L’homme charismatique - Changeons

L’homme charismatique

Dans cet article, nous allons parler d'un homme charismatique, et nous allons voir 5 façons de s'en inspirer et de booster notre charisme personnel.

l'homme charismatique

Devenir un homme charismatique : mode d'emploi en 5 étapes

Hier, j’ai été amené à croiser un homme qui dégageait vraiment un charisme assez incroyable : au milieu d’une centaine de personnes, il sortait vraiment du lot.

À la fin de la journée tout le monde savait qui il était et l’avait remarqué, et cela sans qu’il ne fasse rien de très voyant (ce n’était pas le genre à crier pour attirer l’attention de tout le monde)

N’avez vous jamais eu l’impression d’être transparent, qu’on ne se rappelle pas de vous ou de votre prénom, ou que vous manquiez de charisme? Ça nous est tous arrivé.

Et certains d’entre nous sont restés bloqués à ce stade, sans jamais réussir à passer du bon côté du miroir.

Rassurez-vous : je suis ici pour vous aider, par pour vous juger. Et je suis passé par là aussi !

L’étude de cet homme charismatique peut nous apprendre énormément de choses !

groupe charisme homme - changeons

Comment sortir de la masse grâce son charisme?

Pour comprendre pourquoi et comment il dégageait ce charisme, je l’ai observé et j’ai discuté avec lui, et je vais partager avec vous mes observations et ce que j’en ai tiré.

1/ L’homme charismatique possède un langage corporel (ou body language) impeccable.

Pour être un homme charismatique, le premier secret est de développer un meilleur langage corporel (ou body language pour les anglophones). Pour cela, se tenir droit (et pas les épaules en avant comme 90% des gens). Un bon exercice est de se tenir le dos bien droit contre un mur quelques instants par jour pour s’habituer à avoir la nuque bien droite.

Un autre secret est de ralentir ses gestes : ne pas faire de mouvements soudains ou désordonnés qui communiquent du stress, il faut garder un flegme et une certaine nonchalance dans les mouvements (sans tomber toutefois dans la caricature et devenir tout mou).

L’idée, c’est d’avoir un « body language » non réactif : cela communique que vous êtes tellement confiant que peu importe ce qui se passe autour de vous, cela ne vous perturbe pas : vous en avez vu d’autres !

(vous pouvez lire ceci si vous désirez améliorer votre charisme en modifiant votre langage corporel)

Le look participe également à votre charisme, et soulignant votre silhouette : des vêtements bien choisis vous donneront instantanément des points de charisme supplémentaires !

(on imagine difficilement Barack Obama ou Georges Clooney en jogging mal taillé : leur charisme en prendrait un coup).

Enfin, le sourire est important. Soyez souriant, juste ce qu’il faut pour transmettre une émotion positive.

Toutes ces petites astuces vous feront gagner inévitablement en charisme, mais ce n’est pas tout.

2/ Cette personne charismatique est un « papillon social »

J’aime ce concept de papillon social : cela signifie butiner de groupes en groupes de personnes afin de parler avec plus de gens.

Lors d’une soirée, restez vous tout le temps à la même place pour ne parler qu’avec les mêmes voisins, ou est ce que vous vous déplacez, que vous allez à d’autres places voire d’autres tables?

Essayez cette technique, d’abord avec des gens que vous connaissez, puis dans des soirées plus importantes où il y a des amis d’amis que vous connaissez peu, puis essayez de parler aux gens que vous ne connaissez pas en dehors de votre groupe d’amis dans des bars par exemple.

En faisant cela, non seulement vous développez vos compétences sociales, vous améliorez votre confiance en sortant de votre zone de confort, mais vous développez également votre charisme : en effet, vous serez la personne cool qui sera venue parler aux petits groupes et aux gens plus réservés. Les gens vous trouveront plus sympa, et se souviendront de vous plus facilement : lors d’une soirée, est ce que vous vous souvenez plus facilement de la fille qui est restée dans son coin ou de la fille qui est venue vous parler ne serait ce que 5 minutes et qui a discuté avec tout le monde?

Une femme ou un homme charismatique, c’est quelqu’un qui est ouvert aux rencontres.

