Science et développement personnel : preuves ou placebo ? - Changeons

Science et développement personnel : preuves ou placebo ?

​Science et développement personnel. Je ne m'étais pas vraiment posé la question avant aujourd'hui. Mais en faisant un tour d'horizon ce matin des ebooks qu'on trouve sur le thème du développement personnel, je me suis rendu compte d'une chose :

Le meilleur cotoie vraiment le pire.

Et le pire représente la grosse majorité de ce qu'on trouve.

Parce que rien ni personne ne contrôle le contenu des ebooks qui sortent.

Alors on trouve du gros gros bullshit mystique.

Des chakkras alignés avec Vénus.

De la loi d'attraction avec l'univers qui t'envoie de la force mystique venant du karma.

De la sagesse des peuples anciens (et comme c'est ancien, c'est forcément mieux... si on excepte le fait qu'ils étaient cannibales et qu'ils avaient une espérance de vie de 15 ans à tout casser...).

Bref, j'ai été sidéré de découvrir autant de bullshit, et de voir que ça cartonnait en terme de ventes.

Alors forcément, derrière quand on est honnête et qu'on ne promet pas la lune à coup de baguettes magiques à la Harry Potter, c'est moins sexy.

Pourtant, c'est le meilleur moyen de progresser.

Pour prendre confiance — ou sortir de ta timidité —, il va te falloir du temps, et de la méthode.

​Pas espérer un alignement entre Saturne et la constellation du pégase constipé pour espérer réaligner tes chakkras hérités de la sagesse de l'Égypte ancienne.

 Et travailler avec des exercices pratiques.

univers - changeons

Ressens la force du cosmos, et donne tout ton argent pour recevoir la force de l'univers !

En faisant un tour d'horizon ce matin des ebooks qu'on trouve sur le thème du développement personnel, je me suis rendu compte d'une chose :

 

Le meilleur cotoie vraiment le pire.

 

Et le pire représente la grosse majorité de ce qu'on trouve.

 

Parce que rien ni personne ne contrôle le contenu des ebooks qui sortent.

 

Alors on trouve du gros gros bullshit mystique.

 

Des chakkras alignés avec Vénus.

 

De la loi d'attraction avec l'univers qui t'envoie de la force mystique venant du karma.

 

De la sagesse des peuples anciens (et comme c'est ancien, c'est forcément mieux... si on excepte le fait qu'ils étaient cannibales et qu'ils avaient une espérance de vie de 15 ans à tout casser...).

 

Bref, j'ai été sidéré de découvrir autant de bullshit, et de voir que ça cartonnait en terme de ventes.

 

Alors forcément, derrière quand on est honnête et qu'on ne promet pas la lune à coup de baguettes magiques à la Harry Potter, c'est moins sexy.

 

Pourtant, c'est le meilleur moyen de progresser.

 

Pour prendre confiance — ou sortir de ta timidité —, il va te falloir du temps, et de la méthode.

 

Pas espérer un alignement entre Saturne et la constellation du pégase constipé pour espérer réaligner tes chakkras hérités de la sagesse de l'Égypte ancienne.

 

Et travailler avec des exercices pratiques.

 

Si tu es prêt(e) à faire ça, tu peux trouver 21 exercices pratiques pour te sentir mieux et plus confiant dans mon livre augmenter sa confance en 21 jours.

 

Est-ce que c'est magique ? Non.

 

Est-ce que c'est mystique ? Non plus.

 

Est-ce qu'en 21 jours tu seras devenu un monstre de confiance ? Non plus, ce n'est pas possible. Mais tu seras sur le bon chemin, et c'est déjà très bien.

 

Parce que c'est juste des bonnes techniques concrètes pour t'améliorer.

 

Et ça se passe ici.

 

Ps : la plupart de ces auteurs sont de bonne foi (et parfois même très sympathiques), et croient vraiment en leur explication mystique (et ne sont donc pas forcément malhonnêtes, même s'ils contribuent à partager des pratiques pseudo-scientifiques qui peuvent parfois s'avérer dangereuses).

