changeons logo texte

Les sujets de conversations à éviter...

...​pour ne plus faire fuir les gens que vous rencontrez

​Vous vous êtes sûrement déjà retrouvés dans cette situation gênante.
Vous savez, celle où, face à un inconnu, vous ne savez absolument pas de quoi parler.


Vous bafouillez quelques banalités…


Puis un silence gênant s’installe…


Chaque seconde qui passe semble durer une éternité…

ennui-changeons

Votre interlocuteur s'ennuie à mourir quand vous lui parlez ?

Alors vous tentez une nouvelle approche, mais votre intervention est tellement banale et inintéressante…


…que votre interlocuteur répond en moins de trois mots, et que vous regrettez instantanément d’avoir ouvert la bouche pour dire ça…

Et à ce moment là, c’est le vide complet dans votre tête.


Vous vous sentez mal à l’aise.
Vous aimeriez être ailleurs.


Loin d’ici.


Au bout de quelques instants, l’autre personne prétexte qu’elle doit aller se servir un verre.
Elle ne reviendra jamais vous parler.

Cette situation vous semble familière ?


Vous en avez marre d’avoir autant de répartie qu’une plante verte ?

Pas de panique, avoir de la conversation ça s’apprend.

Et ce n’est pas si compliqué.

De quoi faut-il parler avec un inconnu ?

C’est LA grande question qui agite tous les gens qui n’ont pas encore la chance d’être très sociable.

Et, comme nous allons le voir, c’est une MAUVAISE question.

Pourquoi ?

Parce que l’important, ce n’est pas de quoi vous allez parler.


Tous les sujets sont abordables (ou presque), du moment où vous savez calibrer et intéresser l’autre.

Non, ce qui compte, c’est que vous fassiez passer à l’autre un bon moment.

Que le fait d’avoir discuté avec vous ​ait été plus agréable pour votre interlocuteur que de regarder son smartphone.

​L'erreur en conversations que font tous les débutants :

Quand vous parlez à des inconnus, vous avez tendance à vous censurer.


Et c’est normal.

Du coup, vous ne parlez pas des sujets qui vous passionnent, de peur d’être jugé…
…de choquer…
…d’ennuyer l’autre.

Au lieu de ça, vous allez donc lui parler de sujets consensuels.
Banals.
Ennuyeux.

Combien de fois on vous a demandé dès le début d’une conversation :


« Comment tu t’appelles ?
Et tu viens d’où ?
Tu travailles dans quoi ?
Il fait beau hein ? »


Un paquet de fois.

D’ailleurs, quasiment toutes les personnes ​mal à l’aise en conversations tombent dans ce piège.

Et ce piège, si vous n’en sortez pas rapidement, sera fatal pour l’issue de votre rencontre.

Parce qu’une personne avec qui on s’ennuie, c’est une personne qu’on ne veut pas revoir. Game Over.


Notre chance ?

C’est qu’à l’instar de nos jeux vidéos favoris, on a plusieurs essais.

Le monde est plus que rempli de nouvelles personnes à rencontrer.

Donc même en cas d’échecs répétés, il reste quelques milliards de personnes nouvelles à rencontrer.

foule - changeons

Même si vous avez connu quelques échecs... il reste des milliards de gens qui peuvent vous aimer !

Ne paniquez donc pas si vous avez raté quelques conversations, entretiens d’embauche ou rendez-vous amoureux à la suite !

Chaque rencontre peut, si vous le décidez, devenir une source d’apprentissage pour la suite.

Et vous aider à devenir un futur crack en conversation si vous appliquez les bonnes méthodes et que vous apprenez de vos erreurs.

Notamment si vous avez abordé les sujets interdits...


​Les sujets de conversation à éviter

Même si on peut en théorie parler de tout avec un inconnu, il y a quelques sujets que je conseille d’éviter pour une première discussion.


Parce que ce sont des sujets sensibles.
Ou qui ne laisseront pas une image positive de vous.

Voici ceux que je conseille d’éviter :

– la religion.

À moins que vous ne partagiez exactement le même interprétation de la même religion (ce qui arrivera rarement), ça ne sera sujet qu’à montrer vos différences, pas à vous rapprocher.

– la politique.

Tout le monde est persuadé que son choix est le bon.


