par Hervé

juillet 2, 2013

relation toxique - changeons

Aujourd’hui je vais vous livrer un article un peu différent de ceux que j’écris d’habitude car au lieu de relations saines et bénéfiques, on va parler de reconnaitre et gérer une relation toxique amoureuse ou amicale.

En effet, je vous ai déjà parlé de l’importance d’avoir des amis, d’être bien entouré, de savoir comment gérer les réactions de ses amis au changement.

Mais parfois, les amitiés peuvent devenir néfastes et toxiques, et complètement vous empêcher d’être une personne épanouie. Cela peut arriver, si vous êtes tombé sur un profil appelé pervers narcissique, ou plus simplement manipulateur destructeur.

Sachez que vous n’êtes pas seul(e), car 88562 personnes ont déjà lu cet article sur les relations toxiques avant vous (et y ont passé en moyenne 8 minutes et 13 secondes)

J’ai connu il y a quelques années une relation d’amitié toxique, qui aurait pu me détruire complètement. Quelqu’un que je considérais comme un très bon ami, et qui en fait me manipulait pour que je corresponde à 100% à ce qu’il attendait d’un ami, sans se soucier une seconde de mon bien-être.

comment gerer une relation toxique

Qu’est ce qu’une relation toxique ?

Une relation (amoureuse, amicale) peut devenir toxique, à partir du moment où vous serez amené à faire régulièrement des choses qui ne vous plaisent pas sans aucune contrepartie par exemple.

Dans une relation toxique, l’autre jouera volontairement avec vos sentiments et votre estime de vous. Vous vous sentirez la grande majorité du temps plus mal après avoir vu cette personne qu’avant.

Comment les personnes toxiques agissent elles?

Tout simplement en agitant la carotte et le bâton.

Dans un premier temps, ces personnes seront sans doute charmantes, elles vous diront que vous êtes quelqu’un de formidable.

Leur but est de vous faire baisser la garde, et de vous amener petit à petit à faire beaucoup de choses pour elles : en effet, comment refuser des services à quelqu’un qui vous dit que vous êtes son âme sœur ou son meilleur ami ?

Cet amour ou amitié n’est dans ce cas pas réellement réciproque, la personne vous manipule pour faire de vous ce qu’elle souhaite.

relation toxique - changeons

Comment les personnes toxiques tissent leur toile

Dans un deuxième temps, leur stratégie va être de vous faire baisser votre estime de vous, par des remarques discrètes mais répétées de telle manière qu’elles vous toucheront au plus profond de votre être.

Vous vous serez confié pendant des mois voire des années à cette personne en lui faisant confiance, elle sait exactement quels leviers utiliser pour vous manipuler.

D’autant plus que cela viendra d’une personne qui vous aura complimenté avant, et donc vous serez beaucoup plus attentif à ce qu’elle vous dira, et ses critiques vous toucheront bien plus que celles d’un inconnu.

Avec du recul, vous vous rendrez compte que vous avez donné énormément de votre temps, de votre énergie et de votre bonne humeur pour cette personne…

… et qu’en échange vous n’avez rien obtenu ou presque, à part des compliments peu sincères.

Vous vous demanderez comment vous avez pu être aussi naïf, en fait vous aurez été victime de votre égo, en oubliant la leçon donnée dans la fable du corbeau et le renard de La Fontaine : « tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute« .

corbeau renard
Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute!

Comment reconnaitre un manipulateur ou une relation toxique ?

Certains signes pourront vous mettre sur la voie, mais il est très difficile de voir clair dans leur jeu au début.

Ces indices seront : une capacité à vous complimenter un peu suspecte (vous sentirez au début que ça sonne parfois un peu faux), une tendance à arriver souvent en retard ou à vous faire attendre…

… un manque de remise en question de leur part (leur vérité sera la vérité, ce que vous pensez n’aura que peu d’importance).

Ils choisiront de plus en plus de choses à votre place, prendront pour acquis la moindre chose que vous aviez fait pour eux…

… auront parfois des sautes d’humeur qui laisseront entrevoir une autre personnalité beaucoup moins agréable que la façade qu’ils laissent entrevoir d’habitude.

Si vous avez quelqu’un dans votre entourage qui correspond à ces définitions, ce n’est pas forcément un manipulateur toxique.

Ce sont seulement des signes qui doivent vous mettre la puce à l’oreille.

Si vous hésitez sur le comportement d’un proche, testez sa réaction si vous refusez de lui rendre les prochains services qu’il demande : si c’est un manipulateur, il vous fera des reproches, ou plus certainement vous fera culpabiliser en jouant sur la fibre émotionnelle.

Tant que vous jouez leur jeu, les pervers narcissiques ne vous feront pas de mal, mais ils tissent leur toile autour de vous, et plus le temps passe et plus cela sera dur de s’en échapper.

Restez fermes dans vos positions, ne faites pas quelque chose que vous n’avez pas envie de faire, juste pour éviter les reproches et la culpabilisation qui suivraient si vous lui refusez un service. Vous avez votre propre personnalité, votre propre système de valeurs, ne le laissez pas décider à votre place.

Si vous avez affaire à quelqu’un qui possède un profil de pervers narcissique (encore appelé manipulateur destructeur), il fera alors tout à ce moment pour vous détruire psychologiquement : plus vous serez faible et plus il pourra vous manipuler.

Débutera alors une phase de destruction systématique de votre estime, en rabaissant vos points de vue, en vous prenant de haut, en critiquant publiquement les choses que vous aimez, les points de vue que vous défendez.

pervers narcissique - changeons

Pourquoi on se laisse entraîner dans une relation toxique

Le problème, c’est que cela est fait de manière très intelligente : personne à part vous dans votre groupe d’amis ne se rendra compte de la violence des attaques, car elles seront très souvent indirectes.

S’il sait par exemple que vous êtes fan de littérature anglaise, il glissera dans une conversation qu’il faut être idiot pour lire des auteurs anglais, et vous adressera un regard pour être sur que vous fassiez le lien (et ainsi personne d’autre que vous ne se rendra compte de ses attaques répétées).

Il pourra également essayer de vous isoler de votre entourage, en vous affirmant que tous vos autres amis ne sont pas des vrais amis pour vous, que lui seul est digne de votre confiance. Ne le croyez pas, plus vous serez seul et isolé et plus il aura l’emprise sur vous.

Si un jour vous craquez, il jouera alors la victime de manière très convaincante, en retournant la situation.

Dans le cas que j’ai vécu, je n’avais pas cru les personnes qui m’avaient parlé de son côté destructeur, avant d’en être moi même victime.

Et même devant l’évidence, je refusais d’y croire, de pouvoir imaginer que quelqu’un en qui j’avais confiance pouvait vouloir me faire du mal, ce qui était pourtant la réalité.

Que faire pour se sortir de l’emprise d’une personne toxique ?

  • En parler à vos proches peut être la première étape mais ce ne sera sans doute pas suffisant : vos proches ne se rendront pas compte de ce que vous subissez vraiment, ils le défendront sans doute. Mais vous pouvez essayer, car il n’en n’est peut être pas à son coup d’essai, et si vous n’êtes vous pas le premier à subir ça vous aurez alors un allié de poids.
  • La confrontation. Parlez lui, dîtes lui d’arrêter. Dîtes lui que s’il continue, vous ne pourrez plus continuer à être ami avec lui. Attention cependant, s’il a l’ascendant psychologique sur vous, il pourra vous manipuler dans cette conversation. Prenez du recul, et analysez ses paroles : un ami maladroit pourra changer son comportement, un manipulateur destructeur en sera incapable.
  • coupez les ponts. C’est pour moi la solution la plus efficace, la plus radicale, et celle qui vous libèrera de son emprise.Vous n’êtes pas heureux en sa compagnie, il vous empêche d’avancer, vous détruit votre confiance, et vous tire vers le bas. Vous n’avez pas à subir ça!
couper les ponts
Coupez les ponts!

Comment sortir d’une relation toxique : couper les ponts définitivement, sans retour possible.

Si vraiment votre compagnon, votre ami, quelqu’un de votre famille vous tire vers le bas de telle manière, n’hésitez pas à couper les ponts : sur le moment la décision vous semblera très difficile à prendre, mais c’est sans doute le meilleur cadeau que vous puissiez vous faire.

Vous ne pourrez pas nager efficacement si vous avez un boulet de fonte accroché aux pieds, et ce genre de relations fait exactement le même effet : si vous restez dans leur entourage, vous serez dans une lutte permanente pour rester à la surface de l’eau, et vous ne pourrez pas utiliser votre énergie, vos capacités et vos talents à avancer.

Dans ce cas, larguez les amarres, et repartez de plus belle. Changez pour faire de nouvelles rencontres, voir des gens qui vous aideront à avancer, à aller de l’avant, à faire des projets. Ne laissez pas une seule personne assombrir vos perspectives ainsi, vous valez beaucoup mieux que ça!

Et surtout, si vous avez vécu ou que vous vivez quelque chose de similaire, ne vous en veuillez pas : certes vous vous êtes laissé un peu avoir, mais ce n’est pas de vous que vient le problème!

Utilisez cette expérience pour l’avenir, pour mieux gérer vos prochaines relations. Ne devenez pas non plus parano, c’est assez rare de tomber sur ce genre de profils, et maintenant vous saurez les reconnaitre beaucoup plus tôt et vous en écarter pour ne pas subir leurs manipulations.

Gardez confiance en l’amitié ou en l’amour.

Cette expérience qui aurait pu me détruire m’a au contraire renforcé : depuis que j’ai coupé les ponts avec cette personne, je me suis beaucoup ouvert aux autres, j’ai effectué énormément de changements positifs, qu’il m’aurait sans doute empêchés ou convaincus de ne pas faire.

Dites vous que si vous avez avancé avec un boulet au pied pendant des mois ou des années, quand on vous le retirera vous vous sentirez léger comme jamais, et une nouvelle vie pleine d’épanouissement s’offrira à vous!

Comment se reconstruire après une relation toxique?

Après une relation toxique, on est souvent au creux de la vague. Vous verrez dans les nombreux commentaires de l’article les effets dévastateurs des pervers narcissiques et des personnes toxiques !

Comme après le passage d’un ouragan, il faut tout reconstruire et repartir à zéro

Ça peut paraître effrayant. Mais ça vaut le coup.

Par quoi commencer ?

Et bien tout simplement en faisant des nouveaux projets et en rebâtissant un cercle social sain. Vous risquez de ressentir un vide au début, car cette personne tenait un rôle important dans votre vie : c’est le moment idéal pour commencer une nouvelle activité (sport, activité artistique), sortir d’avantage pour rencontrer de nouvelles têtes par exemple.

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez découvrir mon livre deviens super sociable en 30 jours, qui vous aidera à rencontrer des gens sains et qui ne vous manipuleront pas !

manipulateur destructeur - changeons

Pour aller plus loin dans la reconstruction, j’ai écrit un article sur le sujet : se reconstruire après une relation toxique, je pense qu’il vous intéressera.

