L’évolution personnelle expliqué par le père Noël - Changeons

L’évolution personnelle expliqué par le père Noël

Dans cet article, j’imagine un dialogue entre le petit Kévin, 7 ans, et le père noël, qui lui expliquera les bases de l’évolution personnelle.

auto évolution père noel - changeonsOuvrez grands vos yeux, car comme le petit Kévin, l’esprit de Noël pourrait bien vous inspirer !

 

L’évolution personnelle expliquée par le père Noël

 

Kévin : Cher papa Noël,

J’ai été très sage cette année, et j’aimerais avoir tous les jouets du monde pour être le plus heureux des petits garçons !

 

Père Noël : Cher Kévin,

J’aimerais te raconter une histoire. Celle d’un petit garçon qui possèderait toutes les peluches du monde, mais qui habiterait seul dans une maison perdue dans les bois.

Crois-tu qu’il s’amuserait plus que toi quand tu joues avec une seule peluche mais que tu es entouré de tes amis ?

Si tu devais choisir entre avoir un seul jouet et être entouré de tous tes amis ou être seul avec plein de jouets, que choisirais tu?

 

Kévin : Je préfère jouer avec tous mes copains, parce que ça doit être trop triste d’être tout seul. Mais j’aime bien les jouets quand même, c’est mal?

 

Père Noël : Bien sur que non. Mais ce n’est pas le fait de posséder plein de jouets, ou d’avoir le jouet le plus cher qui te rendra heureux, mais bien le fait de passer des bons moments avec tes proches ou de t’amuser quotidiennement avec ton jouet.

joyeuses fêtes - changeons

Kévin : Mais mon papa il veut toujours la plus grosse voiture, et il fait des heures sups pour ça, et il est très fatigué parce que son travail il est très dur.

 

Père Noël : Ton papa a le droit de penser ça, mais je ne suis pas sur que ça le rende très heureux.

Est ce que tu préfères que ton papa travaille jusqu’à très tard le soir pour se payer une voiture chère où tu n’auras même pas le droit de jouer pour ne pas salir les sièges…

… ou alors que ton papa ait une voiture normale mais qu’il rentre tous les soirs 15 minutes plus tôt pour jouer avec toi ?

 

Kévin : Ah oui ça serait super ça. Mais pourquoi mon papa il pense pas comme toi?

 

Père Noël : Parce qu’on vit dans un monde où tout nous pousse à nous comparer aux autres, et à consommer. Pourquoi tu as eu envie de ces peluches ?

se comparer aux autres - changeons

Père Noël (enchaînant après un court silence) : Pourquoi tu as eu envie de ces peluches ?

 

Kévin : Parce que mon ami Medhi il a une super peluche géante. Et j’ai vu des pubs super à la télé !

 

Père Noël : C’est exactement ça. Et c’est pareil pour ton papa : il a vu des publicités qui lui disaient que la chose la plus importante c’est d’avoir une super voiture, meilleure que celle du voisin.

Il a peut-être oublié que ce ne sont pas nos possessions matérielles qui nous rendent heureux, mais bien ce qu’on choisit de faire de sa vie.

Mais ne lui en veux pas, ce n’est pas de sa faute : il croit te rendre fier de lui s’il ramène beaucoup d’argent, mais toi tu veux juste passer des bons moments avec lui, pas vrai ?

 

Kévin : Oui c’est sur ! Dis, tu veux pas aider mon papa à être plus heureux ? Ça serait un chouette cadeau de noël pour moi !

 

Père Noël : Je vais faire de mon mieux ! Mais tu vas m’aider, pas vrai? Qu’est ce que tu aimes faire le plus dans la vie ?

 

Kévin : Chouette si tu aides mon papa ! Moi j’aime bien jouer à la console avec mes copains, faire du foot et dessiner.

 

Père Noël : Super. Tu dois lui dire que ce que tu veux pour noël, ce sont ces 5 choses suivantes :

– Qu’il t’apprenne à bien jouer au football au moins une heure tous les dimanches,

– Qu’il t’amène dans un endroit différent au moins une fois par mois,

– Qu’il t’accompagne à un cours de dessin une fois par semaine,

– Qu’il rentre 15 minutes plus tôt le soir, et qu’il passe ce temps avec toi, sans allumer la télévision

– Qu’il vienne discuter avec les parents de tes copains quand tu vas chez eux jouer à la console, et qu’il les invite à leur tour

 

Kévin : C’est super pour moi, mais ça va pas le rendre plus heureux lui !