Et personne ne change jamais d’avis sur la politique pendant une discussion, quels que soient vos arguments.


Essayer de discuter politique, c’est s’assurer de passer un mauvais moment, à moins que votre interlocuteur partage exactement votre sensibilité politique.

– la mort, la maladie.

Dans nos sociétés, parler de la mort ou de la maladie est relativement tabou.

Un inconnu qui insiste sur ces sujets nous paraîtra donc un peu bizarre.

Et donnera peu envie de le revoir.

– les sujets trop sérieux.

Là, on arrive au coeur du problème.
Car quand on veut séduire une personne, on a tendance à en faire trop.


À essayer de l’impressionner.
Et on tombe vite dans des sujets trop sérieux.


Qui vont souvent ennuyer l’autre au lieu de le passionner.


– les actualités.


À moins d’avoir un regard décalé sur l’actualité, ou de vite partir sur autre chose, je vous conseille de peu utiliser les nouvelles comme sujet de conversation.


Tout simplement parce que 95% des nouvelles du JT sont des choses négatives ou déprimantes.


En revanche, vous pouvez parler sans retenue des 5% restants.

– le travail

Quand on sort, c’est pour se changer les idées. Même si on aime notre boulot. Alors parler travail avec un inconnu, ça se transforme vite en torture.


Pourtant, 99% des gens font cette erreur !

travail - changeons

Pensez-vous vraiment que les gens ont envie de parler de ça alors qu'ils y passent déjà 40h par semaine ?


(ça ne veut pas dire que vous ne devez pas du tout en parler, mais juste que cela ne doit pas venir dès le début, et que vous ne devez pas rester sur ce sujet trop longtemps).

– la météo

Soyons sérieux : à part pour briser la glace, le sujet de la météo ne devrait pas faire partie de vos conversations avec un inconnu. En tout cas pas plus de 10 secondes.


Est-ce que vous vous souvenez d’une seule conversation amusante ou passionnante sur le sujet de la météo ? Non ? Moi non plus !


En parlant de la météo, vous avouez à l’autre que vous ne savez pas quoi dire. Et que c’est votre dernière cartouche, car en général quand on parle de la météo c’est le dernier sujet avant le blanc gênant.

Soyez honnêtes : avez-vous tendance à faire ces erreurs et à parler de ces sujets ?

Si oui, vous serez sûrement intéressés par apprendre à améliorer vos conversations.

Comment améliorer tout ça ?

En retirant au maximum les sujets inintéressants et trop sérieux de votre arsenal.
Et en vous concentrant sur les sujets qui vous amusent.


Lors d’une première rencontre, restez légers.

Encore une fois, le but est de laisser une bonne impression.

Donc de faire passer un bon moment à l’autre.


Pas besoin de montrer votre culture, ni de prouver que vous êtes très intelligent.

Si votre relation se développe, vous aurez tout loisir plus tard d’avoir des conversations plus philosophiques si vous le désirez.

Mais par pitié, lors d’une rencontre, laissez votre sérieux au vestiaire.

Et faîtes passer un bon moment à votre interlocuteur.

Je sais que c'est contre intuitif, mais je vous l​'assure : plus vous essaierez d'impressionner l'autre...

...et moins il le sera !

Soyez léger(e), amusant(e).

Montrez qu’être avec vous est un privilège, et non une corvée.

N’insistez pas sur les sujets comme le travail, sous peine de faire passer un mauvais moment à votre rencart ou votre nouvel ami.

Et apprenez à lire le langage corporel de l’autre, pour savoir si le sujet dont vous parlez l’intéresse ou non, c’est primordial.

Quel que soit votre niveau actuel, vous pouvez progresser.

Vous pouvez apprendre à devenir plus intéressant.
Plus amusante.

À donner une envie irrésistible à l’autre de vous revoir.


Ça ne se fera pas du jour au lendemain...Mais c’est tout à fait faisable avec les bonnes méthodes. 

Si vous voulez apprendre ces méthodes et en savoir plus, cliquez ici :

​Vous pouvez le faire.

Et vous allez le faire.

Je vous donne donc rendez-vous ici si vous voulez en savoir plus.

Bonne journée, et bonnes conversations avec des inconnus !

Hervé Lero

>