Pour trouver des idées de projets amusants à réaliser, vous pouvez par exemple vous inspirer de ma liste de 30 choses à faire dans la vie.

Vous pouvez également découvrir l’importance de s’entourer des bonnes personnes, et comment se créer un cercle social sain.

N’oubliez jamais que réussir c’est tomber 99 fois et se relever 100. Si cette relation vous a fait tomber, dîtes vous que c’est une formidable opportunité pour rebondir, et atteindre des sommets que vous n’auriez pas cru possible d’atteindre.

Et vous, avez vous déjà vécu une relation toxique? Comment vous en êtes vous sorti?

Edit du 26 mars 2021 : cet article contient de nombreux témoignages dans les commentaires, n’hésitez pas à les lire pour vous sentir moins seul dans votre malheur, et repartir de l’avant !

Hervé

Hervé Lero a fini par vaincre sa timidité maladive et à prendre confiance en lui à l'âge de 30 ans.

Aujourd'hui devenu consultant en timidité, il accompagne depuis 2013 des personnes motivées à vaincre leur timidité et à prendre confiance dans leurs capacités.

  • bibounestar dit :

    expérience personnelle

    bonjour

    j’ai vécu une expérience que j’arrive à mettre en parallèle avec ce document.
    J’étais jeune je sortais du Bac et j »ai fait la connaissance d’une fille qui devait faire les mêmes études que moi dans la même école et même classe. Je me suis donc rapprochée de cette personne. Très vite on a vraiment eu une bonne attente, je disais partout qu’elle était mon âme-soeur. Je l’ai présenté à mon groupe d’amis qui l’ont inclus facilement aussi. Je lui ai livré tous mes secrets les plus intimes, j’avais vraiment confiance en elle. Or quand on est rentré dans le cadre, de l’école elle a commencé à me dire dans mes moments dures des choses comme « tu sais t’as peut-être pas le niveau » ou « en fait si je remarque tu n’as aucune culture » ou  » en fait tu aimes bien jouer avec les hommes » ou « tu es futile comme fille ». Comme la période était difficile toutes ces remarques ont commencé à ne plus passer et à m’atteindre, au fur et à mesure je suis tombée dans la déprime ( je ne dis pas que c’était sa faute mais pas contre elle y a contribué très certainement). j’ai eu des soucis avec une autre fille et elle ne m’a pas soutenu au contraire elle prenait un malin plaisir à me rapporter tous ce que « on disait sur moi ». elle disais « tu risques de te faire renvoyer »ou  » tu sais tout le monde te déteste » quand j’étais au plus mal. Au final je suis partie dans une autre classe car je ne supportais plus tout ça, et comble de malchance elle a aussi changé de classe. Et elle a commencé à raconter aux nouvelles personnes mes mésaventures. Elle aimait dire que c’est moi qui faisait des histoire ou alors elle me descendait devant les profs… Je suis totalement tombée dans la dépression, et je ne parlais plus à personne sauf à elle de temps en temps, une fois elle m’a dit  » tu sais je ne suis pas une aide sociale ». c’est à ce moment que j’ai réalisé tout le mal qu’elle me faisait et j’ai totalement rompu les ponts.

    Je l’ai ignoré littéralement. Mais elle a pas supporté et a commencé à dire du mal de moi en se faisant passer pour la martyre au près de mes amis. Et comme en plus j’étais très fragilisée et que je ne communiquais plus beaucoup je n’ai pas pu me défendre. Au final elle a dit à mon Meilleur amis depuis le collège « que je le traitais en larbin, et qu’il devait pas être à mes ordres » heureusement il y existe quand même des vrais amis et il m’a prévenu et a coupé les ponts avec elle. Mes autres amis eux se sont laisser avoir et au final ils m’ont tourné le dos en me disant « que c’est moi qui suis asociale et qu’elle elle était si gentille et si douce et que c’est moi qui je suis insupportable » Alors que je les connaissais depuis la primaire certains. J’ai donc coupé les ponts avec eux car eux aussi devenaient toxiques sous l’influence de l’autre.

    Je pense que la meilleure répartie c’est de se dire: ils ne me méritent pas. Alors après des épreuves comme ça, vous êtes plus fort, plus mature, et vous devenez réellement sélectif auprès des gens qui vous entoure. Car je peux vous dire que cette c’est une poupée gentille et souriante dans sa splendeur.

    La leçon que j’en ai tiré c’est quand que vous vous faites de nouveaux amis ne les mêlez surtout pas avec vos amis on ne sais jamais quel loup est lâché. Ne vous dévoilez pas non plus car après ils se serviront des informations contre vous.

    • Merci beaucoup pour ton commentaire très détaillé, et qui décrit très bien en effet le processus : la phase de séduction, puis une fois la confiance établie la manipulation commence, d’abord de manière discrète puis de plus en plus violente, pouvant entrainer ou tout du moins favoriser un mal-être ou une dépression.
      Tu as bien fait de couper les ponts, c’est le meilleur moyen de reprendre le contrôle face à des gens comme cette fille.
      Le plus frustrant c’est que les manipulateurs savent retourner la situation, et te faire passer pour la méchante de l’histoire : c’est un passage difficile, mais encore une fois nécessaire, et qui va te permettre d’aller de l’avant.

      Pour tes anciens amis, essaie de ne pas garder d’amertume : après tout ils sont peut-être les prochaines victimes de cette fille. Mais s’ils devenaient toxiques, tu as bien fait de prendre du recul.
      Comme tu le dis, on en sort beaucoup plus fort, et on est beaucoup mieux armés pour reconnaitre les prochains manipulateurs qui croiseront notre chemin.

      La seule partie où je ne suis pas d’accord avec toi, c’est ta conclusion : le fait de se faire des nouveaux amis et de les présenter à tes anciens potes n’est dans 99% des cas pas du tout dangereux, c’est même une très bonne chose car ça permet à tes amis de rencontrer d’autres gens sympas, ne laisse pas une mauvaise expérience te fermer complètement.
      Idem pour le fait de se dévoiler : sois plus prudente, mais les gens bien existent et sont même majoritaires, et maintenant tu reconnaitras plus facilement une personne de type pervers narcissique.

      Avec le recul, ce genre d’expériences nous apprend beaucoup de choses : on a eu la force de se relever après des coups durs, la force de couper les ponts avec notre manipulateur, d’affronter nos peurs. Voyons le côté positif, et pour les gens qui traverseraient le même genre d’épreuves ton expérience et la mienne prouvent qu’on peut s’en sortir et reprendre totalement le contrôle de notre vie!

      Merci à toi! 😉

  • Florrick dit :

    Expérience personnelle

    Bonjour, je suis une fille de 19 ans et je suis en train de vivre une amitié toxique,
    Je suis en apprentissage et mon amie toxique est ma formatrice, elle a 60 ans, on a une grande différence d’âge, je l’a connais depuis 1 an environ, tout ce passait bien au début, on s’est confiées beaucoup de choses de notre vie, on allait toujours boire un verre après le travail… Elle a même rencontré ma maman et mon copain. Le problème c’est que moi je l’adore trop et je souffre dès qu’elle me fait des remarques ou lorsqu’elle me met de côté quand elle parle à la nouvelle apprentie qui a commencé il y a une semaine, elle était trop gentille l’année passée en me faisant toujours des cadeaux, en étant à l’écoute de ce que je lui confiait… Et je supporte plus de travailler avec elle car je me suis trop attachée à elle comme une maman et que je me sens mal quand je la vois, donnez moi vos avis,merci

    • Il y a plusieurs choses à prendre en compte à mon avis : ton degré d’attachement à elle (est ce que tu n’est pas sentimentalement trop attachée à elle, au point d’en être jalouse quand elle parle à une autre apprentie), le cadre de ses remarques (dans le cadre professionnel de la formation ou dans le cadre de ta vie privée), et ta volonté de sortir de cette relation devenue toxique pour toi.
      Tu as plusieurs options : essayer d’en discuter avec elle, réduire ton attachement à elle en te trouvant de nouveaux confidents ou amis, te contenter de rapports professionnels, couper les ponts. Est ce qu’elle essaie vraiment de te rabaisser quand elle te fait des remarques? Est ce que tu sens une volonté de sa part de te faire du mal? Si oui tu dois effectivement réagir. Dans le cas contraire, c’est peut être juste ton degré d’attachement qu’il faut revoir, tu as peut-être placé trop d’attentes dans cette relation, au point que ça te bouleverse quand ces attentes ne sont pas atteintes.
      Mon conseil : essaie de suivre une démarche de développement personnel : fixe toi de nouveaux objectifs, rencontre de nouvelles personnes, fais de nouvelles activités. Ainsi cette relation ne sera plus du tout centrale dans ta vie, et le fait que ça marche ou non ne changera pas le fait que tu seras une fille équilibrée et heureuse. Tu trouveras pas mal d’articles en rapport avec ça sur ce site si ça t’intéresse 😉 !

  • xavierem dit :

    Bonjour Hervé. Je vous écris que je crois avoir vécu une relation toxique dont je suis récemment sorti de mon plein gré. L’année dernière, j’ai fait la connaissance d’une personne sur Facebook que j’ai rencontrée en vrai. Nous nous sommes bien entendus car nous avions pas mal de points communs. Mais au fil des rencontres, j’ai commencé à me sentir mal en sa présence. Elle jugeait et critiquait tout ce qu’elle lisait sur Facebook de par les personnes qu’elle avait acceptée dans ses contacts et quelquefois j’y étais lié directement ou non. De plus, elle avait tendance à monter sur ses grands chevaux quand je la taquinais gentiment ou qu’elle n’appréciait pas une connaissance ou l’un de mes amis. En outre, elle m’intimidait parfois. Conséquence de cela: j’avais toujours une petite appréhension quand j’allais lui rendre visite à Paris car j’habite à Rouen et je repartais de la capitale un peu déprimé. Les choses se sont précipitées il y a 2 mois quand elle a posté dans un but taquin sur ma page Facebook une photo kitsch humoristique d’un homme en slip. Je lui ai répondu avec le plus d’humour possible que je n’étais pas du genre à poster ce genre d’images sur mon mur. Elle l’a donc retirée et m’a allumé en message privé. Je lui ai téléphoné pour tenter de lui expliquer que je voulais prendre sa photo avec humour mais n’a pas voulu le comprendre et m’a fait plein de reproches. Ebranlé par cet appel, je me suis mis à pleurer et j’ai décidé de quitter Facebook pendant quelque temps. Lorsque je le lui ai dis, elle l’a mal pris. J’ai attendu quelques semaines avant de la recontacter car je devais aller sur Paris pour mes loisirs. Je voulais lui tendre la main et de donner rendez-vous dans un bar pour oublier tout cela. Malheureusement lors de cet appel, les critiques ont continué et elle m’a jugé « égocentrique ». De plus, elle ne pouvait pas me promettre de venir en raison d’une panne Internet chez elle. A la fin de l’appel, j’avais mal au ventre et mes jambes chancelaient. Inutile de vous dire qu’à Paris, j’avais très peur de la revoir et coup de chance, si l’on peut dire, sa panne Internet n’était pas réparée et j’ai éprouvé du soulagement. Je me suis alors dit que je ne voulais plus la revoir, ni fréquenter Facebook. Je lui ai envoyé un dernier message qu’elle a pris à la rigolade et m’a ensuite accusé au téléphone d’être égocentrique avec elle alors qu’elle avait des problèmes financiers. Quoi qu’il en soit, je n’ai pas cédé et j’ai définitivement coupé les liens avec elle et avec Facebook où je pense qu’elle a dû en parler avec ses amis dont certains sont les miens (ces derniers se sont montrés compréhensifs quant à ma volonté de quitter ce réseau social. De plus, il y’avait d’autres raisons indépendantes de la mésaventure qui m’est arrivé de vouloir lâcher Facebook). Maintenant, je me sens beaucoup mieux et j’ai l’impression d’avoir retrouvé ma liberté. Je fréquente à nouveau des amis plus sains d’esprit. Voilà mon histoire et merci de m’avoir lu.

