causes sont multiples, et pour agir efficacement sur la timidité, il convient d’améliorer chacun de ces points de manière régulière.

Je pourrais comparer ça à un tableau impressionniste : une tâche de violet, une tâche de vert et une tâche de jaune peuvent donner un ciel à dominante bleue superbe au final. Ici on va peindre chacun de ces points à priori pas en rapport avec votre timidité distinctement, mais une fois le tableau fini on s’apercevra de la cohérence du travail effectué.

En croyant être timide maladif, on se donne une excuse comme si on avait une maladie chronique incurable. Quand on nous demande un effort, la réponse est toute trouvée : je ne peux pas, je suis timide. C’est une grosse erreur que beaucoup de timides commettent !

Astuce n°4 : Ne plus confondre cause et conséquences : les erreurs du timide

La personne timide pense, à tort, que c’est parce qu’il est timide qu’il n’agit pas. Il pense que sa timidité le paralyse, au point de ne plus pouvoir agir.

La réalité est pourtant souvent toute autre : c’est parce qu’il n’agit pas que le timide devient tous les jours plus timide et plus inadapté à son entourage.

C’est une sorte de cercle vicieux, et il convient d’en prendre conscience pour inverser la tendance : chacun de vos gestes de timide, chacune de vos actions de timide nourrit en profondeur votre timidité. Sans vous en rendre compte, et depuis des années, vous nourrissez le monstre et le faîtes grandir et prospérer.

Je l’ai fait pendant des années. Pendant une majeure partie de ma vie en fait. Nourrir ma timidité « maladive » en confondant les causes et les conséquences. En croyant qu’en ne faisant rien qui me mettre dans l’embarras, je pourrais oublier mes peurs et détruire la timidité, alors qu’en faisant ça je ne faisais que faire grandir cette même timidité.

timidité : la politique de l'autruche

Il faut au contraire affamer le monstre. Le priver petit à petit de ce qui fait sa force, de ce qui lui permet de vous contrôler.

Voyez plutôt la timidité comme un parasite à l’intérieur de votre corps (oui je sais, l’image est un peu dégoutante, mais c’est un peu ça). Maintenant que vous avez pris conscience de sa présence, et du fait que ce n’est pas une partie de vous que vous devez accepter mais bien quelque chose dont vous devriez vous débarrasser, vous allez pouvoir agir.
Mais pas n’importe comment, rappelez vous que si vous y allez de manière trop directe ce parasite se rebellera contre vous! Vous allez devoir l’affamer petit à petit, lui réduire sa portion sans qu’il ne se doute de rien jusqu’à ce qu’il meure naturellement dans quelques mois ou quelques années.

Et pour ça soyez sûrs de suivre l’astuce n°5 !

Astuce n°5 : Inscrivez vous à la newsletter changeons !

Je compte, dans les prochaines semaines ou les prochains mois, vous préparer une série d’articles, des vidéos, des formations pour vaincre votre timidité.

Je commence à mettre en place un programme exclusif et basé en grande partie sur mon expérience, mes échanges avec les anciens timides, mes lectures et mon nouvel état d’esprit, qui vous fera gagner des années dans votre lutte contre la timidité. En fait ça sera même beaucoup plus ambitieux que ça, je compte faire de vous des personnes plus heureuses et plus épanouies. Mais chut, pour l’instant ce n’est pas encore finalisé alors je préfère ne pas vous en dire plus pour le moment.

Pour cela, je vous propose de vous inscrire à la newsletter changeons ci dessous, pour ne rien rater des futurs contenus sur le sujet et vaincre la timidité efficacement !

L’inscription est entièrement gratuite, et vous recevrez même l’e-book de 40 pages « J’en ai marre de la timidité » en cadeau à l’inscription, pour commencer à agir dès aujourd’hui.

vaincre la timidité : le comble du timide

Le comble de la timidité

Rien de plus facile : mettez ci dessous dans le formulaire votre prénom et une adresse mail valide où je pourrai vous envoyer la newsletter.

Je suis comme vous, je n’aime pas les spams : aucun risque que je donne votre adresse à quelqu’un d’autre !

Préparez vous à devenir une meilleure personne, et à commencer à vous débarrasser de votre timidité !

A très vite, c’est en dessous que ça se passe pour l’inscription !

