Es tu cette personne qui passe à côté de sa vie ? - Changeons

Es-tu cette personne qui passe à côté de sa vie ?

Es tu cette personne qui perd 4 heures de sa vie devant sa télévision tous les jours de l'année (ce chiffre ne sort pas du chapeau, c'est la moyenne de consommation télévisuelle en France) ?

Es tu cette personne qui pense quand il pleut que le temps est mauvais, qui est déprimée tout l'hiver et qui se plaint l'été quand il fait plus de 30°C ?

Es tu cette personne qui pense que ses amis ont bien de la chance de pouvoir voyager / être en couple / avoir de l'argent / avoir un métier passionnant ?

Es tu cette personne qui rêve d'être entourée d'amis passionnants mais qui ne sort que très rarement avec des personnes pas très intéressantes ?

la personne qui passe à côté de sa vie - changeons

Es tu cette personne qui déteste son boulot, mais qui y reste par sécurité financière ?

Es tu cette personne qui dit : « oui mais c'est provisoire, je prévois de faire quelque chose qui me plait un jour ! », et qui regrettera plus tard de n'avoir rien fait concrètement pour que son rêve arrive ?

Es tu cette personne qui a des rêves, des objectifs, des envies fortes, mais qui se retient parce que la crise est là, parce que la vie c'est pas facile ou parce que son ami Jean-Claude lui a dit que ça ne marcherait pas ?

Es tu cette personne qui se contente du médiocre alors qu'elle pourrait passer un cap dans sa vie ?

Vis ta vie. À fond. Pleinement.

Dès aujourd'hui.

N'attends pas que tous les voyants soient au vert, que les conditions soient parfaites pour te lancer, car ça n'arrivera pas.

Lance toi dans tes projets. Plante toi. Relève toi. Et réussis.

N'attends pas que la télévision te donne des pistes de réflexion, elle est faite uniquement dans le but de te faire regarder les publicités qui la financent. Utilise ces 4 heures pour lire un bouquin, regarder un bon film (sans pubs) et travailler sur tes projets.

Parce que 15 minutes par jour, ça peut faire la différence, vraiment.

Si tu fais 15 minutes de sport par jour par exemple, à la fin de l'année tu auras réduit ta masse graisseuse, augmenté ta tonicité et ta musculature, amélioré ton cardio (et donc diminué tes risques de maladies cardio vasculaires), augmenté ta confiance en toi et ton niveau d'energie.

Ces 15 minutes, c'est le temps entre le JT qui te déprime et le début d'un téléfilm idiot avec un ange gardien qui claque des doigts ou d'une émission où 15 personnes sans aucun talent sont enfermés dans une maison avec un secret qu'il ne faut surtout pas découvrir. En exclusivité mondiale je te livre ce secret : tu perds ton temps et tu passes à côté de ta vie en les regardant.

Vis ta vie au lieu de le faire par procuration devant ta TV. Tu aimes les émissions qui te dépaysent ? Alors voyage, trouve un billet d'avion low cost ou de train pas cher, trouve un hébergement gratuit en couchsurfing ou pas cher en auberge de jeunesse.

N'attends pas pour le faire. Aujourd'hui c'est un très bon jour pour réserver tes billets.

Parce que demain ça se transformera en bientôt, bientôt ça veut souvent dire jamais.

Tu aimes les émissions qui te détendent et te vident le cerveau (littéralement) ? Pratique la méditation pleine conscience, fais une balade ou va courir, danse ou joue de la guitare.

Il y a des centaines d'activités qui te détendront sans que tu deviennes un légume ! Tu aimes les jeux télévisés ? Alors inscris toi à des cours en ligne gratuits (mooc), qui proposent des quizs à la fin de chaque leçon. Tu auras joué et en même temps appris plus de choses en 1h qu'en 5 ans devant tes jeux télé !

Et tu sais quoi ? Le JT que tu viens de regarder t'a plombé le moral en te disant que c'était la crise et qu'aujourd'hui 150 personnes ont été licenciées dans une usine à l'autre bout de la France

...Vies brisées, misère sociale, pleurs...

Le même JT aurait pu te dire que tous les jours en France des dizaines de personnes obtiennent un nouveau travail, une promotion, ou montent eux mêmes leur société pour faire le boulot de leur rêve, mais il ne l'a pas fait.