    • Merci pour ce témoignage, en effet un bon signe pour reconnaitre qu’une relation est toxique c’est la boule au ventre qu’on ressent lorsqu’on doit voir cette personne : parfois on se ment à nous mêmes et notre corps réagit, et c’est tant mieux, c’est un signal qu’il faut prendre au sérieux. Je pense que tu as pris la bonne décision de couper les ponts, ça ne sert à rien de rester en contact avec quelqu’un qui nous tirera vers le bas.

  • xavierem dit :

    Merci de m’avoir répondu Hervé. 😉

  • Bonjour, je me permet de laisser un commentaire car je suis en plein doute sur une relation amicale.
    Donc à mes 20 ans je retrouve un ancien collègue du collège par hasard nous sommes inscrit dans la même auto école.
    On se voit on parle puis on commence à aborder quelques sujets au fils du temps puis celui de l’amitié, à l’entendre pour résumer à chaque fois il présente les choses en se faisant passer pour une victime ( mes anciens collègues me laissé tomber, il n’est pas la pour prendre des nouvelles, certains aller en vacances sans m’inviter …) alors que lui était toujours là pour eux. Mais il a gardé des bons souvenirs de moi du collège et je suis une bonne personne pas comme eux…Un vrai ami.

    En suite le temps passe, et la il commence à me dire « tu sais tu devrait être plus comme si comme sa moin timide « etc .. donc ok c’est des conseils mais je remarque que le sujet reviens souvent. Puis un jour il me dit « faudrait que tu changes on fait des trucs ensemble etc mais on se fait pas de copine etc j’ai pas envie de me remettre en question pour toi « . De mon côté je suis telment abasourdi quand j’entends ça que je reste sans voix.
    En suite je remarque que quand il me demande un service (graver un cd par exemple) et que je refuse, il a tendance à me faire culpabiliser en me disant « tu fais le mec » etc… Un enfant qui fait des caprices c’est à sa qu’il me faisait penser pouvant me relancer plusieurs fois par semaine pour un petit services comme ça.
    En suite le temps passe il rate son bts, je le réussis, je commence l’alternance dans une entreprise publique et la commence le dénigrement: sur 3 ans ( ils te font faire n’importe quoi, ce qu’ils vendent c’est pourrie, ils te prennent même pas en cdi après … gnagna) ce type de remarque ce fait de plus en plus sans que la conversation vienne de moi.
    J’ai encore quelques éléments qui mon mener à me poser des questions : tendance à critiquer mes autres collègues et que ce je fait avec est nul, ton bisare lorsqu’il me demande où je suis au téléphone comme de la jalousie dans un couple, tendance à faire le rabat joie…parler 80 pour cent du temps de lui, aucun avis sur sa personne accepté, aucun service de son côté. ..

    Donc la je fini mes études j’ai 25 ans, je fait le point sur cette personne : égoïsme jalousie phrase rabaissantte et je remarque aussi que pendant 5 ans, le mec est seul et tout le monde le fuit.
    Je me dit que la relation est inutile et je coupe les ponts du jour au lendemain. Même en le croisant je l’ignore en voiture.

    Voilà mon témoignage je pense qu’il est maladroit mais son mon premier j’espère que vous capterai le type de relation.

    Morgan

    • Oui parfois certaines relations deviennent néfastes avec le temps. De ce que tu dis, ton « ami » a juste oublié de continuer à se développer, et du coup il jalouse ta situation (professionnelle ou sociale quand tu es avec d’autres gens) et critique tout ce que tu fais.
      Je te conseille toutefois de lui expliquer pourquoi tu as coupé les ponts si tu ne l’as pas fait, ainsi tu pourras tourner la page sans culpabiliser. Ce n’est pas une obligation, mais ça permet de faire les choses plus « proprement » et d’avancer plus sereinement par la suite.
      Dis toi que c’est une bonne expérience pour la suite, personnellement la relation toxique que j’avais vécue avec un ami m’a permis de mieux vivre mes relations amicales par la suite, en repérant les profils de gens à problèmes. Un mal pour un bien en somme!

      • Merci Hervé. Cependant j’ai déjà essayé de lui expliquer que son comportement était anormal, mais je trouve absolument fascinant la capacité de ces personnes à refuser tout les commentaires et leurs capacités à retourner les choses et se mettre en situation de victime pour nous faire culpabiliser.
        Comme si leurs egos prenait le pas sur leurs raisons pour réfuter les faits.
        Merci encore 😉

        • Oui c’est souvent le cas, l’égo empêche de voir nos véritables comportements et de les changer : il y a un dicton qui dit « il n’est pire aveugle que celui qui ne veut voir », c’est peut-être ce qui s’applique ici. Tu as essayé de lui expliquer, il n’a rien changé, tant pis pour lui : si tu penses que c’est mieux tu as raison de couper les ponts, il faut parfois le faire pour pouvoir avancer dans la vie, même si c’est douloureux sur le moment. Cette expérience te servira, et lui servira peut être avec du recul à changer son comportement à l’avenir pour ses nouvelles amitiés aussi. Le principal c’est que tu te sentes mieux maintenant, et que tu es sur la bonne voie pour rencontrer des personnes géniales qui ne te rabaisseront pas!

  • -Edit : message supprimé suite à une demande de l’auteur du post, qui ne souhaitait pas que quelqu’un puisse reconnaître son histoire.-

    • -Edit : message supprimé suite à une demande de l’auteur du post, qui ne souhaitait pas que quelqu’un puisse reconnaître son histoire.-

      • -Edit : message supprimé suite à une demande de l’auteur du post, qui ne souhaitait pas que quelqu’un puisse reconnaître son histoire.-

        • -Edit- ce message est une réponse à un message supprimé sur demande de l’auteur du post qui ne souhaitait pas laisser cette histoire en ligne. Je laisse la réponse car elle ne contient rien de personnel.

          Oui, pour ne pas retomber dans le même schéma il faudrait dans l’idéal qu’en parallèle de sa nouvelle relation ta sœur se pose les bonnes questions et fasse un travail de développement personnel, pour comme tu le dis avoir une personnalité suffisamment affirmée pour ne pas retomber dans le même type de relation subie.

          Sois vigilante mais laisse lui suffisamment de place pour qu’elle trouve sa voie, tu peux l’encourager à faire ce chemin mais il faut que la décision vienne d’elle pour être vraiment efficace. Peut-être d’ailleurs qu’elle a déjà commencé sans que tu ne sois au courant.

          Un très bon moyen pourrait être de lui offrir un livre de développement personnel facilement accessible (notamment « l’homme qui voulait être heureux » ou « l’alchimiste » qui se lisent très bien et peuvent provoquer une vraie prise de conscience) par exemple.

  • Bonjour,

    Il y a maintenant 2 ans, j’ai fait la connaissance d’une personne toxique alors qu’elle me donnait des cours particuliers pour réviser un concours.

    Cette personne, à la fin des cours en question, ne m’a pas rappelé dans l’immédiat.

    Le soir de la sortie des résultats de l’écrit, cette personne m’a recontacté par téléphone pour savoir si je l’avais décroché.

    Puis, il m’a envoyé de nombreux SMS.

    Je le trouvais sympathique, mais ne donna pas plus de mes nouvelles et coupa les ponts avec lui pendant quelques mois.

    J’ai eu le malheur de le demander en ami sur Facebook. par la suite.

    Commença dès lors une relation « amicale » quelque peu particulière.

    D’une part, il avait remarqué que j’étais gay et s’amusait à me poser des questions sur ma vie sexuelle, auxquelles j’ai eu la maladresse de répondre.

    Je ne savais pas quoi penser, et ce d’autant qu’il s’est toujours prétendu hétérosexuel.

    Au bout de quelques semaines, il me harcela pour me demander si je voulais partir au Japon avec lui.

    Moi qui me contentait d’aller seulement au cinéma avec lui une à trois fois dans le mois, cette proposition me parut douteuse.

    Son harcèlement perpétuel fit que je ne lui répondis pas, sans lui envoyer de SMS, pendant 2 mois.

    Au bout de 2 mois, il recommença avec ses SMS, et son voyage au Japon.

    Je lui fis comprendre qu’un tel voyage ne m’était pas possible en raison de mes faibles moyens financiers.

    Il m’accusa d’être avare suite à ceci.

    Bizarrement, cet « hétérosexuel » devait continuer à m’interroger sur ma vie sexuelle.

    Il me proposait de faire des week-end à l’étranger avec lui, choses que je n’ai pas refusées, puis, à compter de juin, de longues ballades urbaines, en passant dans des quartiers réputés pour la prostitution, ce qui me mettait très mal à l’aise.

    Ce mec avait trouvé une fibre sensible : je suis quelqu’un qui, même si je peux vivre librement ma sexualité, reste pour le moins pudique.

    Il devait à chaque fois me parler de pratiques sexuelles hétéros ou homos pour le moins « hard », ce qui accroissait mon mal être.

    Il en vint même à me dire que j’étais coincé et engoncé dans de vieux principes dixit « jeudéo-chrétiens », le jour où il m’ a tenu des propos concernant les rapports sexuels que pourraient entretenir une personne adulte avec un mineur, en prétextant qu’il n’était pas grave d’avoir des rapports sexuels avec des personnes âgées de 15 à 18 ans, la majorité sexuelle étant fixée à 15 ans en France.

    Ceci me révoltait d’autant plus que j’ai été moi même victime d’abus sexuels étant plus jeune. J’en pleura le soir dans mon lit par dégoût.

    Il ne loupait plus une occasion pour me tenir des propos extrêmement crus afin de me mettre mal à l’aise, tout en critiquant mon compagnon.

    Lors de nos week-end, il ne fit que parler de sexe. Il ne pouvait se passer de tenir des propos rabaissant à l’égard des femmes et des homosexuels.