3/ Pour être charismatique : il faut s’intéresser aux gens sincèrement

Même si vous ne passez pas deux heures avec chaque personne, il est important de s’intéresser à la personne à qui vous parlez : retenez son prénom, posez lui des questions pertinentes sur ses gouts et sa personnalité, et rebondissez dessus : en faisant ainsi, les gens vous trouveront plus sympathique, plus charismatique.

Au bout de 5 minutes, les gens auront l’impression que vous les connaissez mieux et que vous les comprenez mieux que certains de leurs propres amis!

Parlez de sujets légers ou sympas, de leurs passions, de voyages par exemple, et avec enthousiasme : en faisant rêver les gens et en les mettant en valeur cela augmentera logiquement votre valeur à leur yeux.

voyages - changeons

Les voyages, un bon sujet de conversation

Voici 3 types d’échanges sur le thème des voyages.

Echange n°1 :

– Tu es parti récemment?

– Oui je suis allé en Espagne, à Barcelone !

– Cool, j’y suis jamais allé mais j’adorerais, ça a l’air génial, tu as aimé?

– Oui j’ai adoré, surtout (…)

– Et les espagnols sont vraiment chaleureux ou c’est un cliché?

– Oui, parce que (…)

– Non, tu plaisantes? Pourquoi tu dis ça, raconte moi cette soirée passée avec eux!

– si je t’assure, voilà ce qui s’est passé (…)

Echange n°2 :

– Tu es parti en vacances?

– Oui

– Où ça?

– A Barcelone

– Ah la chance !

– Oui…

Echange n°3 :

– Tu es parti en vacances?

– Oui, à Barcelone

– Ah moi j’y étais il y a 2 ans, j’ai pas trop aimé (…), j’ai bien aimé (…). Mais j’ai fait aussi Madrid, que j’ai préféré, à cause de (…) et de (…).

– Ah…

Dans le 1er échange, vous partagez l’enthousiasme de votre interlocuteur, vous l’encouragez à vous en dire plus parce que vous vous intéressez sincèrement à ses propos.

Dans le 2ème, l’échange est plat, vous mettez même une pointe de jalousie, vous n’encouragez pas l’autre à vous en dire plus.

Dans le 3ème, vous volez la vedette en quelque sorte à l’autre, en le privant de raconter son voyage pour parler de vous : à éviter!

Devinez quel type d’échange vous donnera une meilleure image et augmentera vos aptitudes sociales?

La femme ou l’homme charismatique utilisera la plupart du temps le premier type d’échange. Celui qui met en valeur son interlocuteur.

Pour en apprendre plus sur l’art de la conversation (et savoir comment captiver les gens que vous rencontrez) vous pouvez lire ceci : conversations faciles, le mode d’emploi des rencontres réussies

4/ Avoir vécu de multiples expériences booste votre charisme

Pour être intéressant, il n’y a pas de secret : il faut vivre des choses.

Si vous passez vos soirées devant un ordinateur ou à jouer à des jeux vidéos, vous n’aurez pas grand chose de passionnant à raconter.

J’ai remarqué que souvent, les gens les plus charismatiques sont des gens qui ont vécu beaucoup de choses : vivre à l’étranger par exemple.

En quoi cela vous développe? Et bien vous sortez de votre zone de confort, vous apprenez de nouvelles compétences (une langue notamment), vous vous ouvrez à une nouvelle culture et à de nouvelles rencontres, vous devenez plus courageux.

Idem pour les activités et sports, essayez de nouvelles choses. Faites des sports fun, des activités ludiques.

parachutisme chute libre - changeons

Vivez des expériences pour devenir plus intéressant !

Hier en discutant avec cet homme charismatique, nous avons parlé pendant dix bonnes minutes de wake board et d’autres sports de glisse qu’il pratique, c’est fun et ça donne une bonne image. Cela peut-être un sport exotique, une activité à sensations (chute libre, saut à l’elastique), ou une autre passion tout simplement, mais ayez suffisamment de matière dans votre vie pour alimenter vos conversations en anecdotes, sinon vos seules anecdotes tourneront autour de « j’ai vu à la tv que », et ce n’est pas très sexy !

5/ Laissez un bon souvenir

Au moment de partir, une petite phrase en rapport avec vos discussions fera toujours un bon effet, surtout accompagné du prénom de la personne si c’est la première fois que vous la croisiez : ainsi l’autre personne saura que vous avez retenu son prénom et apprécié la conversation avec elle.