Ne regarde pas le monde par le prisme négatif qu'on te sert à longueur de temps. Le monde dans lequel on vit est aussi magnifique qu'il peut parfois être laid, il s'y passe à chaque moment des atrocités et des moments incroyablement beaux. À chaque minute, des bébés naissent, des gens tombent amoureux ou font l'amour pour la première fois, des gens pleurent de joie.

Tu as le choix de ta vision du monde.

robot - changeons

Décide si tu veux voir le verre à moitié plein ou à moitié vide, ou même complètement vide comme beaucoup de gens le voient.

La météo que tu as regardée ensuite t'a dit que demain il ferait mauvais, la présentatrice te l'a annoncé avec une mine d'enterrement.

Mais pourquoi le froid en hiver ou la pluie seraient des mauvaises nouvelles ? Sans pluie, pas d'eau courante, pas de cultures et donc de nourriture, et même pas de vie ! Pourquoi vouloir lutter contre la nature, et attendre d'elle qu'elle nous rende heureux quand il fait tel ou tel temps ?

Accepte le temps qu'il fait. Parce qu'il est là et ne changera pas, que tu sois content ou non.

Ne lutte pas contre ce courant. Regarde par la fenêtre, et accepte la météo. Mets un manteau, prends un parapluie s'il le faut.

Si tu fais ça, tu verras que ça change la vie.

Que tu peux sourire sous la pluie au lieu de tirer une gueule d'enterrement. Tu peux choisir de sentir chaque goutte sur ton visage, la sensation que tu ressens sur ta peau. Tu peux choisir de te sentir vivant sous cette pluie, d'en apprécier les nuances. De voir la beauté des lumières qui dansent sous la pluie, de sentir l'odeur de nature mouillée juste après la pluie, de regarder le monde différemment dans le reflet des flaques d'eau.

Change ta vision du monde. Vis à 100%. Sans regrets, sans suivre la voie que d'autres ont écrite à ta place.

Sinon, tu passeras à côté de ta vie.

La plupart du temps tu te conformeras à un schéma :

  • études / devoirs quand tu es jeune
  • métro / boulot chiant / dodo quand tu seras adulte.

Et à ta retraite, tu te rendras compte que les seules choses que tu possèdes ce sont des biens matériels. Parce que les publicités t'ont faire croire que ça te rendrait heureux.

Et tu sentiras bien, au fond de toi, que tu es sûrement passé(e) à côté d'un truc important.

Tu as le pouvoir de changer les choses. Aujourd'hui, maintenant.

Click to Tweet

De décider qui tu veux être vraiment. De changer les choses. De passer ta vie au niveau supérieur.

Éteindre ta télévision n'est pas la solution ultime contre tous ces maux, mais c'est un excellent début. Je te conseille la lecture de : 6 mois sans télévision, le bilan si tu es intéressé.

Pour passer au niveau supérieur, il te faudra une volonté de fer.

Être heureux et épanoui, c'est un travail à temps plein.

Mais c'est le plus beau travail du monde.

Tu peux passer de timide maladif à personne sociable et apprendre à t'entourer de personnes géniales qui te tireront vers le haut. Je le sais parce que je l'ai fait.

Tu peux passer d'un job alimentaire à un travail que tu aimes. Tu peux monter ta société en changeant complètement de domaine d'activité. Je le sais aussi parce que je l'ai fait.

Tu peux rencontrer des gens géniaux qui viennent des 4 coins du monde et qui te donneront envie de faire à ton tour des très beaux voyages. Tu as compris pourquoi je le sais.

Tu peux développer tes valeurs importantes à travers tes loisirs ou passions.

Pour prendre mon exemple, j'aime partager et aider les gens. Je m'éclate donc à faire ce blog, et ça me fait très plaisir de recevoir les témoignages des lecteurs que j'ai pu aider.

hiver lumière changeons

Tu peux passer de la personne qui n'a aucune confiance en elle à quelqu'un de confiant, d'apaisé et de charismatique, et ne plus jamais être la personne qui passe à côté de son existence, des choses vraiment importantes.

Tu peux passer de la personne lambda à la personne extraordinaire que tu rêves d'être. Parce que tu mérites d'être heureux, parce que tu ne devrais pas passer à côté de ta vie.

Rends toi ce service. Décide aujourd'hui, devant cet écran d'ordinateur ou de téléphone, que tu mettras en place ce qu'il faut pour changer.

C'est ce qui fera la différence entre les gens qui liront cet article et retourneront à leur vie sans rien changer, et ceux qui décideront que c'est l'heure de passer à la vitesse supérieure dans leur vie.

Choisis ton camp !