    Depuis, j’ai pris conseil auprès de plusieurs personnes.

    Un psychologue m’a clairement dit qu’il s’agissait d’une personne perverse, avec des pratiques sexuelles probablement déviantes.

    Il m’a clairement conseillé de couper tous les ponts avec lui.

    Mais j’ai du mal à le faire… Pourquoi ?

    Dois-je lui dire par écrit que je ne souhaite plus le revoir, ou seulement prendre mes distances en ne lui parlant plus et en changeant mon numéro de téléphone ?

    • Je pense également que tu dois couper les ponts : à partir du moment où les valeurs qu’il a sont aussi éloignées des tiennes, cette « amitié » ne donnera rien de bon pour toi. Pose toi la question : dans l’absolu, est ce que tu as envie de passer du temps avec quelqu’un qui tient ce genre de propos rabaissants ou choquants et qui parle de sexe en permanence? Je pense que tu ne perdras pas grand chose au final, il faut juste accepter de mettre fin à une relation qui te fait du mal.
      Pour la forme, c’est à toi de voir : soit tu arrêtes de lui parler, soit tu lui dis franchement les choses. Je pense que la 2ème solution est plus honnête et te permettra d’avoir fait les choses proprement.
      Ne regrette pas cette amitié, tu peux trouver beaucoup mieux en amis !
      Bon courage, et merci de ton témoignage !

  • Bonjour,

    Je suis en plein doute sur mon actuelle relation…
    J’ai vécu 7 ans avec un homme, ensemble nous avons fondé une famille et il y a 8 mois, nous nous sommes séparés.
    Récemment, j’ai rencontré quelqu’un, qui au tout début, me plaisait énormément. Et je crois que j’ai rêvé… Ce que je veux dire, c’est qu’il semblait vraiment me correspondre en tout point. J’ai y vu tout de suite quelque chose de beau, de doux et sincère… Par la même occasion, ( suite à mon déménagement cause rupture), j’ai fait la connaissance d’un réseau de gens que je trouve supers et qui sont en train de devenir mes amis. Ces personnes-là s’avèrent être justement des amis de longues dates de mon nouveau compagnon.

    Son comportement ayant évolué de manière surprenante, je ne pouvais pas m’empecher de me demander si je m’étais trompée sur la personne, à ce point,… est-ce possible ?
    J’en ai parlé à ces amis communs, qui le « connaissent » depuis 20 ans… Je me dis qu’on ne peut pas tromper ses amis pendant autant d’années !! Hé bien, j’ai de sérieux doutes…
    Je ne sais vraiment plus…
    Vais-je revoir celui que j’ai rencontré ? C’est lui que j’ai envie d’aimer, et si je reste encore, c’est parce que j’ai espoir de le retrouver.

    En fait, chaque fois que je le vois, je finis en larmes, à me sentir oppressée et à côté de la plaque. Je suis maman de 3 enfants, seule avec eux donc, et au RSA. J’ai des difficultés à trouver un emploi parce que jusqu’ici, j’étais mère au foyer par choix, et c’était notre équilibre familial (avec le papa).
    Il est vrai que je n’ai certainement pas conscience de la réalité du travail, d’imaginer faire garder mes enfants me déchirent le coeur…
    Lui me dit beaucoup de choses que je ne sais comment prendre. Est-ce que c’est pour m’aider ou me casser ???
    En tout cas, ça me bouscule, ça c’est sûr…

    Cette nuit par exemple, je me suis dit en sanglots parce TROP, que non, je ne méritais pas qu’on me parle comme ça… Du genre « Ah ouais tu veux reprendre les études… (rictus), ben va falloir travailler hein… Mouais, douée en littérature, ça fait pas tout ! Moi je crois qu’il ne te reste plus qu’à faire nounou » ou « je ne dis pas ça pour toi, vraiment, mais tu vois, si je suis avec quelqu’un qui me dit qui a un projet et qui n’avance pas, ben moi c’est ciao »… Bref, j’ai pris ça comme une menace, une insulte même, me suis sentie très dégradée… Et j’en suis à me demander si le problème vient de moi, que je suis effectivement à l’ouest, si je suis susceptible (hypersensible ça, je sais que je le suis)… Mais qu’en tout cas, personne n’avait à subir de genre de ton. Il soutient qu’il ne veut que mon bien et je le crois. En attendant, ces propos me blessent énormément.

    Je ne sais pas s’il me fait avancer, ou si je suis en train de perdre des plumes…

    Merci de m’avoir lue et de votre éventuel retour.

    • Bonjour Julalie !
      Merci pour ton témoignage, il y a plusieurs points sur lesquels je peux essayer de t’aider.
      Tout d’abord, je pense que tu es dans une période où tu manques effectivement d’un projet solide. Ces derniers temps, ton équilibre (familial et projet de vie) s’est vu bousculé, et tu dois apprendre à gérer ce nouveau statut.
      Je te conseille de construire un projet de vie professionnel où tu pourras t’épanouir. Si ça passe par des études avant pour réaliser ton rêve, n’hésite pas !
      Fais ce choix pour toi et non pour ton compagnon, et une fois que ton projet sera solide (par exemple que tu auras contacté une école, ou que tu auras cherché un stage ou une formation ou un emploi) plus personne ne pourra t’en décourager. En parallèle, fais un travail sur toi (développement personnel ou thérapie) pour te libérer de l’angoisse de laisser tes enfants à garder si c’est un souci.
      Dis toi que c’est un mal pour un bien : je ne connais que très peu d’exemples de femmes au foyer qui se sont épanouies à moyen ou long terme, ici tu as la chance de redevenir maitre de ton destin (et ça ne t’empêchera pas du tout de passer des jolis moments avec tes enfants).
      Aujourd’hui d’après ce message, tu dépends beaucoup de tes enfants et de ton compagnon pour ton bonheur, réapprends à faire en sorte que ton bonheur dépende essentiellement de toi et non des autres (pour ça tu trouveras sur ce blog des articles intéressants !)

      Pour ton nouveau compagnon, c’est difficile de le dire : soit c’est quelqu’un qui cache bien son jeu et qui effectivement est toxique pour toi, soit il est juste maladroit et blessant en essayant de t’aider.
      Si tu lui montres que tu es déterminée à réussir, que tu lui dis que tu as envie qu’il te soutienne dans ton projet et qu’il continue à te rabaisser, alors tu auras ta réponse. Si au contraire il se montre enthousiaste et te soutient dans tes décisions, ça voudra dire qu’il voulait juste que tu agisses et qu’il a été très maladroit : ce que tu as pris pour une menace est peut être juste un moyen maladroit pour t’encourager à vraiment agir.

      Dans tous les cas, ne laisse pas quelqu’un te tirer vers le bas durablement, si tu vois qu’il agit trop négativement sur ton moral il sera temps de songer à t’en éloigner. N’attends pas qu’il soit trop tard !
      En résumé : pose toi les bonnes questions sur ton avenir, mets en place dès aujourd’hui des choses concrètes pour aller dans le bon sens. Parle de ton projet aux gens de ton entourage qui sauront t’encourager, et mets toi à l’écart des gens négatifs : tu as une vie épanouie et pleine de bonheur à mettre en place, et ça commence maintenant ! 😉

  • Bonjour ;
    Moi aussi je crois être dans une relation toxique. Je suis en couple avec un homme marié (déjà ça ne peut que partir mal…) Cet homme a été mon professeur, donc on a de la différence d’âge.. Il m’a beaucoup aidé et surtout beaucoup dragué… Comme c’est un très bel homme j’ai succombé malheureusement… Il a toujours été très fin dans ce qu’il m’a dit de façon à ce que je tombe littéralement.. Mais je savais qu’il faisais ça a toute… Mais après 2 ans on a fini par avoir une relation cachée, tout allait bien au début on s’écrivait régulièrement et de façon réciproque, on se voyait toutes les deux semaines, je lui ai dit à plusieurs reprises qu’il se foutait de moi mais il disait que non, que ça l’enchantait pas de faire ça mais que je lui plaisait… Avec le temps j’ai vu un homme qui avait pas le moral, mais très manipulateur, il a toujours su détourner les.conversations, il s’adapte à chacune de ses élèves, il a les bons mots…après 2ans de relation, je suis à bout, c’est lui qui décide de quand on se voit, quand je lui envoie un message il a jamais le temps..je lui ai.toujours dit de me dire quand il en aurait marre d’arrêter avec moi… Mais il ne l’a jamais fait et j’en ai marre « d’attendre  » ses messages…il fini le travail plus tôt et généralement c’est à ce moment là qu’on se.voit et il ne m’envoie plus de messages… C’est devenu trop toxique pour moi. Je l’ai trop idéalisé… Il était inaccessible à la base et finalement quand il devient accessible on tombe de haut… J’ai besoin d’aide pour m’en sortir…

    • Salut Anaaaa,
      Je ne sais pas si cette personne est vraiment toxique, mais en tout cas cette relation semble l’être pour toi.
      Pose toi les bonnes questions : est ce que tu penses que rester avec lui te rendra heureuse à moyen ou long terme ? Est ce que tu penses que cette relation cachée avec un homme marié t’apportera ce que tu veux vraiment ? Si la réponse est non, et je pense que vu ton témoignage ça sera le cas, tu devrais considérer le fait d’arrêter cette relation qui, ne te convenant plus, devient toxique au quotidien pour toi. Là la relation semble un peu unilatérale : il te voit quand il le veut, et comme il le veut, alors que toi tu voudrais autre chose.
      Mon conseil serait donc de rencontrer d’autres gens, et de refaire ta vie sans lui : même si ça te parait dur à court terme, tu te donneras beaucoup plus de chances d’être heureuse dans quelques mois ou quelques années alors que si tu restes avec lui ça risque de devenir de pire en pire, qu’en penses tu?

  • Bonjour Hervé et merci ;
    J’ai beau le tourner dans tous les sens et rien n’y fait
    .. J’ai même été voir une psychiatre et rien n’y fait… C’est sur que sur le long terme ce n’est pas une relation qui me plairait… Mais en même temps quand il ne m’écrit pas je suis terriblement déçue alors je pleure et le lendemain ça va mieux… J’attends ses messages et j’ai pas de nouvelles… Puis quand j’ai « l’impression d’aller mieux » il renvoie un message…. Je tourne autour de cette situation depuis des années…je veux pas de ses nouvelles mais quand il ne m’en donne pas il me manque…

    • Je pense que tu sais très bien au fond de toi que cette relation ne t’apportera rien de bon, tu as juste peur de faire le constat et de prendre les décisions qui s’imposent.
      Ce n’est pas sain d’attendre des jours entiers à côté d’un téléphone en espérant qu’il t’appelle. Ton bonheur ne devrait pas dépendre de lui.
      Ce que je peux te conseiller (que tu décides de le quitter ou de rester avec lui), c’est de commencer à penser à toi : rencontre de nouvelles personnes, trouve de nouvelles activités (sports, loisirs), de nouvelles passions. Sors d’avantage, fais toi plaisir.
      Plus tu seras active et moins ton bonheur dépendra des autres. Tu seras alors plus à même d’avoir des relations amoureuses plus saines, car elles seront la cerise sur le gâteau d’une vie déjà épanouie et non pas la raison ou non de ton bonheur.
      Tu trouveras sur ce blog plein d’articles qui vont dans ce sens si ça t’intéresse ! 😉

  • Oui ça m’intéresse beaucoup 🙂 merci vous ne faites que confirmer ce que je sais déjà
    … Merci!

