Peur des gens : comment la supprimer en 3 étapes - Changeons

Peur des gens : comment la supprimer en 3 étapes

peur des gens - changeons

​Vous avez peur des gens, peur des autres, peur des inconnus ?

​Je sais que vous avez souffert toute votre vie de la peur des autres. De leur jugement.

Depuis la plus tendre enfance, vous avez subi des remarques désobligeantes de vos camarades de classe...
...d'une maîtresse d'école indélicate...
...ou d'inconnus malpolis.

​Ça vous a profondément marqué.

Vous vous souvenez encore de ce groupe de garçons qui s'est moqué de vous à cause de votre poids ou de votre timidité...


...et de toutes les souffrances que ça a déclenché en vous.

​C'est encore douloureux de vous rappeler de cette personne qui vous a rejetée en se moquant de vous, alors que vous souhaitiez juste lui parler.

Pourtant, vous êtes quelqu'un de gentil.

Au fond de vous, quand on prend le temps de vous connaître, vous êtes une crème.

Une personne sympathique, ​amusante, attachante.

Mais personne ne semble s'en rendre compte.

Alors, petit à petit, vous vous êtes mis à avoir peur de ce que les autres penseront de vous.


​À force de subir des moqueries répétées...

...Vous vous êtes mis à avoir peur avant d'agir.

Parce que vous savez que s'ils se moquent de vous, ça vous fera souffrir, encore, et c'est la dernière chose que vous désirez.

Par moments, ça vous obsède même.


Vous aimeriez pouvoir vous en moquer, mais vous ne pensez qu'à ça :

​"Si je fais telle action, qu'est ce qu'ils vont dire de moi ?
Est-ce qu'ils ne vont pas encore se moquer de moi ?"


Alors, de peur de mal faire, vous ne faîtes même pas.
Vous vous contentez d'actions banales, sans panache, parce que vous savez qu'elles sont sans risque.

Mais vous sentez bien au fond de vous même que ce n'est pas une vraie solution.


Et qu'en faisant ça, vous bridez votre vraie personnalité.


Vos rêves.
Vos ambitions.


Tout ce qui participerait à vous faire vivre une vie plus heureuse.

Ne plus avoir peur des gens, ça vous aiderait à vous lâcher.
À suivre enfin vos envies, plutôt que d'essayer de faire plaisir à untel ou untel.

À vivre votre vie selon vos règles.
Vos besoins.

Sans avoir à craindre la réaction de telle ou telle personne. 


Ne plus avoir peur des gens : ça s'apprend !

Peur des inconnus - changeons


J'ai été une personne craintive pendant 30 ans de ma vie.
Je considérais tout nouvel inconnu comme une menace potentielle.

Je ne faisais pas facilement confiance aux gens, car j'avais peur qu'eux aussi me blessent.

C'est peut-être, sans que vous ne vous en rendiez compte, votre cas aussi​.

​J'ai peur des gens dans la rue (anthropophobie)

Par le passé, j'avais peur des gens que je croisais, même dans la rue.

C'est peut-être votre cas aussi.

Ou peut-être que pour vous ça n'arrive que dans des cas plus stressants.

​Avoir peur des gens, ça s'appelle l'anthropophobie d'après Wikipedia, et la misanthropie d'après Doctissimo.

Ça vous fait une belle jambe de savoir ça, n'est-ce pas ? (d'autant plus qu'associer un trouble comme la peur des gens à de la misanthropie, ça me paraît très maladroit...)

Oublions les classifications sans intérêt, et allons au coeur de l'action à la place !

​Voici un exercice pour diminuer ces peurs :


​Voici un petit exercice amusant d'introspection concernant votre peur des gens.

Pour vous, un inconnu que vous croisez, c'est :


​​1/ une personne potentiellement formidable qui pourrait vous faire du bien ?
​2/ ​quelqu'un de complètement neutre ?
​3/ un ennemi potentiel qui pourrait vous faire du mal ?


Si vous êtes dans une des deux dernières catégories, je vais vous proposer un petit jeu pour transformer le regard que vous portez aux gens.


​Peur des autres : ​solution 1 pour la supprimer

Voici un exercice pratique et que tout le monde peut appliquer, quel que soit votre niveau de peur des autres.

Pendant 5 minutes par jour, vous allez essayer de trouver quelque chose de positif et de gentil à vous dire dans votre tête sur chaque personne qui se trouve autour de vous ou que vous croisez.