​Mais si tu t'intéresses au développement personnel depuis un moment, tu as sans doute remarqué que c'est plutôt la foire aux affirmations.

Le royaume de​s approximations.

L'empire d​e l'à peu près.

Et parfois, on touche même aux affirmations mystiques : la loi de l'attraction, les histoires de karma, d'ondes positives, de cosmos.

Bref, un beau mélange qui contient tout et n'importe quoi.

​Pourquoi tu dois ​douter de tout en terme de développement personnel...

​Seul un concensus scientifique qui découle d'expériences sérieuses, vérifiées, et répliquées permet d'être sûr qu'un concept est une vérité. 

C'est, en théorie, ce qu'on devrait attendre de n'importe quelle nouvelle méthode proposée.

Mais, quand on parle du développement personnel, ce système atteint ses limites.

Pas qu'il soit remis en cause. Non, c'est le seul et unique moyen de savoir si une affirmation est vraie.

La soumettre à l'expérimentation scientifique.

Le problème est ailleurs.

​Le problème de la science et du développement personnel

​Le problème, c'est que la ​recherche scientifique passe complètement à côté des sciences humaines dans le domaine du développement personnel. 

Trop peu de chercheurs s'y intéressent.

​Car ça demande des moyens considérables. Et on n'obtient que très rarement des résultats pertinents, car ça passe à côté de l'essentiel.

Imaginons qu'on veut savoir si le fait de ​chanter du Maître Gims 5 minutes par jour rend plus heureux.

On va devoir trouver un groupe représentatif. Peut-être 100 ou 1000 personnes.

Le tester.

Sur différentes variables.

Comment évaluer le bonheur ? Est-ce qu'on mesure des taux d'hormones ? Est-ce qu'on demande aux gens d'évaluer leur bonheur sur une échelle de 1 à 10 ?

Comment être sûr que c'est bien le fait de chanter ça qui a fait augmenter et diminuer la note ?

On va aussi tester un groupe placebo, à qui on fera chanter du Placebo (quel humour...).

Et aussi un groupe qui ne chantera pas.

Au bas mot ? Des centaines de personnes à tester, pendant des mois.

science et développement personnel - changeons

La science n'est pas l'ennemie du développement personnel.

​Et à l'arrivée ?

Un indicateur très imparfait. Au mieux, on saura que le fait de chanter du maître Gims a fait chuter le taux d'ocytoc​ine de 1,4% en moyenne et augmenté la production d'insuline de 2,7%.

Sans être sûr à 100% que c'est la seule chose qui permet d'expliquer cet écart dans les chiffres.

Bref, ça reste des chiffres froids.

On ne sait pas quel impact réel ça a eu.

On ne sait pas si ça a facilité le fait d'intégrer d'autres techniques.

On ne sait pas si ça a augmenté la confiance ou l'estime des gens qui l'ont fait (ou au contraire si ça leur a démoli le moral—parce qu'avoir ces chansons dans la tête c'est quand même dur !). 

​Bref, en neurosciences et en sciences sociales, on ne dispose pas de données fiables dans ​l'énorme majorité des cas.

Et même quand c'est fiable, c'est juste une affirmation qui est rejetée ou confirmée.

​Et le développement personnel, c'est l'action de combiner des dizaines de techniques différentes.

Comme un puzzle complexe.

Trop complexe pour l'instant à analyser par des pures données scientifiques.

​Science et développement personnel : pourquoi tu dois tester avant de réfuter une technique !

​En tant que scientifique de formation, j'avais toujours réfuté toute approche de developpement personnel. Trop éloigné de la science.

Sauf que la science ne m'a pas rendu heureux. Elle ne m'a pas aidé à vaincre ma timidité.