  • Sebastien dit :

    Bonjours;

    Je suis un garçon de 17 ans et je pense etre en train de vivre un amitié toxique. En effet il y a deux ans, j’ai fais la connaissance plus ou moins par hasard d’un autre garçon du meme age que le miens. On a très vite sympathisé et nous somme devenu proches. Je l’ai présenté à mes amis qui l’ont accueilli directement et il a rapidement intégré le groupe.
    A l’epoque j’étais un sorte de « leader » j’avais une place importante au sein de mon groupe d’ami qui s’expliquait notamment par le fait que je connaissais un grand nombre de personne. Je présenté les uns aux autres et tout ce passé bien, j’étais en quelque sorte sur un petit nuage a me répéter que ma vie était génial.
    Durant les deux dernieres années mon réseaux social a beaucoup diminué pour diverse raisons et au final s’est réduit a un groupe de bons amis que je vois régulièrement. L’ami dont je vais vous parler en fait partit. En effet cette personne que j’ai présenté a tout le monde a réussis au fur et a mesure a se trouver au centre de groupe, d’ailleurs l’endroit dans lequel le groupe se retrouve est la plupart du temps chez lui. Il ya a peu près un an j’ai etais fragilisé par le fait que quelques uns de mes amis me trouvaient radin dont la personne en question. Je suis alors tombé dans une sorte de remise en question personnel. Cet ami est venu me trouvé et m’a conseillé de changer, de m’adapter et de faire des efforts, ce que j’ai fais.
    Je me suis alors encore plus rapproché de lui et j’écouté avec interet ses conseilles. Cependant depuis environ 1 an cet ami en question represente une part extremement importante de ma vie sociale. Lorsque je sort dans 80% des cas je me rend chez lui et la plupart des soirées que je fais sont chez lui également. Jusqu’à la on pourrait penser que c’est l’ami idéal. Mais j’ai l’impression (pour ne pas dire la certitude) que cette personne à pris l’ascendant sur moi. En effet lorsque je me rend chez lui je ressent un mal etre. De plus récemment cet « ami » me demande des services, la plupart du temps des prets d’argent (des petites sommes je vous rassure) cependant il sait très bien que je n’aime pas cela, et pourtant lorsqu’il s’agit de rembourser il me fait toujours attendre (1 semaine/2 semaines). Et lorsque je ne repond pas a ses demandes il joue avec mes émossions en me disant que « tout le monde me trouve radin » ou d’autres choses dans ce style, meme lorsqu’il est en tord (du moins de mon point de vue) il a toujours cette faculté de retourner la situation et de me faire remettre en question. Du coup je le laisse de plus en plus faire et cela m’inquiète. Je sais qu’il faudrait couper les ponts une bonne fois pour toute mais cela signifierais en plus de perdre quelqun que je considères comme l’un de mes meilleurs amis, perdre également 90% de ma vie sociale etant donné que son appart fais office de « QG ». Je sais également que cette personne a l’habitude de « parler dans le dos » de nombreuses personnes et je sais que je n’échappe pas à cela.
    Je suis quelqu’un qui ne supporte pas la solitude et je ne sais absolument pas comment m’y prendre. Depuis le moment ou je l’ai rencontré j’ai eu de nombreuses remises en questions et une baisse de mon estime et de ma confiance en moi. Je me sens extrêmement seul et dépendant de cette personne et je ne pense pas que beaucoup voir un seul des autres membres du groupe me soutiendrais tant il a prit de l’importance.
    En vous remerciant des conseils que vous pourrez m’apporter.
    Respectueusement.

    • Oui, cela correspond bien aux signes qui montrent que tu devrais t’inquiéter :
      1/ Tu te sens mal en sa présence : ton corps réagit, là où ton mental refuse de voir la vérité en face : on est persuadés qu’un ami ne peut pas nous vouloir de mal, mais ce n’est pas vrai dans le cadre d’un manipulateur
      2/ Il s’est rendu indispensable, en prenant une place centrale dans ta vie et celle de tes potes. Pire, il te fait ressentir le fait que tu lui es redevable, et tire avantage de toi.
      3/ Il joue sur la corde sensible, c’est à dire des choses que tu lui as confié parce que c’était ton ami, et il use de ça pour te faire faire ce qu’il veut
      4/ Il t’a isolé du reste de ton environnement (ou tu l’as fait tout seul), ce qui lui donne un pouvoir énorme sur toi
      5/ Tu te sens isolé au sein même de ton groupe de potes, et tu sais que si tu fais quoi que ce soit qui le contrarie, il saura retourner tout le monde contre toi
      6/ Alors que tu devrais être épanoui, tu te sens de plus en plus mal, et ça correspond à l’arrivée de cet ami dans ta vie

      J’ai vécu toutes ces situations avec le manipulateur que j’ai connu. Je ne peux pas garantir à 100% que ton ami en est un, mais les signes sont en effet assez préoccupants.
      Le plus urgent pour toi, c’est de diversifier tes cercles sociaux : là tu dépends entièrement de lui, et tu es donc le sujet idéal s’il cherche une proie facile.
      Si tu arrives à voir d’autres groupes de potes, d’inverser la tendance (faire 80% du temps des sorties avec d’autres gens, et 20% avec lui) déjà tu diminueras énormément son emprise potentielle.

      Mais la meilleure méthode à mon sens, c’est de couper les ponts si tu sens au fond de toi qu’il te tire vers le bas. Continuer à le voir, c’est comme essayer de nager avec un poids attaché aux pieds, c’est exténuant et au moindre moment de faiblesse il te fera couler. Même si ça a été dur, couper les ponts avec le manipulateur qui était au centre de mon groupe d’amis proches a été la meilleure décision que j’ai prise ces dernières années, et la fondation solide sur laquelle construire une vie épanouie, ce que tu ne pourras sans doute pas faire dans son envirronnement !

      J’explique dans cet autre article comment se reconstruire après une relation toxique, si ça t’intéresse !

      Courage pour la suite ! 🙂

  • J’admire votre optimisme,votre esprit positif.C’est une force.Je suis séductrice mais pas manipulatrice.

    • Il n’y a pas de mal à être séducteur, c’est juste une manière d’utiliser les dynamiques sociales pour se faire apprécier et faire en sorte que tout le monde obtienne quelque chose de positif.
      La manipulation peut en effet être un travers de la séduction si l’on ne prend en compte que son propre intérêt et non celui de la personne en face, mais personnellement je considère le fait d’être séductrice comme une qualité plutôt qu’un défaut ! 😉

  • Clémentine dit :

    Bonjour à tous, j’ai moi même eu une expérience comme celle ci.. Une copine de lycée que je ne voyais plus car on avait déjà eu 1 accrochage (elle m’avait inviter a venir avec elle le jour de l’an mais le jour J gros faux plan et silence radio de sa part). On ne c’est plus parler pendant 2 ans puis un jour j’ai reçu un SMS de sa part, elle m’expliquer les délires qui lui manquer du lycée.. Et ma tout bonnement dit « elle ne se souvenez même plus de l’embrouille.. » Je lui est répondu que sa me ferait plaisir qu’elle me dise tout cela.. Bref du coup moi étant en couplé et en appartement depuis l’époque du lycée et Eyant un boulot je ne pouvais pas sortir aussi souvent que elle mais elle essayer quand même de me proposer des sorties boîtes.. Un jour je l’invité chez moi et elle veux absolument venir avec sa super copine de boîte que je connais de vu seulement, j’accepte. Le jour J et donc la, je lui envoie un SMS le matin pour confirmer son arrivée de l’après midi mais silence radio, j’appelle, personne répond.. J’attends peu t’être 4h00 comme sa et bref toujours pas de réponses alors je décide de la rappeler en inconnu et la.. Sa répond ! C’est pas elle mais une voit d’homme qui me demande qui je suis et qu’es que je veux à sa pote.. Stupéfaite je lui explique que j’aimerais bien avoir ma soit disant amie au tel, après elle reprend son téléphone en me parlant bizarrement, grave distante et je lui demande si c’est toujours bon pour l’invitation, elle me répond oui oui.. Bref autant vous dire que megas faux plan et silence radio pour moi et elle. Je continue finalement ma vie comme si rien était et 6 mois plus tard je me sépare de mon copain et mais sur Facebook « nouveau baye signer 🙂 » et la bizarrement le soir même elle qui m’écrit sur Facebook en demandant de mes news.. Après elle décide de m’inviter chez elle pour discuter donc j’y vais puis au fil de la soirée délire, rire.. Comme Au lycée.. On parle garçon, tout et rien.. Après la dans la semaine elle m’appelle et elle me propose de venir m’aider à déménager, à faire la peinture de mon nouvelles appartement et me répète aussi des « tu te souvient au lycée les clopes que je te prenner et tout t’étais en dèche de tune » (faux savoir que je ne lui est jamais demandé) bref j’ai trouvé sa bizarre alors je lui est dit « écoute merci de ta proposition mais y a déjà ma mère et mon papa sur le coup.. » elle a vraiment trop insister pour venir.. « on va se marrer.. » donc du coup je dit OK. Suite à cela elle vient m’aider la semaine entière donc.. Et c’est de la que l’on est devenu aussi proche qu’au lycée sauf qu’elle avait bien changer depuis.. Elle me présente ces amies qui eux commence à réellement m’adresser.. Parfois elle me parler sur un ton autoritaire et m’appeler « meuf » à tout bout de champs mais bon je relevé pas plus. C’est que après que je remarquer que les garçon de son groupe s’intéresser plus au moins à moi et elle du coup elle me dévaloriser de plus en plus en verre les autres, elle se moquer de moi sur pas mal de choses ouvertement.. Elle été de plus en plus méchante, et quand on été toute les 2 à manger.. Elle appellerai des gens, été sur son tel bref me manquer de respect quoi. Un matin elle dormer et moi j’ai voulu continuer un after avec des amies à elle, je voulais la réveiller pour qu’elle vienne avec nous mais son amie m’a dit « non réveillé la pas, laisser la dormir.. » du coup on l’a laissé dormir et moi après after j’ai dormi chez mon copain de l’époque, du groupe que l’on avait et quand je suis rentrer vers 14h elle ferait la gueule, après elle m’a hurler déçu que je l’avait laisser dormir seul.. Que sa ferait 3h00 qu’elle été réveiller et qu’elle me chercher.. Que je n’étais pas une vrais amie.. Alors que je l’est toujours remonter le moral des quel me parler de ces histoires de coeur.. Bref sa c’est arranger après sa mais moi j’ai prise des distance après puis 4,5 mois après elle me reprise une sorti boîte, sa fesait longtemps alors j’accepte. La toute à dégénérer au début sa allez mais moi ayant pas trop la patate je lui dit que je penser partir direct après la boîte et ne pas faire after et la elle me dit « t’inquiète Marion me ramène, on fera after nous je pence » du coup la soirée touche vers sa fin et puis je retrouve le mec sur qui je kiffer grave et décide de ré sortir ensembles ensembles et lui m’invite à venir dodo chez lui.. Donc du coup je lui dit va demander à ma copine, il lui demande et elle me prend à part et me dit « tu m’a emmener tu va me ramener » alors j’explique à mon amie que je compte la ramener après avoir dormi, surtout que j’avais bu j’étais pas en mesure de conduire mais elle a commencé à monter sur ces grand cheveux à me faire passer pour la fille qui ne tien pas ces engagements.. Et la une autre amie lui dit « moi y a pas de souci je peu la ramener.. » du coup elle a dit « non c pas à toi de me ramener.. Je vais appeler ma soeur elle viendra » donc finalement je part énervé, monte dans ma voiture et la je lui dit « va y prend tes affaires et monte, c’est pas grave si je cartonne se sera ta faute.. » la elle dit plus rien une autre fille arrive, me prend les clefs et me dit de sortir immédiatement, du coup je ne veux pas.. La m’a soi disant amie s’approche me prend par le colle baque et me secoue en me disant « sort de la » du coup je sort pleine de nerfs et je lui dit « qu’es qui t’arrive maintenant » bref on me prend à part et elle aussi, du coup on retourne sous le hall et la le mec que je kiffer arrive donc je lui explique et on part directement en ne disant au revoir à personnes sauf celui qui a organisé le truc. Du coup plus jamais des soi disant amie toxique, finit.