CHOISIS TON CAMP


90 Le pourcentage des gens qui seront d'accord avec cet article mais qui ne changeront rien à leurs habitudes
10 Le pourcentage des gens qui agiront concrètement après cet article et se donneront une chance de changer les choses

Tu peux commencer par partager cet article avec tes amis, pour t'engager à changer ou challenger tes proches à suivre la même voie.

Pour aller plus loin

Imagine une vie parfaite. Tu as accompli tes objectifs, tu es décontracté(e). Les défis t'amusent et te stimulent. Tu es heureux(se), et bien entouré(e). Tu sirotes un mojito au bord d'une piscine, en te rappelant l'époque où tu manquais de confiance en toi.


Et tu te dis que si tu n'avais pas travaillé ta confiance, tu n'aurais jamais accompli tout ça.

Dans ce livre, je t'aide à construire une vraie confiance en toi.

Je ne te garantis pas les mojitos et la piscine, mais si tu appliques les exercices pratiques du livre ta confiance explosera.

Augmenter sa confiance en 21 jours
Augmenter sa confiance en 21 jours
Le guide pratique pour Augmenter sa confiance en 21 jours !
Prix: €24.00

3 outils pour aller plus loin

C'est plus facile d'avoir une structure pour progresser et reprendre ta vie en mains.

Je te livre donc une sélection de 3 ressources à découvrir si tu as envie d'aller plus loin dans ce domaine et d'obtenir des résultats rapidement :

Partager
  • Aurél dit :

    Heureuse de lire, de sentir, que l’on est pas seule dans cette quête du sens !
    Je vois dans mon entourage très proche (la famille, extrêmement présente dans mes habitudes, cadette de 32 ans d’une fratrie de 3, je suis celle qui « fuis » le plus ces moments imposés, et pourtant, j’aime ma famille, mais eux ne le comprennent pas ainsi si je ne suis pas omniprésente), ces heures de télévision, ces peurs de l’inconnu, ces répressions des rêves, ces plaintes incessantes. Je sens aussi, que je tends à être différente, peut être le suis je, en réalité. Mais je me mets des freins, pourquoi ? Déjà, j’ai vécu seule en appartement quelques temps, et j’ai mal vécu cela. Ensuite, j’aime la nature, j’en ai besoin. Vivre en ville dans un studio, me forcerait à sortir de ma zone de confort… Mais m’isolerait (pour le boulot que je viens de démarrer, il n’y a pas de grandes villes à proximité, mais de petite agglo sans grande vie culturelle, à la campagne). J’ai aussi envie de voyager. Grâce au changement que j’ai souhaité impulser au niveau pro, je vais en avoir les moyens. Mais là est toute la complexité d’accepter mon nouveau « moi »… Passionnée d’équitation, j’ai enterré jusqu’à mes 30 ans tous les « on dit », et j’ai passé mes diplômes de monitrice équestre envers et contre tout. Ensuite seulement, j’ai réalisé comme le métier était dur physiquement, et le salaire très faible (si on enleve la responsabilité de mes 2 chevaux, 350€ mensuels, sur un smic… Cela laisse peu). Étant jeune, j’ai tjs souhaité vivre en région vallonnée, accueillante, ou la nature est florissante, pr transmettre ma passion de celle ci et des chevaux aux clients, en les emmenant à balade à dos de cheval. Seulement voilà, bilan des 32. Je vis dans le nord, où la clientèle ne souhaite pas se mouiller, lol. Je n’ai pas pu ouvrir mon propre compte puisque pas assez de fonds pour obtenir un prêt. J’ai l’impression d’avoir baissé les bras, été faible alors ayant compris ça, j’ai décidé d’enseigner, ms autre chose, pr chercher un peu ailleurs le manque, le vide, que laisse cette passion. J’ai choisi de devenir instit. J’ai eu le concours du premier essai, j’ai eu une année de stage éprouvante avec un tuteur tiran, lol. Mais j’y suis arrivée. Maintenant, je n’aime pas que les gens me réduisent à ma profession. Oui, je l’ai choisi par dépit, mais enseigner est enrichissant aussi d’un point de vue humain, et je sais que c’est provisoire. Une fois l’épargne suffisante et la possibilité de muter, je devrai partir. En attendant, comment résoudre mon problème de peur de m’installer seule ? De commencer à voyager seule ? Franchie le cap, en somme ! Je veux rester ouverte et heureuse, et ns surtout pas m’enfermer dans un carcan tout tracé et ds lequel j etoufferais.
    Merci pr votre site en tt cas, c’est une bouffée d’air frais ! Je suis tombée dessus en me baladant, ça a réveillé en moi une étincelle que je croyais éteinte