La prochaine fois en soirée, au lieu de partir en douce sans dire au revoir aux gens, essayez ceci : une petite plaisanterie ou une phrase telle que « la prochaine fois il faudra que tu me racontes comment tu as fait pour (…) », ça donnera envie à l’autre de vous revoir ou tout du moins de vous reparler si vos chemins se croisent à nouveau.

J’espère que ces observations vous seront utiles pour développer votre charisme. N’hésitez pas à observer les personnes les plus charismatiques que vous rencontrez, et à vous demander ce qui fait qu’elles dégagent cet aura, cela pourra vous servir d‘inspiration.

Ne copiez pas, n’imitez pas :inspirez-vous de cet homme ou de cette femme charismatique que vous avez rencontré(e).

Pour en savoir plus, je vous invite fortement à découvrir la rubrique Charisme de mon site. Vous y découvrirez de nombreux conseils pour augmenter votre charisme, et devenir rapidement un homme ou une femme charismatique.

Si cet article vous a inspiré, merci de le partager afin d’aider vos proches également.

Edit : Cet article a été mis à jour le 29 Octobre 2019.

Partager
  • Marion dit :

    C’est cool ,génial

  • Hugo dit :

    Bonjour ! Je te suis vraiment reconnaissant et c’est petit à petit que je serais entrain de mettre ça en pratique. Je sais que ce n’est pas facile mais juste avec le courage et la persévérance j’y parviendrais.

    • Hervé dit :

      Oui tu as tout compris : il faut incorporer cette technique progressivement, jusqu’à ce que ça devienne une habitude et que ça te rende plus charismatique.
      Hervé Lero

  • Brice dit :

    je n’ai rien fait de spécial concernant le charisme, je me suis juste jeter à l’eau, en prenant tout le temps qui m’était nécessaire …

    ce que je sais, c’est que j’ai observé toute ma vie, j’ai été spectateur, et j’en ai fini d’être le témoin en évoluant, avec mes expériences, mon repli sur moi-même aussi… je suis totalement d’accord dans le fait que le charisme, à échelle variable, est présent en chacun de nous, et il appartient à chacun de le développer à sa sauce … comme dans la vie, tout ne sera pas parfait, mais je pense que l’équilibre n’est accessible que par la répétition des efforts, des actions sur soi, pour réussir à accepter autant ses défaites que ses victoires.

    J’ai essayé de cerner un problème, comme celui de mon isolement, tout simplement pour le mettre en lumière et mieux le combattre. Évidemment ce n’est pas un combat couru d’avance,  » On croit les choses parce qu’on a été conditionné à les croire  » (Le Meilleur des Mondes- Aldous Huxley ), et non de manière instinctive … et c’est en ça que je te suis Hervé, « on devient ce que l’on veut « , la base du développement personnel que je ne m’efforcerai jamais assez de suivre …

    Avoir du charisme, intro ou extraverti, ou simplement s’accepter, nous permet de découvrir l’infini étendu qui sommeille dans notre esprit. Nous qui sommes habitués à tout gérer, tout contrôler, ne sommes pas conscients de notre potentiel, en tout cas pour la plupart, car trop attachés à subvenir à nos besoins les plus élémentaires.

    Il serait peut-être temps de combler nos propres désirs à présent … en ce faisant plaisir déjà, et en l’entretenant …

    ou l’on observe ce qui se passe et puis …. rien !

    Une chose dans laquelle je me reconnais est la PEUR du regard de l’autre, de ce qu’il va penser de moi ou voir de moi …. encore une fois, on montre de nous ce que l’on veut bien montrer, et il convient d’être critique sur-soi-même pour s’en apercevoir et enlever ces œillères.

    Va t-on me trouver intéressant, ou déprimant …?

    Lâchez-prise est vous trouverez-vos réponses, car non seulement il n’y en a pas qu’une, mais surtout il n’y a pas de question à se poser : on est ce que l’on est, et rien d’autre …

    • Hervé dit :

      Oui c’est curieux de voir que moins on cherche à plaire aux autres, et plus on plait en réalité ! Le lâcher prise amène une prise de charisme et améliore sa personnalité, quand on veut trop contrôler son image on renvoie une image lisse, sans aspérité : on ne déplait à personne, mais on ne plait vraiment à personne non plus.
      Très bonne référence au passage avec le meilleur des mondes d’Aldous Huxley ! 😉

  • Brice dit :