    • Merci pour ton témoignage !
      Ne pas hésiter à se séparer des amitiés qui ne t’apportent quasiment que du négatif, ici du début à la fin on sent que votre relation n’est pas très saine vu que vous vous disputez tout le temps. Rencontre d’autres gens qui te correspondent d’avantage, et si elle t’appelle pour une sortie rien ne t’oblige à accepter !
      Pour le dernier point ton autre amie a bien fait de t’interdire de conduire sous l’emprise de l’alcool, elle t’a peut être sauvé la vie, j’espère que tu l’as remerciée après ! 🙂

      • Clémentine dit :

        Bien sur que je l’est remercié, j’étais surtout très énervé alors sur elle m’a sauver la vie, merci d’avoir pris du temps pour me répondre, j’ai pas mal culpabiliser après cet embrouille mais sa fesait longtemps que je savais que c’était pas une relation saine..

  • LaClownEnNuisette dit :

    C’est affreux de se reconnaître dans un article ! Je vis depuis le départ une relation dite toxique et je ne m’en rends compte que depuis quelques mois (du fait d’un divorce qui se profile).
    Notre relation a démarré très/trop vite et la vie a poursuivi son cours… Enfants, boulot, routine. Pour ma part, j’ai arrêté de bosser pour m’occuper de notre premier enfant. Lui a poursuivi sa « carrière », changeant d’employeur pour finir par être embauché là où il souhaitait tant entrer !
    Pendant ce temps là, je me suis isolée petit à petit dans ma vie de maman ne voyant plus mes ami(e)s, ma famille. Je ne prenais même plus soin de moi et ça ne dérangeait pas plus que ça mon compagnon. J’ai vécu des évènements assez difficiles dans ma jeunesse qui ont refait surface dans ma vie, affectant aussi ma vie de couple.
    Malheureusement, c’est là que je constate que je n’ai pas la même attention, la même écoute, le même soutien de mon mari et qu’il n’hésite pas à me « briser » avec une telle violence psychologique, verbale, morale, mentale et jamais il ne se remet en question !
    Je ne reconnais pas du tout cette personne.
    Je ne m’attendais pas à autant de violence et de manipulation de sa part.
    Il a été capable d’obtenir tout ce qu’il désirait au cours de ces années passées ensemble et lorsqu’il n’a pas ce qu’il veut, il devient un monstre à vous culpabiliser et vous fragiliser dans le peu d’estime que vous avez déjà en vous. Il n’hésite pas se comparer à vous dans tous les domaines de la vie (famille, emploi, vie sociale, …). Et jamais il ne se remet en question.
    J’essaie de me reprendre en main en tenant plus compte de ses remarques négligentes, de ses agressions verbales à répétition et ses méchancetés gratuites. J’essaie de faire, de nouveau, attention à moi et redevenir la fille souriante et aimant rire pour un rien. J’essaie également de prendre soin de moi physiquement parlant.
    J’ai compris qu’il n’a aucune confiance en lui du fait qu’il ne se sent pas beau ; J’ai compris que c’est une personne égocentrique et égoïste et qu’effectivement, je suis bien dans une relation de couple toxique et que LUI ne changera jamais. Il me promettait beaucoup de choses mais au final, rien ne changeait. Je me remettais souvent en question du fait de ses petites piques mais quand on vit en couple, on est deux. Les deux personnes se doivent de faire des pas ENSEMBLE et pas toujours la même personne. L’amour est important certes ; La communication encore plus ! Et c’est également son plus gros défaut !

    • Merci pour ton témoignage, effectivement ça correspond bien à des comportements toxiques si tu sens qu’il attaque régulièrement ton estime de toi c’est qu’il y a un vrai problème et que cette relation est néfaste pour toi.
      Courage pour la suite, mais c’est bien que tu t’en sois rendu compte en tout cas !

  • Je vous remercie de votre texte que j’ai bien aimé. Je commenterai aussi que ce qui compte n’est pas d’être entouré d’un conjoint ou conjointe qui vous élève, car il n’est pas responsable de votre évolution et dans le cas contraire, vous allez l’accuser si vous n’évoluez pas. Non, ce qui compte est de vous observer dans la relation et d’observer l’autre dans la relation sans porter de jugement. C’est accepter et comprendre votre façon d’être qui a produit la relation toxique et ensuite choisir consciemment, le sens que vous aimeriez donner à votre relation.

    • Merci pour cet avis Claude !
      Réussir à vivre sans jugement c’est effectivement génial, pas facile cependant d’arriver à une telle sagesse mais on peut œuvrer à s’en rapprocher.

  • Amemaudite dit :

    Bonjour,
    Je vis chez mon pere très toxique,il m’empêche de vivre normalement:il ferme à clé quasiment toutes les portes même celles des wc et de la salle de bain.Si jamais il fait froid, je ne peux utilisé le chauffage car il a fermé à clé le garage où se trouve la machine pour régler le chauffage,pour lui j’ai pas le droit de me chauffer.Si jamais il trouve une lumière allumée alors que je dors,il enlève les ampoules et les remet même pdu coup je me retrouve le soir dans le noir complet.Il vérifie à chaque si l’interrupteur de la rallonge avec les fils de mon pc est allumée,si c’est le cas il enlève tous les fils.Je ne peux plus me doucher,laver le visage et les mains car pour me doucher il coupe l’eau froide ou chaude qui par consequent rend l’eau glacée ou bouillante,il se met à couper l’eau à peine que j’ouvre le robinet pour me laver main ou visage.Depuis que je suis petit,il m’a jamais acheté que sois nourriture,vêtements et autres produits d’hygiène

    • Quel âge as tu ? Si tu es mineur, je t’invite à te rapprocher d’associations qui pourront t’aider bénévolement, car ce que tu décris peut être éventuellement considéré comme des mauvais traitements ou des petites maltraitances à répétition. Est ce que tu sais pourquoi il fait ça ? En tout cas parles en, par téléphone ou à un adulte compétent (école ou autre) qui sauront t’aiguiller vers les services sociaux adaptés qui s’occupent de ça.
      Si tu es majeur, éloigne toi si possible du domicile de ton père pour avoir une vie plus normale.

  • brissaud dit :