    • Hervé dit :

      Salut ! Très content que ça te plaise, et merci pour ton témoignage (on peut se tutoyer, ça sera plus agréable).
      En effet, tu as raison de vouloir vivre tes rêves et ta propre vie, et du coup de choisir de côtoyer des gens qui te ressemblent davantage.
      Ce n’est pas grave si ton premier essai de boulot sur une de tes passions n’a pas fonctionné à 100% (ça a été pareil pour moi avec la photographie), l’important c’est de rebondir et de toujours aller au palier supplémentaire.
      Si tu as peur de voyager seule, commence par aller quelques jours dans une ville française sympa.
      Puis dans une capitale européenne. Pourquoi pas quelques jours de plus.
      Et ainsi de suite.
      Il y a encore 3 ou 4 ans, je ne pensais pas être capable de voyager seul.
      Je viens de passer 16 mois en Asie sur les 2 dernières années, donc ça peut aller vite 🙂
      À très vite,
      Hervé

  • Mili dit :

    J’aime beaucoup la façon dont est rédigé cette article !

    • Hervé dit :

      Merci Mili, j’espère que tu apprécieras autant mes autres articles 🙂

  • Martine dit :

    C’est génial de lire ceci. Mais je suis a la retraite. Est ce que cela en vaut la peine puis je encore avoir des rêves rencontrer des personnes intéressantes telle est la question

    • Hervé dit :

      Bonjour Martine ! Oui complètement, peu importe l’âge où on commence : il y a des très jolies histoires de personnes qui commencent sur le tard à vivre leurs rêves (je pense notamment à une japonaise qui a commencé à faire de l’alpinisme après sa retraite et qui a grimpé de nombreux sommets depuis !). Il n’est jamais trop tard pour être heureuse ! Et pour les rencontres c’est encore plus vrai, rien ne t’empêche de rencontrer des gens géniaux très rapidement.

  • ANDRE dit :

    Merci pour cet article Hervé!

    Ça fait 2 ans que je lis de nombreux articles motivants tels que celui-ci, et aujourd’hui je viens de passer à l’action!
    Etant Breton d’origine, cela fait 4 ans que je travaille en région parisienne dans un secteur qui me plaît de moins en moins. Pourtant le job est bien payé, les avantages nombreux, les conditions correctes, mais le soir venu, en rentrant chez soi, on se sent vide et on se dit qu’il faut bien plus que le confort matériel pour se sentir bien.
    Aujourd’hui, j’ai donné ma lettre de démission. Dans 2 mois (période de préavis), je rentre au pays pour quelques mois avant de voyager. J’ai pu économiser suffisamment pour pouvoir vivre mes rêves à l’étranger et ça me booste!

    Alors à tous ceux qui n’osent pas quitter leur taff alimentaire de peur d’être à la rue, de peur du regard des autres. Ne vous jugez pas, vous êtes normaux. Mais gardez vos projets dans un coin de votre tête, laissez-les grandir, vous motiver exploser, et le moment venu, vous saurez que c’est l’heure! Ce moment, ne le laissez pas passer!

    C’est tout pour moi.

    • Hervé dit :

      Merci pour ton témoignage André, effectivement il ne faut pas enterrer ses rêves, et se donner les moyens d’essayer de les mettre en action ! Super ta décision, je te souhaite plein de réussites pour ton projet 😉

  • Apoph dit :