C'est quand j'ai lâché du lest par rapport à mon besoin de preuves scientifiques que j'ai pu progresser.

Mais attention, ça ne veut pas dire​ avaler tout bullshit mystique que les vendeurs de merveille vont vouloir te faire gober pour te soutirer les sous de ton porte monnaie. 

Pour savoir si une technique vaut le coup d'être testée, voici ce que je fais (tu peux t'inspirer de mon modèle si tu le veux !).

1/ J'analyse la plausibilité de l'information :

Par exemple, si on me dit que faire des pompes est bon pour la santé, je n'ai pas de grosse raisons de me méfier.

Par contre, si on me dit que si je répète 5 fois "vive le gourou Bignol" je vivrai heureux, alors mon filtre anti-bullshit s'active, et je ne teste pas.

​ Idem pour toutes les techniques mystiques (loi de l'attraction, ou médecines alternatives basées sur la croyance en des choses mystiques ou de retour de l'univers ou du cosmos).

Je te conseille de ne pas porter de crédit à toute affirmation de force surnaturelle ou d'énergie mystique. Parce que la probabilité que ça existe est proche de zéro.

Ça ne veut pas dire que tu dois abandonner toutes tes croyances. Mais juste d'avoir un esprit critique et ouvert, et de ne pas accepter une nouvelle idée sans la soumettre à un minimum de sens critique.

Après, libre à toi de choisir de croire ou non à toute chose​ bien entendu, mais en connaissance de cause. 

Par exemple, je peux toucher du bois pour me porter chance, tout en sachant que ça n'a aucun fondement ​ni effet autre que de me faire du bien sur le moment en me rassurant sur un projet futur.

C'est une croyance (toucher du bois apporte de la chance) fausse scientifiquement, mais que je choisis (ou non) de croire. Idem pour les religions, ou toute autre croyance. 

Croire, c'est un choix personnel, qui, s'il est fait sans recul, peut s'avérer dangereux.

Par exemple, la loi d'attraction ne fonctionne pas parce que l'univers t'envoie des forces mystiques, c'est juste que le fait de visualiser tes objectifs précisément et d'être ouvert aux opportunités t'aide à les atteindre. Pas besoin d'explication — fortement improbable, voire complètement fumeuse — sur le karma ou le cosmos.

​Un peu comme si je te disais que la grande licorne rose à trois têtes t'aidera à te muscler si tu fais des pompes tous les jours. Le résultat sera là, mais est-ce que c'est vraiment imputable à la licorne rose à trois têtes ? Je ne pense pas. Donc il n'y a pas plus de raisons d'attribuer tes résultats à la loi mystique de l'attraction par exemple.

licorne rose - changeons

Par le pouvoir ancéstral de la licorne magique !

2/ Je vois s'il y a un danger à essayer :

Si on me dit qu'il faut me répéter en autosuggestion une phrase positive comme "je suis une personne intelligente" tous les matins, je ne vois pas de danger à tester.

Si on me dit qu'il faut que je prenne une pilule miracle tous les jours, sans en connaître la composition : danger ! Je passe mon tour. 

Ou si on me dit que boire du jus de légume bio peut guérir le cancer, sans avoir d'étude scientifique pour corroborer ça, c'est poubelle direct. Et c'est dangereux parce que ça peut faire arrêter un traitement médical qui a beaucoup plus de chances de guérir les gens jusqu'à preuve du contraire.

Gros danger avec les médecines alternatives, il y a énormément d'arnaques dans les régimes par exemple, qui vont apporter des carences énormes et mettre ta vie en danger.

3/ Je cherche si la personne qui me conseille ça est crédible, et si la promesse est réaliste.

Si c'est un blogueur ou auteur de confiance, je sais qu'il ne me proposera pas des choses qu'il ne testerait pas lui-même. Ça ne veut rien dire dans l'absolu, mais un bon expert proposera davantage de bonnes choses qu'un guignol.

