La vie du bon côté : L’importance de voir le bon côté des choses

La vie du bon côté : L’importance de voir le bon côté des choses

voir la vie du bon côté Hervé Lero

Aujourd’hui, un article sur l’importance de voir le bon côté des choses, et un exercice pratique qui va changer votre vision de la vie.

Car voir la vie du bon côté, c’est non seulement important… mais c’est également une nécessité dans un monde qui comporte autant de mauvaises nouvelles et de catastrophes.

Pourtant, on croit souvent que notre vision des choses est la seule qui mérite d’être considérée comme étant la vérité. Mais qu’en est-il vraiment?

1/ Il y a plusieurs réalités : voir le bon côté des choses ou la réalité ?

illusion optique

Nos sens nous jouent parfois des tours!

Imaginons une soirée, dans un bar quelconque.

Prenons l’exemple de 2 personnes qui étaient à cette soirée, dans le même groupe d’amis. Durant la soirée, le ton monte dans le fond du bar, et des mecs bourrés essaient de se battre avant d’être sortis par un vigile.

Voir la vie du mauvais côté

Tom, 25 ans, pessimiste de nature. Il est arrivé dans le bar en râlant parce que le métro était bondé, a salué ses amis en leur disant que la musique du bar était nulle. Il s’est assis au milieu de ses amis, a commandé un verre et râlé sur le fait qu’il n’arrivait pas vite. Il a vu la tentative de bagarre, et a dit à tout le monde que ce quartier et ce bar craignaient. Il n’a pas bougé de la soirée, est resté assis et n’a parlé qu’à ses voisins immédiats qu’il connaissait déjà.

Voir la vie du bon côté

Pierre, 25 ans, optimiste de nature. Il est arrivé dans le bar, et rapidement a fait la bise à ses amis en étant souriant. Il a discuté, plaisanté un peu avec eux en restant debout et en passant d’un ami à l’autre, puis fait connaissance avec le groupe d’à côté en les abordant de manière légère et souriante sur la tentative de bagarre qui a éclaté au fond du bar. Parmi ce groupe se trouvait une jeune femme qui lui plaisait, et à qui il a pris le numéro de téléphone, puis il est retourné voir ses amis, et a passé la fin de soirée avec eux, en notant au passage que le bar avait passé une ou deux chansons qu’il adorait.

voir le bon côté des choses

 

Voir le bon côté des choses ou le mauvais côté, c’est un choix

Quelles seront leurs réalités?

Tom aura passé une soirée médiocre. Pour lui le bar sera nul : musique ringarde, serveurs lents, ambiance qui craint avec des gens qui se battent. Sa réalité sera que la soirée était ratée.

Pour Pierre, la soirée aura été différente : il aura passé une bonne soirée, pour lui le bar sera sympa : les gens étaient agréables, il a même reconnu des chansons qu’il aimait entendre, il aura réussi à faire connaissance avec des gens cool et même rencontré une fille qui lui plait. Il n’aura pas vu que le service était lent car à ce moment là il s’amusait en parlant avec ses amis. Sa réalité sera que la soirée était très réussie.

Pourtant, Tom et Pierre étaient à la même soirée, ils ont entendu et vécu les mêmes évènements, mais les ont interprétés de manière totalement différentes.

Il n’y a pas de réalité, mais une interprétation de la réalité de votre part.

2/ Exercice pratique pour voir la vie du bon côté

changeons - sourire

Gardez le côté positif de votre personnalité!

Dans lequel des 2 personnages vous reconnaissez vous? Avouons le, nous avons un peu tous un Tom au fond de nous, nous aimons noter les détails négatifs, critiquer, médire. Mais au final, croyez vous que Tom soit épanoui?

L’exercice que je vous propose est le suivant : à la prochaine soirée où vous irez, repérez les éléments positifs au lieu de focaliser sur le négatif. Au lieu de signaler à vos amis les chansons que vous détestez, signalez leur celles que vous adorez par exemple. Au lieu de focaliser sur le groupe de mecs un peu lourds au fond du bar, focalisez sur le groupe de gens qui ont l’air cool à côté de vous. Ne laissez plus un évènement légèrement négatif gâcher votre soirée.

 

Changez votre réalité pour voir le bon côté des choses

Changez VOTRE réalité, c’est à dire votre perception de ce qui se passe.Apprenez à voir le positif, et à y accorder plus d’espace et d’importance que le négatif. Chaque journée, chaque soirée aura son lot de choses positives, si vous savez les repérer et en profiter, vous aurez une vie bien plus agréable. Alors, dès aujourd’hui, essayez d’appliquer cette vision du verre à moitié plein plutôt que du verre à moitié vide, et vous verrez que vous profiterez beaucoup plus de la vie.