    Je pensais être sur un site d’arnaques promettant le bonheur pour quelques euros et 99 centimes alors que je viens de lire l’analyse de ma vie … Je divague dans les études depuis 3 ans et c’est un véritable échec scolaire. J’ai toujours voulu être architecte, mon rêve depuis toujours, je me définirais comme un matheux avec beaucoup d’imagination et de naïveté. On s’est toujours foutu de ma gueule ou m’a sérieusement rappelé que l’architecture c’était horriblement dur, sans avenir, qu’il y avait déjà bien assez de béton comme ça, que c’était toujours affreux ce que les architectes faisaient, qu’il fallait être sérieux, digne de confiance, assumer de lourde responsabilité, cultivé, avoir du talent, que je serais triste, frustré et que je n’y arriverais pas … okay, je ne peux qu’échouer, je suis juste moi, par une de ses personnes qui réussissent dans la vie… J’ai choisi les sciences après le bac, j’adore ça, comprendre comment fonctionne le monde, j’ai le cerveau fait pour ça visiblement, mes bonnes notes dans le domaine me disent que c’est bon, je peux y arriver. Mais je n’y arrive pas, je n’arrive pas à vouloir, c’est trop dur de se forcer, d’imaginer une vie de travail à attendre le week end pour se défouler, boire, se droguer, s’abîmer, oublier puis retourner se tuer un peu plus pour avoir de quoi survivre. Alors je préfère rester chez moi, fuir mes responsabilités et la réalité en mangeant des gâteaux devant des séries, passer des nuits sur des jeux en lignes, attendre…seul, angoissé et désespéré de devoir vivre encore tant d’années en songeant aux rêves que je brise car trop faible pour oser ne serait ce qu’essayer et culpabiliser de procrastiner alors que j’ai la chance de pouvoir faire des études.
    Bref, tous ça pour dire que je vais reprendre mes rêves et tout faire pour les réaliser, grâce à vous, merci beaucoup pour vos mots, c’est une très belle vocation que vous avez choisi. Merci.

    • Hervé dit :

      Salut,
      Très content de lire ça !
      Tu as la chance d’avoir déjà un rêve très fort, ça serait vraiment dommage de ne même pas essayer de l’atteindre ! Si tu fais ce que tu aimes, la motivation viendra d’elle même, tu n’auras que rarement à te forcer.
      Super décision en tout cas, content de t’avoir aidé à prendre conscience de ça. Tiens nous au courant de l’évolution de ton projet !
      ps : les gens qui te disent d’abandonner ton rêve, ce sont souvent des gens qui ont fait le choix de ne pas suivre leurs rêves, et du coup pour justifier leur décision ils t’incitent à faire comme eux (parce que si tu arrives à être heureux en vivant ton rêve, ils se rendront compte qu’ils n’ont pas forcément fait le bon choix). Trace ta propre voie pour ne pas avoir de regrets !

  • Maud dit :

    Très bel article qui fait du bien ! Bon je ne vais pas prendre ma vie en main dès demain, pas facile à 33 ans avec 2 enfants, un mari, un travail sans diplôme, une vie bien planplan quoi. Mais ton article fait réfléchir et me donne envie de me donner les moyens. La 1ère étape est déjà d’y réfléchir, quant à la seconde étape de passer à l’action, c’est la plus difficile. Mais la perspective de changer de travail, de pouvoir voyager, de faire ce que j’aime, … ça fait rêver.

    • Hervé dit :

      Salut Maud ! Et oui, déjà prendre conscience que tu peux prendre ta vie en main c’est une étape super importante que beaucoup de gens ne franchissent jamais ! Il n’y a pas d’âge pour ça, le principal c’est que tu sois prête aujourd’hui à te donner les moyens de le faire, et ça c’est déjà génial !
      À très vite,
      Hervé

  • de haven dit :

    C’est super de lire cela, je retrouve le fond de ma pensée, de ce que je suis vraiment, je me sens encouragé à me développer personnellement au moment où je suis en train de sortir de l’emprise d’une personne séductrice manipulatrice.

    • Hervé dit :

      C’est une super occasion de le faire en effet si tu sors tout juste d’une relation toxique avec une personne manipulatrice : si tu arrives à trouver qui tu es vraiment et à t’améliorer, alors non seulement tu multiplieras tes chances d’être plus heureux (se), mais en plus tu te blinderas contre des manipulations futures. En effet les manipulateurs se servent de nos faiblesses et de nos failles d’estime de soi pour tisser leur toile, donc plus on sait qui on est et moins on a de chances d’être manipulé à nouveau ! Content que ça te parle 😉

  • Nat dit :

    Super, juste ce que j’avais besoin de lire aujourd’hui !

  • Sara dit :

    merci pour cet article . ce qui me bloque vraiment , ou bien la chose qui me tient a coeur que je n’arrive pas a communiquer avec les gens et faire face a des situations et meme a la faculté je ne peux pas communiquer et parler en français meme si je comprend bien et je peux dire que mon niveau est a 75% par contre je ne peux pas , j’ai cette timidité ce sentiment de peur d’echec , c’est quoi votre conseil ?