Attention cependant, j'ai déjà vu des très bons auteurs se planter complètement sur un de leurs ouvrages et conseiller des choses improbables, donc il faut rester vigilant.

Et c'est valable pour ce que j'écris aussi, ne le prends pas pour argent comptant, il m'arrive de me tromper ou de croire des choses fausses, même si ​j'essaie au mieux de ne pas me tromper ! 🙂

Si ça vient d'un site inconnu, ou qui contient un paquet d'articles bullshit ou d'un auteur mal intentionné, alors je zappe, ou je suis nettement plus méfiant. Dans ce cas là, je chercherai davantage de raisons de lui faire confiance.

4/ Je vérifie que la théorie est réfutable​ — science et développement personnel sont compatibles

​Le meilleur filtre à bullshit ? C'est quand tu signales à un auteur que sa technique n'a pas fonctionné sur toi, et qu'il te répond que c'est de ta faute, parce que tu n'as pas assez bien appliqué sa théorie.

Autrement dit, quand ça marche c'est grâce à la technique. Quand ça marche pas c'est à cause du lecteur.

Parce que tu n'as pas assez cru aux forces de l'univers, ou tu n'as pas assez libéré tes chakkras.

Et du coup il faut que tu paies davantage pour apprendre.

C'est un gros signe de charlatanisme.

Un signe d'honnêteté ? C'est quand l'auteur te rembourse en cas de non réussite, ou s'excuse, ou te dit qu'il va réfléchir pour améliorer encore sa méthode grâce à ton témoignage.

Une théorie présentée comme toujours vraie par son auteur, et qui ne supporte aucune contradiction, ça ressemble plus à un dogme religieux, voire sectaire. C'est un critère important à mes yeux. Car une théorie scientifique est TOUJOURS réfutable. Si demain je trouve un exemple qui contredit la relativité générale d'Einstein, cette théorie sera invalidée. Et les scientifiques ne me diront pas : c'est parce que tu n'as pas assez cru à la relativité que ça n'a pas marché.

​5/ Je teste. Vraiment. Sans a priori. 

Et je vois si ça fonctionne sur moi.

Ne crois rien sur parole. Teste, et vois si ça fonctionne sur toi.

Peut-être que ça fonctionne et que c'est scientifiquement prouvable et réplicable.

Ou peut-être que ça fonctionne par effet placebo en te donnant plus confiance.

​Mais du moment que ça n'est pas dangereux et que le résultat est là, perso je m'en moque un peu.

Je suis intimement convaincu que certaines des techniques qui m'ont aidées à vaincre ma timidité et à devenir confiant ne sont pas prouvables scientifiquement.

Peut-être même que c'était un complet placebo.

Mais ça a marché. Parce que l'accumulation d'effets, qu'ils soit d​ûs à la technique ou au simple fait de croire que ça fonctionne, c'est ça qui te fera progresser.

Être plus heureux. Plus confiant.

J'espère qu'un jour les scientifiques se pencheront vraiment sur le bonheur au sens large, et qu'ils trouveront des réponses plus précises — ils le font parfois, ils ont par exemple permis de déterminer que certaines affirmations liées à la PNL (programmation neuro-linguistique) étaient fausses​, mais ça reste une démarche très marginale.

En attendant, je continuerai à expérimenter. Parce que​ l'expérimentation de nouvelles techniques a fonctionné de manière incroyable sur moi ces 5 dernières années.

​Dans le paquet, une partie des techniques testées ont été bien foireuses. Et d'autres ont été super efficaces.

Je ne peux que t'inviter à rester ouvert(e) sur le sujet. Même si tu es un(e) scientifique.

Parce que l'absence de preuve n'est pas une preuve de l'absence.

microscope - changeons

Autrement dit, ce n'est pas parce que la science n'a pas prouvé l'utilité d'une technique que ça veut dire qu'elle n'est pas efficace. Ça veut juste dire que, jusqu'à preuve du contraire, on ne sait pas dire si c'est efficace scientifiquement. Parce que c'est difficilement quantifiable, ou parce qu'aucun scientifique ne s'est encore penché sur la question.