Faîtes ça dans un café, dans les transports en commun ou dans la rue.

Au début, l'exercice va sans doute vous paraître difficile.
Car il faut apprendre à s'ouvrir, petit à petit, aux autres.
Ne vous en faîtes pas, c'est normal.

Des exemples de choses positives à vous dire ?
- Cette fille a un joli sourire.
- Cet homme qui téléphone a une voix douce
- Cette femme est bien habillée
- j'aime la décontraction de cet adolescent
- cette petite vieille a l'air sympathique

N'essayez pas de trouver le détail parfait. Ni d'être sûr de vous (après tout, peut-être que cette grand-mère est un monstre :-))


Entraînez vous juste à noter ce qui est positif dans chaque être humain que vous croisez.


Vous allez voir que sur certaines personnes, ça sera facile de trouver une chose positive.


Sur d'autres, ça sera plus compliqué.

Et c'est justement là où il faudra insister.

Car faire cet exercice sur des personnes qui, à première vue, vous paraissent antipathiques, ça vous aidera à voir les autres de manière plus positive.

Et à voir que chaque humain a des bons côtés aussi.


Vous allez voir qu'au bout d'une semaine ou deux, vous commencerez à changer petit à petit d'opinion sur les inconnus.

Les considérez-vous toujours comme des personnes menaçantes, qui vous veulent du mal ?
Ou les voyez-vous plus inoffensifs et sympathiques qu'avant ?

Passons tout de suite à la deuxième étape pour supprimer votre angoisse en public.

Peur des ​gens ​solution ​2 pour la supprimer

améliore ta vie 4


La deuxième chose importante à mettre en place, c'est de comprendre ce qui motive les gens à vous rabaisser parfois.


À vous blesser.
À vous faire douter de vous.

Quand une personne vous rabaisse en public...
...c'est souvent qu'elle a un problème — pas vous !

Oui, vous avez bien lu.

La personne qui rabaisse, c'est celle qui a un problème d'égo !

Soit c'est une personne qui manque de confiance, et qui souhaite donc rabaisser les autres pour faire monter artificiellement sa propre valeur...


(ça ne fonctionne pas comme ça, mais beaucoup le pensent :-))


Soit c'est une personne qui, stressée par son travail ou par ses échecs, se sert de vous comme un défouloir.

Dans les deux cas, ce n'est pas de votre faute.
Ça n'a rien de personnel.
Et ça n'a rien à voir avec votre valeur.

Si vous n'aviez pas été là, ça aurait sans doute été quelqu'un d'autre qui aurait pris des remarques désobligeantes.

​Remarques blessantes : quelques exemples


​Je vous donne quelques exemples personnels pour que vous compreniez mieux :

La maîtresse qui m'avait dit devant tout le monde "tu as vu comment tu es sportif ? tu ne mérites pas la médaille !" quand j'avais 8 ans ?


Elle voulait juste cacher le fait qu'elle avait mal compté et oublié d'acheter une médaille, 30 au lieu de 31. J'étais juste le dernier à la demander, donc c'est moi qui ai pris l'humiliation publique​ pour cacher son incompétence.

Le collégien qui m'a dit en public que j'avais un poireau sur la joue ?
Et le lycéen qui a crié : "eh regardez comment il tremble et rougit" lors d'un de mes exposés ?


Ils se sentaient certainement mal dans ​leur peau, et en rabaissant quelqu'un, il ​ont voulu se rassurer sur ​leur propre valeur aux yeux des autres.

​(si vous rougissez souvent, vous pouvez trouver des solutions dans mon article Comment arrêter de rougir et de se sentir mal à l'aise en public)

La conseillère APEC qui m'avait dit que vu mon profil je ne pourrai jamais faire un métier de création ou monter ma boîte ?


Elle était certainement stressée par son boulot et par la peur de ne pas pouvoir m'aider, et a donc préféré me rabaisser que de me voir prendre un risque.


Faîtes cet exercice en listant les traumatismes que vous avez eus suite à des remarques ou comportements des autres, et vous verrez que très souvent ça n'a rien de personnel.

​Ce sont juste des gens qui, par ignorance, bêtise ou avec la pression du moment, ont eu comme réflexe de se défouler sur quelqu'un autour.

Faîtes vraiment cet exercice, ne vous contentez pas de lire cet article : vous verrez, ça fait un bien fou de comprendre ça pour chacun des épisodes douloureux de vos relations aux autres.