    • Hervé dit :

      Tu peux par exemple aller à des meetups ou des soirées polyglottes si tu es dans une grande ville, où tu pourras à la fois parler en français et dans ta langue d’origine sans avoir peur d’être jugée sur ton niveau de français, car tout le monde est là pour progresser en langues et passer un bon moment.
      Ça devrait te donner confiance dans le fait que tu peux parler et communiquer en français, et t’aider dans les autres endroits comme à la fac.
      Et en complément tu peux faire des petits exercices pour augmenter ta confiance en toi petit à petit, en sortant de ta zone de confort régulièrement par exemple.

  • D dit :

    Article très intéressant ! Merci.

    Je suis quelqu’un de très sensible, toujours préoccupée par ce que les autres peuvent penser de moi, ça me bouffe la vie..

    • Hervé dit :

      Oui, apprendre à vivre pour soi et non pour ce que les autres pensent, c’est une partie importante du processus. J’ai connu ça, à une époque si j’entendais quelqu’un rire dans la rue j’étais persuadé qu’il riait de moi, et ça consumait littéralement ma confiance en moi.
      La bonne chose, c’est que c’est « soignable ».
      Tu peux apprendre à vivre plus sereinement, à ne plus te soucier autant du regard des autres. À vivre la vie que tu mérites plutôt que de te restreindre par peur de ce que les gens penseront. Le fait que tu lises ce genre d’articles ça montre que tu as déjà enclenché la première étape, tu es sur la bonne voie ! 😉

  • Hind dit :

    merci beaucoup pour cet article ,je décide de passer à la vitesse supérieure dans ma vie.je suis une stagiaire en qualité de professeur au sien d’école privée pour le lycée et à cause de ma timide et ma peur je ne peux pas présenter ma leçon en bonne maniérée et surtout devant le professeur .

    • Hervé dit :

      Salut Hind !
      Oui, la timidité empêche de vivre sa vie pleinement, entièrement, à 100%. C’est une sorte de frein que l’on ressent en permanence.
      La bonne nouvelle c’est qu’on peut s’en sortir et s’en débarrasser, je suis passé par là moi aussi !
      À très vite,
      Hervé

  • Christelle dit :

    J’ai vraiment aimé cet article,oui je passe à la vitesse supérieur.
    merci.

    • Hervé dit :

      Merci Christelle, et à bientôt pour le niveau supérieur alors ! 😉

  • CISSE dit :

    Très inspirant, c’est vrai que nous perdons beaucoup de notre temps à faire des choses qui n’augmentent rien en nous. Ce qui une réelle perte de temps. Si on pouvait avoir ces conseils dans notre conscience ça serait mieux parce qu’au début on peut prendre la décision de changer mais au fur à mesure on retrouve nos manières
    facile de faire, comment faire donc?

    • Hervé dit :

      C’est vrai que c’est un des pièges, de ne pas persister dans nos changements.
      Tu as plusieurs méthodes, parmi lesquelles :
      1/ te récompenser régulièrement quand tu atteins tes objectifs (ça booste ta motivation à le faire)
      2/ répéter un changement tous les jours jusqu’à ce que ça devienne une habitude (en général on dit que ça prend 21 jours avant de devenir une habitude)
      3/ faire des rappels régulièrement : noter dans son agenda toutes les semaines ou tous les mois à bien penser à faire cette chose bénéfique
      4/ repérer les bénéfices que t’apporte ce changement, et t’inspirer de ça pour te donner le courage d’agir
      5/ agir radicalement pour ne pas retomber dans tes travers. Un exemple : pour ne plus perdre de temps devant la tv tu peux revendre la tienne, pour ne plus perdre autant de temps sur les jeux de ton téléphone ou de ton ordi tu peux les désinstaller, etc.

    • CISSE dit :

      Merci

  • Myriam dit :

    Merci pour cette article. J’ai déjà entamé quelques changements et je commence à voir des résultats qui sont très positifs.

    • Hervé dit :

      Super, continue dans cette voie ! Tu as enclenché la spirale positive, c’est une étape très importante.

  • Sara dit :

    Merci beaucoup pour vos conseils. C’est un Très bel article même si c’est très difficile de passer au changement à la vitesse supérieure. Moi personnellement, je ne sais pas par quoi commencer.

    • Hervé dit :

      Merci Sara !
      Tu as déjà fait la première étape qui est super importante : avoir envie de passer la vitesse supérieure ! Il va falloir déterminer ce qui te bloque actuellement pour pouvoir y remédier : si tu avais le pouvoir de changer une chose dans ta vie pour améliorer les choses, ça serait quoi ? Autrement dit, qu’est ce qui te tient à cœur et que tu n’arrives pas encore à accomplir ?

  • >