Et vous, êtes vous plutôt Tom ou Pierre ? Dîtes-le moi dans les commentaires !

Partager
  • Magalie dit :

    Moi, je suis plutôt Tom pour moi et Pierre pour les autres. Dans un groupe que je ne connais pas, je suis plutôt souriante et j’aborde assez facilement les gens. Mais lorsque je connais le groupe, et qu’il ne me plaît pas … je suis bien moins enthousiaste et aussi moins bien accueillante. J’ai vraiment du mal à faire semblant. Faut-il faire semblant ? ou continuer à avoir des relations superficielles avec ces personnes ? (même si ça ne me convient pas)

    • Hervé dit :

      Tu as déjà une grande qualité, c’est celle d’être à l’aise et d’aborder les gens, cela peut te permettre de connaître des nouveaux groupes, et de moins voir ceux qui ne te plaisent pas. Effectivement, je ne suis pas sur qu’il faille vraiment faire semblant, en tout cas pas à long terme. Si tu n’es pas obligée de voir ce groupe, tu peux éviter les sorties avec eux, si tu es obligée (environnement professionnel par exemple), une piste est de parler d’avantage avec les personnes du groupe qui te déplaisent le moins,et d’orienter la conversation sur des sujets qui t’intéressent plus que les conversations habituelles du groupe. Parfois les mêmes personnes prises dans un groupe et un peu en dehors ont un comportement différent, et seront plus agréables séparément. Ce n’est pas sur que ça soit suffisant à rendre leur compagnie agréable, mais ça améliorera peut-être un peu les choses. L’important c’est que tu aies aussi des vraies relations non superficielles à côté avec d’autres gens, ça a l’air d’être le cas!

    • MARION JOSIAS dit :

      salut,c’est super ton raisonnement,c’est bon,je pense que tu vas devoir developper des strategies car tu peux faire de toutes les relations des relations seriuses

  • Magalie dit :

    Merci pour tous tes conseils et bravo pour ton site ! Je pense que c’est moi qui suis compliquée et exigente.

    • Hervé dit :

      Si tu vois le mauvais côté des choses, être exigeante t’amène de la frustration, si tu vois le bon côté c’est un trait de personnalité qui te pousse à faire plus de choses, à les faire mieux et à te fixer plus de défis. 😉 Merci pour ton retour et ta participation active sur ce site, ça fait plaisir!

  • Magalie dit :

    J’essaie de m’améliorer pour être plus heureuse et ton site me guide, grâce à ta positivité et tes astuces. Alors, je vais y revenir souvent 🙂 ! Faut que je garde le cap et ça n’est pas chose aisée pour moi. Lire des bouquins, ça m’aide mais avoir des échanges avec son auteur, c’est encore mieux 😉

    • Hervé dit :

      Oui, rien de tel que de pouvoir échanger et s’aider mutuellement pour progresser, on a beaucoup à apprendre les uns des autres! A bientôt alors! 😉

  • […] vous inviteront plus souvent et seront plus heureux de vous voir. Cela vous incitera également à voir le côté positif de la vie, et aura une bonne influence sur votre état d’esprit […]

  • pat dit :

    Bonjour,
    Moi, je suis « négative  » de nature; ma soeur me dit toujours que je ne vois que le verre à moitié vide.Il faut dire que je suis d’un naturel angoissé, j’ai du mal aussi à savoir ce que je veux, je suis très indécise et je pense que ça lasse mon entourage.
    Je vis mal ma vie même si je dis que je vais bien

    • Hervé dit :

      J’étais comme toi avant, la bonne nouvelle c’est qu’on peut réellement changer et passer d’un naturel hyper angoissé, méfiant et négatif à quelqu’un d’ouvert, bien dans sa peau et qui profite des choses positives !
      Si tu lis les articles du blog tu verras des astuces pour voir la vie de manière plus positive. Ce que je te conseille pour débuter c’est de noter tous les soirs dans un carnet les 3 choses que tu as aimées dans ta journée : au début tu auras peut être du mal, mais petit à petit ça va t’apprendre à prendre conscience des bons moments. Le verre va se remplir petit à petit si tu fais un travail sur toi, et c’est super agréable à vivre !