    L’idée qu’une personne se fait d’elle, si elle se sent timide, réservée, n’est qu’une pure invention du mental qui cherche à nous contenir dans notre torpeur, l’engourdissement des facultés de l’esprit, et ne cesse de vouloir alimenter nos tourments …. j’ai dû mal à m’imaginer un homme réservé mais ayant confiance en lui…..oui ça ressemble à un charisme introverti, mais s’il ne s’exprime pas, est-ce vraiment du charisme ?

    cf déf.: « Le charisme est la qualité d’une personne qui séduit, influence, voire fascine, les autres par ses discours, ses attitudes, son tempérament, ses actions.
    Il est possible de travailler sur soi pour le développer. Le charisme est aussi lié à la confiance en soi, la personnalité, l’intérieur de la personne. »

    Étant passé par là, je me voyais comme réservé et je pensais que cela faisait parti de moi intrinsèquement, mais ce n’est qu’un leurre, car au fond de nous, nous ressentons cette confiance qu’il faut parfois des années à faire ressurgir …. mais le fait de papillonner, de s’intéresser aux gens nous fait moins cogiter et surtout aller de l’avant et vers l’autre …

    Il est bon de regarder son nombril mais encore plus de passer à l’action et de se reconnecter à l’instant présent !

    Je suis preneur de tous les moyens pour être heureux, il faut savoir sortir de sa coquille et vous verrez, ça fait tellement de bien de se sentir enfin libre

    • Hervé dit :

      Merci pour ton message Brice, je suis d’accord avec la majorité de ce que tu dis.
      Je pense tout de même que certains introvertis qui ont une bonne confiance en eux peuvent arriver à développer un vrai charisme, par leur présence, leur langage corporel.

      Introversion et timidité sont deux notions différentes qu’on confond souvent. Quand j’étais timide, j’étais persuadé d’être un introverti, alors que ce n’est pas du tout le cas.
      Mais je n’aime pas trop les cases donc je vais te rejoindre : finalement on devient ce que l’on veut, si on se persuade qu’on est réservé et timide on va le rester, alors que si on cherche à devenir plus sociable on va travailler d’autres capacités et développer notre caractère sociable.
      Mon conseil : n’écoutez jamais quelqu’un d’autre (ou votre petite voix intérieure) qui vous dit que vous ne pourrez pas faire ceci ou cela parce que vous êtes timide ou introverti. Il y a une citation géniale d’Henri Ford qui dit « Il y a des gens qui disent qu’ils peuvent ; d’autres qu’ils ne peuvent pas. En général, ils ont tous raison.  » Bref, nos croyances nous poussent à réussir ou à échouer.
      J’ai également beaucoup appris comme toi en papillonnant socialement : en parlant avec plein de gens, on découvre plein de points de vues différents, différentes cultures, et on s’ouvre énormément. Etre à l’aise socialement aide à augmenter son charisme, sa confiance et sa « preuve sociale » (« social proof » en anglais).
      As tu déjà fait des exercices spécifiques sur le charisme ?

  • Julien dit :

    Merci pour ce bon article sur le charisme. Effectivement, plus on a vecu de choses, plus on a confiance en soi et plus on a de chances d’avoir du charisme. S’interesser aux gens est aussi une excellente maniere d’avoir de la presence, d’envouter les autres. J’adhere avec tous les points, sauf le point 2. A-t-on vraiment besoin de papillonner, de parler au plus de personnes possible, a des inconnus, pour avoir di charisme? Ne parlerait-on pas ici de charisme extraverti, alors que l’on peut tres bien etre introverti et avoir beaucoup de charisme… Une personne plutot reservee, mais ayant confiance en elle peut, selon moi avoir egalement beaucoup de charisme. Mais je suis ouvert au debat 🙂

    • Hervé dit :

      Merci Julien pour ton point de vue. Effectivement, pour le papillonnage ça se discute, ce n’est sans doute pas une obligation mais plutôt un moyen parmi d’autres d’y arriver.
      Je n’avais pas pensé au charisme des introvertis en effet, qui existe également, et qui se développe peut-être (tu vas peut être me confirmer ou m’infirmer cela) en contrepartie sur une part de mystère.
      C’est une piste intéressante que tu développes ici, et qui ouvre sur différents moyens d’améliorer son charisme même en étant introverti, merci pour cette réflexion supplémentaire qui complète l’article! 😉

  • >