​Un esprit cartesien n'est pas incompatible avec le bonheur

​On peut aimer la science et le développement personnel. 

Certains arrivent bien à concilier sciences et religion !

​Et on peut faire confiance et tester des choses si on est vigilants sur les filtres de bullshit que je t'ai donnés.

Si tu ne sens vraiment pas une technique, alors ne l'applique pas.

Par contre, si tu ne sais pas : teste.

Tu verras bien.

Ça pourrait t'aider.

Ou non.

Mais au moins tu seras fixé.

Je sais que cet article est assez différent de mes autres articles. ​

Ça me paraissait important de faire le point là dessus.

Et d'être transparent sur ma démarche. 

Je ne te propose que des choses que j'ai testées, et qui ont eu un impact positif selon mes critères d'évaluation.

Si tu es prêt(e) à faire ça, tu peux trouver 21 exercices pratiques pour te sentir mieux et plus confiant dans mon livre augmenter sa confiance en 21 jours.

Est-ce que c'est magique ? Non.

​Est-ce que c'est mystique ? Non plus.

Est-ce qu'en 21 jours tu seras devenu un monstre de confiance ? Non plus, ce n'est pas possible. Mais tu seras sur le bon chemin, et c'est déjà très bien.
 
Parce que c'est juste des bonnes techniques concrètes pour t'améliorer.

Je me dis que ça pourrait aussi t'aider.

​Avec les limites que ça comporte.

Bien à toi,

Hervé Lero.

ps : partage ​cet article pour aider tes proches si tu penses toi aussi que les dérives de certaines pratiques de développement personnel peuvent être dangereuses. Merci d'avance !

Pps : je pense que la plupart de ces auteurs sont de bonne foi (et parfois même très sympathiques), et croient vraiment en leur explication mystique (et ne sont donc pas forcément malhonnêtes, même s'ils contribuent à partager des pratiques pseudo-scientifiques qui peuvent parfois s'avérer dangereuses).



Ps : la plupart de ces auteurs sont de bonne foi (et parfois même très sympathiques), et croient vraiment en leur explication mystique (et ne sont donc pas forcément malhonnêtes, même s'ils contribuent à partager des pratiques pseudo-scientifiques qui peuvent parfois s'avérer dangereuses).




Partager
  • Edson dit :

    Salut Hervé,

    Un très bon article que tu nous a pondu là ! Je te félicite.

    Je suis moi même partagé entre avoir un esprit critique aiguisé et faire du développement personnel.

    Comme tu le dis, avoir un bon esprit critique nous aide à développer ce fameux filtre antibullshit qui malheureusement manque beaucoup à notre société.

    Que ce soit pour faire du développement personnel ou faire un cake à la banane, il faut toujours tester les méthodes proposées tout en écartant celles qui sont…comment dire…saupoudrées d’arguments mystiques et approximatifs. (Je m’imagine bien chanter chanter du Patrick Sébastien devant mon four pendant que mon cake à la bananane cuit parce qu’un gourou m’a dit que ça le rendait meilleur que tous les autres cake à la banane jamais fait ^^).

    Être sceptique c’est très bien mais c’est encore mieux de tester les choses soi même. Si on rajoute un soupçon de zététique à notre société, ça ne peut que lui faire du bien.

    C’est très facile de sortir une méthode foireuse mais ça prend beaucoup plus de temps à prouver. Ce combat semble inégal mais il ne faut rien lâcher ^^

    Encore merci pour cet article.