    bonjour,
    cela a commencé depuis ma plus tendre enfance : je suis née et l’on m’a placée directement dans une couveuse – ma mère nem’a pas vue ni touchée. puis ma mère m’a expliqué il y a qques années (j’en ai 44) qu’elle n’avait pas jugé opportun de venir me voir à la clinique dans cette couveuse. Sympathique déjà !!! puis d’après elle, une fois rentrée chez mes parents : j ai été un bb très difficile , à pleurer sans cesse les nuits, faire de l’anorexie du nourrisson . Rien ne me calmait , je ne me souviens que de la tendresse de mon père.
    Actuellement je ne supporte pas le contact ni de ma mère ni de mon frère = les deux me répugnent. mon père ca va. J’ai eu la malchance d’être fragile : surdité moyenne puis épilepsie déclarée vers 15 mois puis confirmée plus tard. j’ai tout subi de la part de ma mère : sa « honte » d’avoir une fille comme moi était vraiment flagrante = il fallait que je cache systématiquement mes appareils auditifs avec les cheveux, personne ne devait les voir (ça a été un enfer pour moi vu la taille de ces prothèses, et la volatilité des cheveux, même épais..le vent était une grosse problématique = j’évitais toujours le vent ou me mettait dans son sens pour que mes appareils ne se voient pas = c’est grottesque mais quand on est enfant et que notre mère ns donne cette consigne, on se débrouille pour lui faire plaisir) – j’ai donc débordé d’énergie pour faire en sorte que cette surdité soit invisible par qui que ce soit + ensuite j’ai à nouveau débordé d’énergie pour cacher l’épilepsie (jeune adulte je sortais seule avec ma voiture , pour aller m’amuser car il fallait que personne ne se rende compte de mes soucis de santé..) . Enfin cette mère a passé sa vie à me compliquer les choses = il fallait que je cache mon identité (malentendante), il fallait que je fasse toutes les activités comme les autres , comme si de rien n’était (bateau, scouts) avec pour moi la continuité de ce qu’elle m’avait fait croire = l’obligation formelle de cacher ma surdité et ma fragilité épileptique. tout ceci m’a beaucoup occupée . Mais je sentais que qque chose clochait. Depuis très longtemps. Je sentais surtout que j’étais la Honte de ma mère et je ne voyais plus comment faire pour ne plus être sa honte : je me suis débrouillée pour être la meilleure possible, pour lui montrer que je n’étais pas « si mauvaise et déclencheur de honte » qu’elle pouvait le croire.
    le problème est que dès que je faisais qques chose de bien, il y avait tjs qque chose, bien sûr que je n’avais pas fait.
    Elle voyait tjs ce que je n’avais pas fait.
    Et maintenant, elle a 75 ans . J’ai entamé un travail en psychothérapie depuis un an. C’est très efficace , mais les blessures sont très difficiles à cicatriser. Elle a manifestement le profil parfait de la perverse narcissique avec un peu de syndrôme de Mundchauzen.
    Tout est assez mélangé dans son profil.
    Elle a le chic pour faire en sorte que tout se retourne systématiquement contre moi : dans sa tête et par rapport à mon frère , elle est la « pauvre J….., que mon père surnommait la sainte ou alors sainte J…. ». et moi = je suis la mauvaise, la méchante, celle qui lui fait toujours du mal …mon père et mon frère me l’on signifié aussi. Elle se plaint systématiquement des choses que je fais ou des choses que je ne fais pas auprès d’eux. Eux après, viennent me dire = tu pourrais arrêter d’être méchante avec ta mère , arrêter de lui faire du mal sans arrêt…..
    cela dit, je me trouve dans cette famille une position fort désagréable , avec un quota d’adjectifs déplaisant assez conséquent = méchante, mauvaise, égoïste, je les embête depuis que je suis née (dixit ma mère), elle a dû délaisser mon pauvre frère car elle devait s’occuper de moi ….enfin vous pouvez vous rendre compte ici de la catastrophe qu’a suscité mon arrivée au sein de cette famille déjà constituée (mon frère avait 6 ans qd je suis née).
    je pense qu’il y a eu bcp de rejet car je ne devait pas donner une image valorisante (ça c’est le sentiment de ma mère , car je me suis vue en photo bébé et petite : j’étais vraiment très mignonne et un très joli bb).
    Je suis la honte de cette mère qui me considère , comme la pire chose qui lui soit arrivée « je n’ai vraiment pas de chance d’avoir une telle fille, je ne comprends pas pourquoi tu es si méchante, tu me détestes tant que ça? ». est une des dernières choses qu’elle m’aie dite la dernière fois que je l’ai vue. Depuis, j’éssaie de m’en débarrasser.. LOL c’est vrai que je vais devenir de plus en plus mauvaise avec elle car j’ai décidé de la cotoyer le moins possible …………
    j’ai 44 ans , je suis prof libérale, suis mariée , avec un mari super gentil et attentionné, j’ai plein d’amis, j’adore apprendre des choses, voir de nouvelles personnes, je fais un travail sur moi pour être bien avec moi-même, je fais de la peinture, du sport , je vois des copines qques soirs par semaine…enfin j’ai le sentiment d’avoir une vie normale : ah et j’oubliais : j’ai les cheveux courts, on voit mes appareils auditifs , et je dis aux gens que je risque un malaise qd je me couche trop tard donc je pars de chez eux à des heures raisonnables.
    Merci maman pour tout le mal que tu m’as fait . je pense m’en être bien tirée car c’était mortel. mais je n’en suis pas encore sortie, j’ai encore ce boulet à la cheville , et j’en parle encore ici. je pense que le traumatisme a été très fort. J’ai encore du travail à faire pour me sortir de la relation tordue que tu as créée. Tordue, malsaine, et destructrice. PS ; je n’ai fait que des fausses couche j’avais le sentiment que avoir des enfants m’était interdit . elle m’a dit « mais si tu veux être accompagnée pour tes vieux jours, tu peux encore adopter un enfant à 44ans…….. » LOL mais ce n’est pas une blague … c’est pathétique. merci de m’avoir lue. A bientôt.

    • Merci pour ton témoignage.
      En effet, tu dois aller de l’avant, et accepter ton passé, même s’il y a eu des choses très négatives dedans, et je pense que la thérapie pourra beaucoup t’aider en ce sens : tu n’étais bien entendu pas responsable du comportement de ta mère qui a projeté en toi beaucoup de choses négatives dans ton enfance.
      Dans le cadre d’une relation mère-fille je ne sais pas si c’est de la perversion narcissique, mais le fait est que c’est très destructeur et très toxique.
      Aujourd’hui c’est à toi de décider si tu pardonnes à ta famille, ou si tu choisis de couper les ponts. Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix dans l’absolu, il faut que tu trouves ce qui te convient pour avancer.
      Car l’enjeu est là maintenant : tu peux soit trainer ce boulet toute ta vie, soit décider que tu es une personne aimée, bien dans sa peau et aller de l’avant, c’est dans ce sens que tu vas en ayant suivi cette thérapie. Seul le présent et l’avenir comptent, la thérapie t’aidera très certainement à comprendre le passé pour l’accepter. Je ne suis pas psy, mais certainement que ta mère s’en voulait d’avoir fait un bébé avec des petits handicaps, et au lieu de l’accepter et de t’aimer comme tu étais elle t’a fait porter ce poids en ne les assumant pas (d’où le fait de te faire cacher tes appareils) et en étant méchante avec toi. Tu n’y étais évidemment pour rien, tu es juste tombé sur une mère trop fragile ou pas assez stable émotionnellement pour gérer un bébé qui ne ressemblait pas à 100% à la norme.

      Je te souhaite bon courage dans ta reconstruction, et j’y crois vraiment : tu m’as l’air d’être sur la bonne voie !
      A bientôt sur le blog,
      Hervé

  • bonjours , voila mon histoire j’ai rencontrer mon mari a 22 ans tres charmant et tres charmeur tres vite on se marie on estsur la meme longueur d’onde , naissent 4 enf
    mais monsieur se permet des adultere que je finis par decouvrir par le biais d’autres personnes
    a la 3 e je le met dehors et decide de demander le divorce , la la catastrophe mainteant que je m’oppose a lui , car oui poue l ui j’ai vendu notre maison j’a iquitte une premiere fois ma region natale et tout e ma famille puis une seconde fois la deuxieme region pour sa mutation ,
    il me ramene plus bas que terre , me filme a mon insu et dit que je suis folle parano ….. tout quand je suis seule jamais devant autre personne
    il s’installe avec sa nouvelle conquete et recoit nos enf , la dvant eux il me font passer pour une folle , une mauvaise mere , une icapable ………………….
    ma grande de 14 ans refuse par la suite de ne plus le voir car il a renverser son comortement sur elle comme la grande mocha lunette ou petite merdeuse mal elevée des quelle n’etais pas d’accord avec sa nouvelle compagne
    voila un an s’eccoule et le couple se separe monsieur reviens vers moi, dit quil a murir et quil sait ce quil veut qui la changer , quil ne veut que mon bonheur et celui des enfants ca parait devenir amicale
    mais il cherche plus , je lui dit que je ne sais pas , que cest trop facile mais sias que j’ai des sentiments encore pour lui
    que je doit savoir ce que je veut , quil n’attendra pas des mois , quil sait cequil veut et que moi encore jene sias pas
    masi en faite je suis perdu car parfois des compliements et parfois des rabiassement
    quand il n’est pas la il me manque mais quand il reaprt davoir deposer les enf et quon a eu un echnge je suis plus mal qu’avant
    que doit je faire
    avec 4 enf difficile de couper les ponts mais je sens quil m’utilise et quil est toxique des queje ne suis pas en phase avec lui
    grrrrr je suis perdue , surtout que je n’ai pas du tout de famille dans le coin j’habite le vaucluse et ma famille les vosges !!!

    • Merci pour ton témoignage.

      Je pense que tu sais bien au fond de toi que ce mec est toxique pour toi, et que tu ne pourras jamais être complètement heureuse avec lui. Si tu retournes avec lui, le même schéma se répètera probablement encore et encore. Pour ton bien je te conseillerai de garder des relations cordiales avec lui (pour tes enfants), mais de ne pas retourner dans un schéma qui t’a déjà fait souffrir à de nombreuses reprises.

      La décision t’appartient évidemment, ce ne sont que des conseils basés sur les quelques lignes que tu as écrites, à mon avis tu mérites de trouver quelqu’un qui ne te rabaissera pas en permanence.
      Bon courage !

  • Bonjour
    Malheureusement je suis dans cet enfer depuis 12ans avec mon époux et j’ai deux enfants je ne travail pas ,il dit chaque jours tu m’aide pas ,j’ai tout sur le dos *insulte* va ,range mieux la maison ,argent de poche et sorti pas pour moi.il me trompe avec une autre copines.il en est à sa deuxième carte de résidence il se croit invincible.il me dit ,les autres filles sont mieux que toi.t’est qu’une *insulte* avant tu faisait sûrement la *insulte*.Habille toi pas moulant cache .tu mangeras mieux quant tu ramènera l’argent.la TV marche mal met ton doigt dans ton q.ta mère était une *insulte*

    • Effectivement, personne n’a le droit de te rabaisser comme ça, pas même ton époux. Si tu restes avec lui, tu sais que les choses ne vont pas s’améliorer et que vivre à ses côtés ne fera que te détruire le moral.
      Je t’invite à réfléchir au fait de divorcer et de le quitter : toi seule pourra prendre la décision de le faire ou non. Tu as déjà perdu 12 ans de ta vie avec un mec qui te traite mal, c’est vraiment beaucoup.
      Courage !

  • Bonjour.
    Je reconnais un ami, enfin, ancien ami depuis ce jour et je pense que l’on peut dire que c’est un pervers narcissique. A savoir que l’on communique via Facebook depuis 3 ans, qu’il n’y a jamais eu d’ambiguïté entre nous et qu’il’vit à 300m de chez moi (oui,300 metres)
    Au debut, il était sympa, et m’écrivait de temps en temps. Puis après, il a commencer à changer, à écrire plus souvent. Son principal sujet de conversation: lui, lui et lui.
    La dernière fois qu’il m’a demandé comment j’allais doit dater d’il y a 6 mois.
    Il me lançait des pics, mais je pensais que c’était de l’humour.
    et puis au fur et à mesure, il s’ est mis à avoir des paroles vexantes, comme quoi ce qu’il me fallait, c’était un homme qui aime les grosses et moches (j’ai perdu 50kg sans aide et voilà qu’il me sort ça), et j’en passe.
    Il y a quelques jours, il me dit que si il était devant moi, il me taperait (je n’avais rien dis de mal pour qu’il dise ça)
    Je discute avec un monsieur (en qui j’ai confiance, de mon village, et une fois, il nous a vu. Il m’a écrit après et m’a dit qu’il m’avait vu en train de parler. Quand je lui ai dis que je parlais souvent avec ce monsieur, il m’avait dit « le pauvre, tu dois l’emmerder et il ne sait pas comment se débarrasser de toi (quand quelqu’un veut se débarrasser de vous, il vous raconte sa vie, ses soucis et s’ inquiéte pour vous?)
    Et tout à l’heure, il m’a sorti qu’il préférerait me savoir au cimetière plutôt que devant lui!
    Comprendre que quelqu’un que vous connaissez depuis 3 ans, avec qui vous vous entendiez bien , voudrait vous voir morte (j’exagère peut être, mais sur le coup, c’est ce que j’ai ressenti) est vraiment horrible.
    J’appréhende maintenant de voir le monsieur avec qui je discute parfois parce que je me dis « et si lui pense la même chose? Si je l’ennui et qu’il ne sait pas comment me le dire? Si lui aussi voudrait me voir morte?