 

Père Noël : Tu te trompes Kévin.

En jouant au football avec toi tous les dimanches et en rentrant plus tôt le soir, il partagera des moments complices avec toi toute l’année. C’est un super cadeau pour un papa !

En t’amenant dans un parc différent à chaque fois, et en prenant les cours de dessin, cela lui apprendra à sortir de sa zone de confort et à faire de nouvelles activités régulièrement. S’il applique ça au reste de sa vie, il sera beaucoup plus heureux !

En allant chez tes amis, il va améliorer son cercle social et découvrir de nouvelles personnes, se faire de nouveaux amis. Rappelle toi l’histoire des jouets, il faut avoir des gens avec qui partager les choses pour être plus heureux.

Tu veux toujours avoir plein de peluches pour Noël ?

 

Kévin : Non, pas du tout, ça a l’air trop bien les cadeaux pour devenir plus heureux, je m’en fiche d’avoir plein de jouets maintenant !

Merci papa noël, t’es trop fort !

 

Père Noël : Et n’oublie pas : le bonheur c’est quelque chose qui se construit tous les jours par ce que l’on fait, ce n’est pas ce qu’on possède.

le bonheur pas ce qu'on possède - changeons

Père Noël (sur un ton bienveillant) : Les choses matérielles ne sont pas des mauvaises choses, mais elles ne devraient être là que pour nous aider dans notre quête du bonheur, et non être un but en elles mêmes. L’auto-évolution est plus importante que la possession !

Je te souhaite un joyeux Noël Kévin !

 

Kévin : Joyeux noël, et merci pour tout !

 

Si vous avez aimé cette fable de noël (dîtes moi ça dans les commentaires !), merci de la partager tout de suite pour inspirer vos proches du vrai esprit de Noël 🙂

je vous souhaite à tous d’excellentes fêtes et je vous dis à très bientôt pour votre évolution personnelle !

Cet article a été édité le 19 décembre 2019.

Partager
  • Quimbrigé dit :

    Bonjour,
    D’un email concernant Oscar Wilde, me voici arrivée sur votre site Hervé. J’apprécie beaucoup tout ce que je peux y lire et pense surtout à ma petite-fille de 12 ans que ça aiderait certainement. Elle prend conscience – mais je crois depuis assez longtemps – que la vie, et surtout sa propre vie, est trop souvent triste (à ses yeux) et elle se plaint d’une petite soeur de sept ans sa cadette, vive et intelligente, qui veut prendre toute la place – c’est ce qu’elle croit en tous cas ; Et, malgré tous les biens matériels – elle vient d’avoir « enfin » son propre I-phone- elle se sent frustrée. Elle a surtout du mal à créer des liens amicaux et se sent souvent délaissée par ses camarades. Puis-je l’aider ? Je suis sa Mamie et je voudrais l’aider à préparer son avenir. Je la sens très distante avec nous tous lorsque nous sommes réunis et nous ne partageons plus grand chose elle et moi de ce qui nous rendait heureuses.
    Je voulais réagir concernant cet enfant de 7 ans, son Papa et… le Père Noël : j’ai trouvé très beau ce que vous leur faites exprimer l’un et l’autre, c’est génial…. mais, observant la vie de mes propres petits-enfants, je remarque que leur Maman (ma fille) est débordée mais donne le maximum – je viens de voir un sketch d’un humoriste qui dit « tu es enceinte, ah mais je ne suis pas prêt pour être père, je veux bien être le parrain si tu veux ! » – le père représente l’autorité et ne se remet pas souvent en question, ne consacre pas assez de temps…. je suis d’accord avec vous. Mais la Maman, qui travaille déjà très dur, ne peut pas faire le maximum pour consacrer suffisamment du temps à leur progéniture ! Lorsque vous citer le Papa, n’oubliez pas la Maman : cet enfant que vous citez aurait-il perdu sa mère ?
    Quimbrigé