    Bonne continuation

    Edson

    • Hervé dit :

      Salut Edson,
      Merci pour ton commentaire : tu as raison, un peu plus de zététique dans notre société ne peut pas faire de mal, et de l’ouverture aussi !
      En terme de développement personnel, il y a beaucoup de méthodes non prouvées et/ou qui fonctionnent avec l’effet placebo : on ne doit pas pour autant toutes les écarter, car elles peuvent participer à une amélioration globale (à condition qu’elles ne présentent aucun danger, et qu’elles soient accompagnées de méthodes efficaces, juste en complément).
      ps : j’aime beaucoup ta métaphore de chanter du Patrick Sebastien devant son four 😉

  • Manu dit :

    Bonsoir,

    Tu écris : « il m’arrive de me tromper ou de croire des choses fausses ».

    Et si je t’écris que la pensée matérialiste qui transparaît à travers ton article, bien écrit au demeurant, pourrait être une prison mentale donc une croyance fausse. Que me répondrais-tu ?

    Bref, je trouve juste dommage d’employer le terme bullshit à propos de concepts que l’on rejette simplement parce qu’on les connaît mal et qu’ils ne calquent pas avec son système de croyances…

    Amicalement,

    • Hervé dit :

      Salut Manu,

      J’appelle Bullshit justement tout système de croyances présenté comme une vérité alors qu’il va à l’encontre de toutes les connaissances scientifiques actuelles.
      Et je t’assure que j’ai acheté des livres récemment pour qui l’appellation bullshit est vraiment gentille…

      Je suis près à changer d’avis concernant ces théories le jour où une preuve est apportée que ça fonctionne.

      Après je n’ai aucun problème avec les croyances, comme je l’explique d’ailleurs.
      Mais les croyances qui se déguisent en vérité absolue peuvent être dangereuses, et mettre en danger leurs adeptes.

      Oui en effet se limiter à ce qui a déjà été prouvé est une prison mentale. Tout comme croire aveuglément sans preuve.
      Du coup il est difficile de trouver un juste milieu, en étant à la fois ouvert tout en exerçant son sens critique.
      Personne ne détient la vérité absolue, moi pas plus qu’un autre. Le but de cet article c’est de nous faire réfléchir à ça, à notre ignorance par rapport à la majorité de ces sujets, et à notre réaction par rapport à ça.
      Et c’est un sujet qui n’a pas de réponse évidente.

  • aphrodite dit :

    coucou Hervé

    très bon article comme d’habitude, et très pertinent, merci beaucoup…

    je voudrais aussi parler de l’émission de Zone interdite que j’ai vu le dimanche dernier, qui a vraiment mit tout les coachs (ou autre) en développement personnel en position d’arnaqueurs au même titre que des « voyants » et autres voleurs…, et qui a mit également ceux qui le suivent en position d’idiots, mal dans leur peau prêts à tout pour se débarrasser de leur mal être y compris à dépenser leur argent aveuglément dans n’importe quoi…

    c’était très frustrant pour moi qui m’y intéressait de près, qui trouvait que c’était quelque chose qui aidait vraiment à se développer, et que sa remplaçait les idées négatives par des positives, et que sa me servait souvent de booster…, bref que sa rendait la vie plus belle…, c’était comme si ils me disaient « c’était des conneries tout ça, ça n’a rien avoir avec la vraie vie, et tout ceux qui sont bien et qui ont réussi n’ont pas perdu leur temps avec ça »

    d’un autre côté ma famille qui trouvait déjà ça assez ridicule à la base, et qui a vu l’émission avec moi, m’a clairement dit qu’elle voulait que j’arrête ses « bêtises »…

    et j’avoue que j’ai moi même été assez sensibilisé dans une mesure ou je voyais des gens payer des milliers d’euros encore et encore juste pour suivre des séminaires, j’ai eu peur de tomber dans un cercle vicieux ou au lieu d’investir dans ce qui a un impact réel et direct, pour du théorique non prouvé scientifiquement, et qui pourrait avoir un impact ridicule sur ma vie…, c’était une désillusion assez désespérante…

    bref ils ont vraiment dépeint ça comme une espèce de fléau, qui touche les gens faibles et qui veulent croire au conte de fées…, aussi c’est difficile de convaincre les autres que c’est au contraire louable de s’intéresser à cela, que c’est un concentré de bons conseils, etc…

    bref j’aimerais bien que tu me dises ce que tu en penses, histoire de me remettre les idées en place…, et comment gérer les choses avec ma famille…

    merci encore

    Au revoir

    • Hervé dit :