    Ah oui, j’oublie, j’aurai dû couper les ponts il y a 4 mois. Suspicion de tumeur de la moelle épinière (pour moi).quand je lui ai dis que je n’avais rien, il m’a répondu « c’est bête, j’avais déjà acheté une gerbe »

    Merci de m’avoir lu.
    Bonne soirée

    • Salut Lara !
      Je ne sais pas si c’est un pervers narcissique (c’est une possibilité, mais en général ils sont plus subtils et moins directs dans leurs attaques pour passer sous le radar et détruire ton estime sans que personne ne s’en aperçoive), mais en tout cas c’est une personne toxique à éviter !
      Un bon indicateur : si tu te sens mal après avoir parlé avec lui, alors ne continue pas à le côtoyer.
      Ce type semble être un sale type d’après ce que tu nous dis : pervers narcissique ou non, tu devrais le faire sortir de ta vie. Tu mérites mieux que d’avoir dans ton entourage proche des gens qui te rabaissent et te tirent vers le bas. Coupe les ponts et ça ira bien mieux !

      • Bonjour.
        Merci pour votre réponse.
        Oui,effectivement, un pervers narcissique n’est pas aussi explicite.
        Lui me fait carrément penser à un psychopathe. Il se fiche de ce que je peux ressentir,de me faire du mal. Et si je lui disais d’arrêter, il avouait être content de me torturer.
        Si je lui disais moi,quelque chose,il me faisait passer pour la méchante.
        A moi,il disait des horreurs (quand ma grand mère est décédée, il m’a dit,je cite « pleure,tu pisseras moins »),mais aux autres,non. Les autres sont plus belles,plus intelligentes, mieux que toi (ce sont ces mots)
        Si une amie qui devait venir me voir se desistait, j’avais droit à « elle te déteste ,c’est pour ça qu’elle ne vient pas »
        Le pire à été de me dire clairement et sans détour qu’il voudrait me savoir morte.
        je n’avais déjà pas confiance en moi,mais là, j’ai touché le fond.
        Je comprends pourquoi certaines personnes décident de mettre fin à leurs jours!

        Oui, j’ai coupé les ponts,mais je n’ai qu’une crainte,le croiser.
        Il m’a dit que si il me voyait,il me taperait.

        Bonne journée

        • En effet, son comportement est inquiétant. Peut-être pas un pervers narcissique (il y a bien des points communs mais aussi d’autres qui collent moins), mais bien dans tous les cas une personne instable et toxique d’après ce que tu décris.
          Tu n’as pas à subir ça. Tu mérites mieux. Vraiment.
          Si tu le croises, tu as deux solutions : l’ignorer complètement, ou juste lui dire bonjour et continuer ton chemin. Dans les deux cas essaie de ne pas lui montrer que le fait de le croiser t’atteint : s’il voit qu’il n’a plus aucune emprise sur toi il va trouver une autre victime pour défouler sa frustration.
          Si quand tu le croises il devient agressif, tu auras la solution de mettre une main courante à la police pour prévenir la situation, mais je ne pense pas que tu en auras besoin.
          Courage à toi, et tiens moi au courant !
          PS : dans les articles récents et à venir tu trouveras des pistes pour développer un cercle social plus sain, ça pourrait t’aider à remonter la pente plus rapidement !

          • Bonjour Hervé.
            Merci d’avoir pris le temps de me répondre,je vais de ce pas lire ces articles.
            Bonne journée

  • commentaire supprimé suite à la demande de l’auteur du commentaire pour des questions d’anonymat

    • Salut !
      Je pense qu’au fond de toi tu as déjà la réponse : cet homme te fait te sentir terriblement mal, et ne correspond pas à ce que tu recherches.
      Demande toi si dans la vie de tes rêves, l’homme avec qui tu vivrais serait un homme qui t’interdit de faire des choses simples comme te parfumer ou manger sainement et qui te mettrait un lapin le soir de noel sans raison valable.
      La bonne décision tu l’avais déjà prise il y a 6 mois à mon avis en décidant de partir, la seule erreur a sans doute été de vouloir espérer malgré tout continuer cette relation.
      Je n’ai pas tous les éléments, mais vu de l’extérieur cette relation te fait souffrir et ne t’épanouit pas, tu gagnerais à rencontrer un mec qui te corresponde davantage à mon avis. Courage !

  • Merci pour vos textes: ils sont très pertinents, et je trouve vos réponses intelligentes et mesurées!

    Je viens de découvrir votre site et votre vision des choses est d’un grand secours !

  • melisandre dit :

    Bonjour ,
    Toute petite déjà j’ai eu à faire à une personne toxique, mon père. Mon vrai père est partie avant ma naissance et celui dont je parle est l’homme que ma mère a rencontré quand j’avais 5 ans et qui m’a reconnue et avec qui ma mère s’est mariée. On est de suite partie s’installer avec lui et on est parti de chez mes grand-parents. Il a toujours chercher à s’attirer la sympathie et en même temps vouloir me montrer que c’était lui qui commandé à la maison. J’étais une jeune fille sans histoire, très timide et qui travaillais bien à l’école. Pourtant il cherchait toujours quelque chose à me reprocher. Ma mère sans qualifications ne travaillait pas à part plus tard entant que nourrice, et son passé temps à toujours était de la rabaisser. Il ferait tout pour se faire aimer de moi et à la fois craindre et rabaisser en permanence ma mère. Je n’ai connu que ce schéma la et une maison sans amour et pleine de brimades, ma mère était froide et n’a jamais fait preuve de tendresse envers moi. Il était bien loin le temps où mes parents ont pu sembler être heureux, je n’en ai même aucun souvenirs. Le seul rayon de soleil dans mon enfance fut mes grands parents qui ont toujours était la pour moi et m’ont aimé d’un amour inconditionnel. Mon père était en conflits permanent avec eux car il a toujours voulu tout diriger avoir là mains mise sur tout le monde et qu’on lui obéisse tous et ma grand mère était une femme forte qui ne se laissée pas impressionner. Il me privait donc très souvent de les voir et essayer de me monter contre eux. J’ai eu une petite sœur entre temps qui n’a jamais eu de soucis avec lui sauf plus tard à l’adolescence. Moi à l’adolescence je l’attachait aux peu d’amies que j’avais c’était ma bouffée d’air et les garçons je les ai toujours mal choisies. Quand j’ai eu 18 ans on devait déménager à l’autre bout de la France pour le travail de mon père et il m’a dit que je n’avais pas le choix sinon il me mettrai à la rue. Je suis partie vivre chez mon petit ami de l’époque, il ne l’a jamais digéré. Mon petit ami n’était pas quelqu’un de bien et pour mes études aussi je fesais des mauvais choix se serai long de rentrer dans les détails mais psychologiquement mon père était très violent et à l’adolescence j’étais devenue une jeune fille renfermée,sans aucune confiance en elle,beaucoup trop émotive,à tendance agoraphobe,naïve et désespérément à la recherche d’un peu d’amour. J’ai quitter cet homme et suis partie vivre dans un appartement que mes grand- parents avait et j’ai reconstruit une nouvelle vie. Professionnellement je m’en suis bien sortie et j’ai rencontré mon mari, mes grand-parents son les seuls membres de ma famille avec qui j’ai des contactes. J’ai coupé les ponts avec mes parents et la famille de mon père, on a essayer plusieurs fois de recoller mais sans succès il m’a à nouveaux et comme toujours blessée et à chaque fois il m’envoi des cartes ou mails et essayer de renouer. Je suis plus heureuse ainsi mais lui ne l’a jamais accepté il aime quand tout le monde lui obéis et je ne suis plus cette jeune fille aujourd’hui 10 ans plus tard être partie de chez moi je suis enfin heureuse même si ces gens que je ne peux pas ignorer me cause toujours des soucis. Il vivent à l’autre bout de la France on ne risque pas de se voir mais depuis que j’ai eu un enfant, mon père me harcèle pour avoir le droit de le voir. Il me harcèle sur les réseaux sociaux, par lettre recommandée, appel et envoi des courriers à mes amis Facebook et famille de mon mari pour raconter que je suis la méchante qui ne veut pas les voir et il ne sait pas pourquoi, il me fait honte et continue à gâcher ma vie. Je ne veux rien avoir à faire avec lui et mon mari lui a dit plusieurs fois par messages que c’était mon choix et qu’il ne me forcerait pas à parler à mes parents si je n’en avais pas envie. Il va bientôt amener ça en justice pour voir mon enfant et je ne le veux pas. J’ai peur que tout recommence et de devoir être obliger de le fréquenter, on a beau couper les ponts comment faire quand cet personne ne veux pas nous laisser tranquille et n’accepte pas qu’on lui ai échappé. Merci de m’avoir lu j’espère ne pas trop m’être éloignée du sujet mais ca m’a fait du bien.

    • Salut !
      Merci à toi pour ce témoignage, bravo à toi d’avoir su t’éloigner de cette personne qui t’empêchait d’être heureuse !

      C’est souvent une des caractéristiques des personnes toxiques, de vouloir s’accrocher à la personne à qui ils font du mal : quand elle arrive à partir, ils perdent l’emprise sur cette personne, et le plaisir associé, c’est pour ça qu’ils font tout pour récupérer leur victime favorite !

      S’il te harcèle vraiment (ce qui semble bien être le cas), je te conseille de te rapprocher d’un juriste ou d’un avocat pour avoir des conseils sur la situation précise (je ne voudrais pas te raconter de bêtises), et pourquoi pas passer à l’offensive en demandant à la justice de t’aider face à ce harcèlement. Parfois la meilleure défense, c’est l’attaque. N’oublie pas, c’est toi la victime dans cette histoire, pas lui. Je pense d’ailleurs qu’il n’a aucun droit de voir ton enfant si toi et ton mari ne souhaitez pas qu’il l’approche, encore une fois un avocat devrait pouvoir te dire ce que le droit français en dit.

      J’espère que tu pourras rapidement régler cette situation et l’empêcher par voie légale de continuer à te harceler comme il le fait.
      Courage à toi, et encore une fois bravo pour avoir réussi à quitter son emprise : imagine l’enfer qu’aurait été ta vie si tu étais restée à ses côtés toutes ces années !
      Tiens nous au courant,
      Hervé

  • Doudoune dit :

    Bonsoir.

    Je me suis liée d’amitié avec un homme que je connais depuis plusieurs mois.. je précise être une femme .. mais voilà notre relation est étrange .. il va me soutenir pour certaines choses me conseiller me demander si je veux sortir avec son groupe d’amis etc mais à coter de ca il va me rabaisser sur ma façon de parler sur mon physique du style  » tu retrouveras pas de mecs » il arrive pas à entretenir une relation sérieuse avec une femme et il va me « traiter  » comme un pote mec et non une femme .. bref je ne comprend pas cette relation et le fait qu’il me rabaisse des fois me laisse penser à ce comportement toxique. . C’est quelqu’un de très sur de lui … Merci de m’aider à éclaircir cette situation. .