​Télécharge ton plan d'évasion en 10 étapes
pour quitter la timidité

Partager
  • Basile dit :

    ravir de découvrir ce site,je souffre de la timidité il y a longtemps mais à présent je me force à parler en public mais ça n’apporte pas bien car je tremble et ma voix et mon corps.Avec vous je suis certain que ça ira

  • Reda dit :

    Bonjour je suis vraiment ravi de connaître ce blog et j espère continuer

    • Hervé dit :

      J’espère aussi que tu auras des résultats concrets rapidement ! Content que ça te plaise.

  • […] « Changeons : 10 actions pour se débarrasser de sa timidité », par Hervé Le… […]

  • raoul dit :

    merci pour vos conseils je vais mettre en pratique et j esper que cette timidite disparaitra

  • Fab dit :

    J’ai trop besoin de votre aide pour sortir de cette timidité maladive.Je n’arrive pas à parler devant les gens.Je n’arrive même pas à réfléchir à une réponse coherente, et même pour vous écrire, j’ai peur de votre jugement en me lisant…Merci de votre aide

    • Hervé dit :

      Salut Fab, ne t’inquiète pas j’ai connu tout ce que tu décris par le passé, être en permanence terrorisé par peur du regard des autres.
      La bonne nouvelle (excellente même 😉 ) c’est que ce n’est pas quelque chose d’immuable, tu peux changer complètement et vaincre ta timidité. Pour cela, il va te falloir d’un côté travailler sur ta confiance en toi (essentiel pour prendre conscience de ta valeur et ne plus la faire dépendre de ce que les autres pensent), et de l’autre sortir de ta zone de confort le plus souvent possible : si quelque chose te fait peur, au lieu de fuir cette situation tu vas apprendre à petit à petit la rendre normale, puis agréable.
      J’étais timide maladif comme toi, et aujourd’hui ça m’arrive de devoir gérer des groupes de 100 à 200 personnes, sans ressentir de peur : c’est vraiment possible pour toi de faire la même chose 😉
      À très vite,
      Hervé

  • MARION JOSIAS dit :

    merci ceci a ete extrordinaire pour moi

  • Christelle dit :

    Merci Hervé pour cet article, je veux vraiment vaincre ma timidité donc je suivrais part à part tous ces astuces.

  • Amram dit :

    Bonjour. Heureuse d’avoir connu ce blog. Merci pour ces conseils et ceux à venir…

  • Elodie dit :

    Bonjour!

    Merci pour cet article qui prouvent votre crédibilité !

    En effet, cela fait un an que je suis une psychothérapie et on aborde des problèmes de fond tout en instaurant progressivement des astuces et exercices pour vaincre les peurs et remettre en questions des croyances erronées mais c’est pas facile et ça prends du temps.
    A bientôt

    • Hervé dit :

      Merci Elodie !
      La thérapie est en effet un très bon outil pour se poser les bonnes questions et avancer. En effet changer ça prend du temps, mais ça vaut vraiment le coup de s’accrocher et de continuer à faire ces exercices que tu as mis en place pour petit à petit changer tes croyances et vaincre tes blocages et tes peurs.
      A très bientôt sur le blog,
      Hervé.

  • Greg dit :

    Sympa l’article, pendant de nombreuses années, j’ai étais timide, je sais le calvaire que ça peut être.

    Quand tu dit de ne pas s’attaquer à la timidité de front, c’est plus une recommandation qu’une règle à proprement parler ?

    Bon courage pour aider un max de personnes.

    • Hervé dit :

      Merci Greg pour tes encouragements, et ça fait plaisir de voir un autre ancien timide qui s’en est sorti !
      Oui bien sûr, quand il s’agit de choses psychologiques on ne peut pas vraiment parler de règles strictes, c’est plutôt comme tu le dis une recommandation pour éviter d’aggraver les choses en entrant dans une zone de panique intense qui risque de faire plus de mal que de bien : en tout cas sur moi chaque fois que j’ai tenté l’approche de front dans ma jeunesse ça a été contre productif, alors qu’en améliorant les choses autour la timidité s’est peu à peu estompée pour dans un premier temps devenir plus vivable puis quasiment disparaitre.

      A bientôt sur le blog !

  • Déborah dit :

    Merci beaucoup pour tous tes articles, très bon blog et bonne continuation et j’ai hâte pour le programme, je suis contente aussi car j’ai pas mal progressé dans ma démarche.

    • Hervé dit :

      Merci Déborah, content pour toi que les choses aillent dans le bon sens, continue tes efforts !

      A très vite sur le blog.
      Hervé.

  • >