      Salut,

      Ce genre d’émissions sensationnalistes choisit souvent un angle avant le reportage, et va tout faire pour faire de l’audience.
      La TV ne recherche absolument pas à instruire ni à trouver la vérité, juste à faire de l’audience pour vendre le plus de pubs possible.

      Donc c’est très probable qu’ils aient choisi l’angle « developpement personnel = arnaque » avant même de s’intéresser au sujet, et qu’ils aient ensuite mis quelques exemples de pratiques douteuses, et généralisé à tout le monde.
      Ce qui, si c’est le cas, est extrêmement malhonnête intellectuellement (montrer une pomme pourrie, et ensuite dire que toutes les pommes du monde sont pourries, c’est un argument fallacieux).

      Ce qui est sûr, c’est que si tu cherches les moutons noirs du développement personnel tu peux les trouver. Par exemple, un « coach » m’avait piqué tous mes articles en faisant des copier-collers et en faisant croire que les articles étaient de lui.
      Et vendait ses « conseils » très chers par la suite. Donc oui, les arnaques ça existe. D’ailleurs, ce Mike machin malhonnête apparait brièvement dans le reportage, qui lui fait indirectement de la pub — ce qui prouve que les reporters d’M6 n’ont pas vérifié leurs sources ni fait une vraie enquête, parce qu’ils auraient pu découvrir ça facilement et démonter les arnaques de ce type. Mais encore une fois, la vérité n’est pas le but de la TV. D’ailleurs le ton du reportage est assez honteux, une soi-disant enquête à charge, avec de la musique angoissante et des approximations dans tous les sens. Assez pathétique.

      Après ce reportage a pour mérite de se poser la question de l’honnêteté de certains « confrères ». Quand je vois les commerciaux qui poussent des personnes à suivre des séminaires hors de prix, je me dis que ces blogueurs sont un peu passés du côté obscur. Je ne connaissais pas cet aspect, et je réserve mon jugement par faute d’informations complémentaires sur le sujet, mais ça pousse en effet à être vigilant vis à vis de pratiques très borderline.

      Pour autant, je connais aussi d’autres très bons blogueurs. Sincères. Qui ont vraiment envie d’aider les gens, et qui le font. J’ai lu des livres magnifiques, qui ont changé en partie le cours de ma vie.
      Et j’essaie de faire pareil pour mes lecteurs.

      Ce que M6 pense de nous : je pense qu’on s’en bat les ****. M6 ne m’a jamais rendu heureux. Le fait de faire du développement personnel, oui ça a changé ma vie.
      Par contre, je recommande de ne jamais mettre tous ses sous là dedans.
      Ne fais jamais comme le mec qui lâche son appart pour suivre un séminaire. C’est de l’inconscience de faire ça. Ça n’a aucun sens.
      Fixe toi une limite selon tes moyens (un bon moyen c’est de mettre un pourcentage de ce que tu gagnes, comme ça pas de risque de débordement, que tu sois riche ou pauvre).
      Par exemple, investir 5% de ce que tu gagnes par an dans ton bonheur (en livres, formations, coaching, cours, apprendre une nouvelle compétence, etc…).
      Perso je suis plutôt autour de 10 ou 15% (je me forme en permanence), mais ça n’a pas besoin d’être aussi haut. Certains mettront 1 ou 2%, et c’est déjà bien.
      Bref, ne jamais se mettre dans le rouge pour faire un séminaire ou une formation, mais investir régulièrement sur soi c’est un super investissement.
      Bien plus que d’acheter un iphone à 1000€ ou une voiture à 20000€ à mon avis. Et souvent, les gens qui te diront que tu gâches ton argent à lire des livres, ce sont des gens qui se paient tous les ans le gadget à la mode qui coûte une blinde.
      C’est comme ça, difficile de faire changer ces gens là d’avis.