Prenez donc cinq minutes de votre temps, maintenant, pour le faire, avant de passer à la suite des conseils !

​Comment ne plus avoir peur des gens ? La troisième étape !

sujet de conversation

Nous avons déjà vu deux techniques pour diminuer cette peur des gens.



La première, c'est de repérer le positif chez chaque inconnu que vous croisez.


La seconde, c'est de comprendre que les remarques négatives qu'on vous fait ne disent rien sur vous, mais disent juste que celui qui a fait cette remarque a certainement un souci.



Alors, quelle est la troisième technique pour ne plus avoir peur des gens ?

C'est de prendre conscience de votre valeur.

Que vous êtes une personne géniale.

Et que, quoi qu'en pensent les gens, ça ne changera pas.

Votre valeur​ ne dépend pas de ce que penseront untel et untel.

Elle est liée au fait que vous suiviez vos rêves.
Vos envies.

Que vous viviez vraiment votre vie, comme vous le souhaitez.

C'est ça qui vous rendra fier, et qui vous fera prendre conscience de votre valeur.

Si des gens vous critiquent au passage ?

Tant mieux.

Ça prouve qu'ils se sentent menacés par votre parcours.

Et ça veut dire que vous devez continuer.


Pour ne plus avoir peur des gens, vous ne devez pas leur laisser le pouvoir de vous nuire.


En prenant confiance en vous.
En agissant en accord avec vos envies.

Ça ne sera pas toujours facile au début.
Mais c'est ça qui vous fera grandir, vraiment.

Et dans quelques mois pour les plus motivés, ou quelques années si vous y allez plus doucement...

...la peur du regard des autres disparaîtra, partiellement ou complètement.

Car avoir peur des gens, c'est avant tout avoir peur de soi-même.

​Peur des autres : aimez-vous sans condition

Si vous apprenez à vous aimer sans condition, et à agir selon vos principes importants...
...rien ni personne ne pourra vous rabaisser.

Je tiens à signaler que c'est un processus qui prend du temps.

N'espérez pas être imperméable à une remarque extérieure dès aujourd'hui !

voiture sociable - changeons

Ça va se construire, brique par brique, au fil des mois.

(pour vous aider à atteindre ce résultat, je vous propose de vous envoyer mes meilleurs conseils ​sur cette page)

Chaque petite victoire est importante.

Chaque fois où vous arrivez à voir le positif chez un inconnu aussi.

Chaque fois où vous prenez le recul pour comprendre que la remarque d'un inconnu ne remet pas en cause votre valeur, mais donne juste des indications sur les problèmes de celui ou celle qui a tenté de vous rabaisser...

Vous vous rapprocherez de votre objectif.

C'est tout à fait faisable, même si vous partez de zéro.

J'étais timide maladif pendant 29 ans de ma vie, terrorisé par ce que les autres pourraient penser de chacune de mes actions.

J'avais une véritable phobie sociale. Sortir dans la rue était un calvaire pour moi.

Pourtant, j'ai réussi à m'en sortir, et à devenir très confiant aujourd'hui.


Vous avez en vous les capacités de réussir à vous détacher du regard des autres.

Croyez-en vous, car vous êtes une personne unique.
Capable de réussir.

C'est dans vos cordes, je le sais.

Vous allez réussir si vous gardez le cap assez longtemps.

​La clé pour vaincre la peur de rencontrer des gens

Peur des autres - changeons

​La clé pour vaincre la peur des autres est simple.

La voici :

Soyez persistant dans vos tentatives d'amélioration.


Ne vous découragez pas si vous retombez de temps en temps dans vos anciens travers.

Au contraire, félicitez-vous que ça arrive de moins en moins souvent !

Victoire après victoire, vous allez bâtir une confiance telle que vous deviendrez imperméable au regard des autres.


Et vous vivrez votre vie pleinement, sereinement.

Avec un sourire aux lèvres. 

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez découvrir plus de conseils ici.

​Merci d'avoir pris sur votre précieux temps pour lire cet article jusqu'au bout et vous donner toutes les chances de progresser. Vous êtes super ! 

​Ps : vous pouvez me contacter à l'adresse mail herve.lero [at] changeons.fr pour me donner votre avis sur cet article, ou si vous avez du mal à faire un des exercices de cet article, je vous aiderai personnellement !

Partage toi-aussi sur facebook