    • Hervé dit :

      Bonjour Quimbrigé,

      Effectivement je ne cite pas la maman dans l’article, car pour moi aujourd’hui les papas et mamans ont souvent tous les deux un travail prenant.
      Et pour être franc, étant un homme ça m’était plus facile de me mettre dans la peau du papa que dans celui de la maman 😉

      Mais dans l’absolu, la problématique reste la même : il reste bien entendu quelques différences de comportement entre hommes et femmes en terme de rapport à l’enfant, et en possession matérielle, mais les standards se rapprochent de plus en plus. Et on est tous piégés à un moment dans le fait de vouloir gagner plus pour « gâter » nos enfants, alors qu’un calin, un encouragement ou juste être présent pour eux leur apporte bien plus qu’un iphone. Dans certains couples, le papa ne consacre pas assez de temps aux enfants, et dans d’autres couples c’est la maman qui le fait.

      Je suis conscient que mon article est un peu réducteur et ne prend pas tous les cas en compte, et qu’il y a énormément de gens qui sont remarquables avec leus enfants 🙂

      Pour votre petite fille, ce n’est effectivement pas un cadeau ou un téléphone qui la fera se sentir intéressante ou unique.
      De ce que vous me dîtes, elle semble ressentir un manque de reconnaissance, et avoir un petit déficit d’estime de soi.
      (elle pense sa soeur plus brillante qu’elle, et par conséquent se dévalorise).
      C’est toujours difficile de donner des conseils par écrit, surtout pour un enfant, mais je pense que l’encourager, la valoriser quand elle fait un projet personnel, lui accorder de l’importance ne pourront que l’aider, même si ça ne change pas tout.

      Bonne année, et merci pour votre message !
      Hervé Lero

  • Baptiste dit :

    Bonjour Hervé
    J’ai apprécié ton article, je pense qu’il est particulièrement bien pour faire prendre conscience à un enfant de la ‘futilité’ des possessions matérielles et pour donner une vision nouvelle de Noël.
    Joyeuses fêtes !
    Baptiste

  • Denise dit :

    Bravo pour ce dialogue . Les enfants d’aujourd’hui vivent dans une société de surconsommation. Laissons leurs gentils parents leur inculquer les bonnes valeurs.

    • Hervé dit :

      Merci, les parents sont eux-mêmes victimes de cette société et de cette illusion du bonheur par la consommation. On gagnerait, je pense, beaucoup à s’éloigner de ce modèle.

  • Vraiment sympa, cet article. Je le relis avec le même plaisir que l’année dernière. 🙂

  • Adeline dit :

    Ça me donne envie de croire au Père Noël… Presque un an cet article, et pourtant il reste d’actualité !

  • Dorian dit :

    Bonjour Hervé,

    Je découvre ton blog et cet article vraiment sympa !
    Les choses les plus simples sont souvent les plus belles. Et les partager les embellie encore plus !

    Au plaisir de te lire et joyeux Noël !
    Dorian

    • Hervé dit :

      Merci Dorian !
      Passe de bonnes fêtes également, et à bientôt sur le blog! 😉

  • Très mignon ton article, j’en ai eu la larme à l’oeil.
    Tu as des enfants ?
    En tout cas, tu es ou tu seras sans doute un super Papa.

    J’aimerais bien avoir aussi ton avis sur mes articles de Noël, par exemple : http://www.jaime-left.com/2013/12/10/dis-il-existe-le-pere-noel/

    Je te souhaite que « le Père Noël » t’aide à réaliser tes plus beaux Rêves, et que tu passes une superbe année 2015.
    à bientôt.

    • Hervé dit :

      Merci beaucoup, pas encore papa mais tes compliments me touchent !
      A bientôt,
      Hervé.

  • Damien dit :

    Héhé, c’est cool !

    Faudrait diffuser ça dans les écoles primaires 🙂

    Joyeux Noël

    • Hervé dit :

      Merci !
      Ah si seulement il y avait ne serait ce qu’une toute petite partie du programme scolaire destiné au développement personnel, ça aiderait pas mal de monde ! 😉

  • >