      Vis ta vie, sans trop te soucier de ce que les autres pensent. Fais tes choix, et assume-les. C’est ta vie, tes décisions. En appliquant les filtres donnés dans l’article, ça t’évitera pas mal de déconvenues.
      Et puis si tu testes et que tu n’obtiens rien du développement personnel, et bien tu pourras toujours arrêter. C’est aussi simple que ça. Teste, vois si ça marche et si ça te rend heureuse. Si oui, peu importe le regard des autres, pas vrai ?

      ps : je trouve que le reportage fait des amalgames dans tous les sens. Et met sur le même plan le fait d’avoir du succès en vendant un livre, le fait de mettre une pression importante sur des gens qui n’ont pas forcément leur libre arbitre après 3 jours de séminaire et de persuasion intensive sur des sommes qui mettent la santé financière des gens en jeu, et le fait de faire du développement personnel. Sur le plan intellectuel, ce reportage est malhonnête, comme d’ailleurs la majorité des reportages qui passent dans ce genre d’émissions. Et c’est dommage, parce qu’il pointe aussi quelques dérives, mais c’est tellement bancale comme angle que ça n’a aucun impact au final. Un coup d’épée dans l’eau.

      • aphrodite dit :

        Salut Hervé,

        Je suis entièrement d’accord avec tout ce que tu dis, M6 ne m’a jamais rendue heureuse non plus…, je ne compte même plus le nombre de petites astuces que j’ai vu lorsque je me suis intéressé au développement personnel, qui m’ont beaucoup aidé à mieux gérer ma vie! et qui ont par conséquent bel et bien changé ma vie…, même si je pense que concernant les formations souvent proposé (je ne parle pas des livres car ce n’est généralement pas bien cher), je crois que sa ne peut pas dépasser un certain prix… autrement c’est du vol !, par ailleurs je suis contre ses séminaires hors de prix, qui ne font du bien que le temps d’une soirée…, je crois que quelques articles tout à fait gratuits peuvent largement les valoir!

        • Hervé dit :

          Oui après les articles gratuits ont leurs limites, et en particulier dans le fait que c’est gratuit.
          Le fait est que quand tu lis les mêmes conseils en gratuit ou en payant une somme mini, ou en payant plus, tu ne vas pas leur accorder la même valeur.
          Et donc ne pas les appliquer pareil.
          Le fait de payer t’implique beaucoup plus dans le processus, et donne une motivation supplémentaire.
          Et un bon séminaire pourra marquer certaines personnes beaucoup plus que des simples articles écrits (ça dépend des gens 🙂 )
          Le côté motivation fait en effet du bien sur le moment, mais laisse des traces plus ou moins floues… pour certains ça peut faire un déclic, et pour d’autres ça peut faire un flop.
          Ce n’est pas le format à mettre en cause, mais les dérives (du genre 70000€ pour suivre des séminaires, et surtout le fait d’inciter des gens à faire un prêt et à se mettre en danger financièrement, ça c’est honteux et dangereux).
          Mais dans l’absolu, quelqu’un qui gagne 50000€ par an et qui décide de mettre 1000 ou 2000€ dans un séminaire, pourquoi pas si ça lui correspond et si ça l’aide concrètement !
          Par contre la même somme pour quelqu’un qui gagne 4000€ par an seulement, ça serait dangereux. C’est pour ça que j’insiste sur le pourcentage à ne pas dépasser. Ne jamais se mettre en danger pour se payer une formation, même si elle promet la lune et de gagner des fortunes par la suite.
          Hervé

  • >