      • pat dit :

        Merci pour ta réponse; mais tu vois, ma nature angoissée me fait me poser continuellement des questions du genre :  » si je fais ça, est ce que je fais bien ? » Je suis dans le doute pour tout; j’ai du mal à prendre des décisions sans en parler autour de moi avant alors que je sais que je suis capable de prendre moi même MES décisions et qu’elles sont généralement bonnes mais j’ai, par le passé, pris des décisions qui ont été très mauvaises et mal conditionnées ma vie.
        Ces mauvaises prises de décisions passées ne m’aident pas et inverser la tendance est particulièrement difficile , une vraie prise de tête !!! Parfois, je préfère renoncer que de prendre une décision si je ne suis pas sûre à 100% qu’elle est la bonne ou que mon entourage ne serait pas d’accord !!!! C’est terrible, je me refuse le droit à l’erreur et plus le temps va passer plus je vais entrer dans la politique de l’autruche par crainte de perdre ma situation de « confort » !!!! Je sais que l’inaction n’est pas positive et me surprotéger en ayant peur de reproduire les erreurs du passé n’est pas bon et non valorisant .
        Je sais tout celà, mais j’ai sans cesse besoin d’être rassurée ; c’est affreux !!!! Là aussi, verre à moitié vide ….Quelle vie de toujours douter …..
        Merci de m’avoir lue.

        • Hervé dit :

          Je vois la prise de décisions comme un muscle : moins tu prends de décision et plus il s’atrophie, et le jour où tu dois prendre une grosse décision non seulement tu n’y arrives pas mais en plus tu as mal pendant plusieurs jours après.

          A mon avis, la vie implique de prendre des décisions : plus tu prends de décisions et plus tu es en vie.
          Si tu prends 10 décisions dont 5 mauvaises, tu auras quand même pris 5 bonnes décisions, et tu auras avancé. Si tu recules pour n’en prendre qu’une ou 2, même si tu fais carton plein tu n’auras avancé que d’une ou 2 décisions dans la même période. Se tromper, même souvent, ce n’est pas synonyme d’échecs : Edison a mis plus de 1000 essais avant de trouver l’ampoule électrique. 1000 mauvaises décisions avant d’en prendre une qui a révolutionné l’humanité, tu as de la marge ! 🙂

          Il faut que tu t’habitues à prendre des décisions : commence par coucher sur papier les 10 ou 20 choses que tu as repoussé ces derniers temps parce que tu ne voulais pas prendre de décisions. Parmi cette liste, choisis les 2 ou 3 plus faciles, et impose toi de prendre la décision avant ce soir. Voire même tout de suite, à l’instinct.
          Essaie de renouveler ça le plus souvent possible, dès qu’une décision se présente à toi au lieu de la repousser prends là et vois ce que ça donne. Tu peux commencer par des aspects simples de ta vie, pour entrainer le muscle en douceur, et petit à petit tu prendras gout à prendre des décisions impactant réellement sur ta vie !

          Parce que là, pour l’instant, tu as peur de te tromper, et ça te paralyse. Tu t’endors dans ta zone de confort, qui se réduit petit à petit : tu dois agir pour l’étendre et pour que celle ci devienne tellement grande que tu pourras faire tout ce dont tu as envie !

  • Christelle dit :

    Merci Hervé pour cet article, j’avoue que je suis beaucoup Tom, mon entourage me reproche d’être négative.
    Et oui c’est rare qu’avec parents et même amis je cause, je me dis qu’en parlant, discutant avec eux je vais paraitre nulle, ce que je dise ne soit pas bonne…..
    Mais après avoir lu cet article j’apprendrai à être comme Pierre même si cela ne sera pas facile pour moi.
    Vraiment merci de m’apprendre à mieux avancer dans la vie; Oui merci pour ce beau cadeau.

    • Hervé dit :

      Oui il faut forcer sa nature un petit peu au début, mais le jeu en vaut la chandelle. Le changement ne se fera pas du jour au lendemain, mais tu vas progresser plus rapidement que tu ne le penses si tu décides de changer et que tu fais ce qu’il faut, tu verras c’est génial de sentir qu’on est de plus en plus positif et à l’aise avec les autres ! Content de pouvoir t’aider, à bientôt sur le blog.
      Hervé.

    • MARION JOSIAS dit :

      salut,c est bon, mais tu ne dois vivre qu’avec toi d’abord et les autres ensuite,sois optimiste,te dire c ‘est moi la meilleure,et tu verras

  • MARION JOSIAS dit :

    C ETAIS SUPER , et durant toute ma vie j’aurai toujours besoin de toutes ces chose,hummm c’est bon

  • >