La douche froide : bienfaits et dangers - Changeons

La douche froide : bienfaits et dangers

Prendre des douches froides : dangereux ou bon pour la santé ?

douche froide dangers et bienfaits

Dans cet article, nous allons voir les bienfaits et les dangers de la douche froide. Je vous donnerai également des conseils si vous souhaitez vous y mettre, en toute sécurité.

Mais attention, car on trouve vraiment tout et n’importe quoi sur le sujet.

Je vais donc essayer de démêler le vrai du faux, et de dépasser l’approche naïve de certains qui clament « c’est génial » ou « c’est dangereux ! ».

Au passage : méfie-toi toujours des gens qui ne nuancent pas et qui se basent uniquement sur leur expérience personnelle pour te dire que c’est la méthode miracle !

Ça fait maintenant 3 ans que je pratique, par intermittence, la douche froide.

J’y ai trouvé des intérêts et des bienfaits réels. Mais aussi certains dangers et désagréments.

Mais surtout, je tiens à débunker les conneries qui se disent sur le sujet.

Désolé mais quand je vois des vidéos comme celle là qui te promettent des miracles, je me dis que soit le mec est un odieux menteur, soit il est (comme je le pense) sincère et très naïf dans son approche, et complètement à l’ouest en terme de démarche scientifique.

La douche froide, ça peut paraître complètement fou au début.

Et ça l’est un peu, on ne va pas se le cacher !

Si c’est bien fait, ça a néanmoins des effets positifs.

Le principal bénéfice de la douche froide est d’ailleurs contre-intuitif.

Car en se douchant à l’eau froide, même en hiver… on a beaucoup moins froid le reste de la journée.

En habituant le corps à des températures plus froides (l’eau permettant de refroidir le corps plus rapidement que l’air), ça agit un peu comme un vaccin contre le froid.

Une petite dose contrôlée de froid  tous les matins lors de ta douche peuvent donc t’éviter de grelotter pendant des mois en hiver.

Oui, moi, le mec le plus frileux de la terre jusqu’à il y a trois ans (oui j’exagère un peu, mais je n’en étais pas loin) j’ai décidé de tester la douche froide, et ça m’avait permis de baisser le chauffage de 3 à 4 degrés dans ma chambre cet hiver là, tout en me sentant plus au chaud.

Douche froide : les bienfaits

douche froide les bienfaits

J’avais lu pas mal de contenu sur le web, s’appuyant plus ou moins sur des études scientifiques et sur des tests personnels, et les bénéfices de la douche froide qu’on me promettaient étaient les suivants :

  • avoir une peau plus belle
  • avoir des cheveux plus brillants et plus forts
  • faire travailler le cœur et améliorer la circulation sanguine
  • faire fondre les graisses brunes (je ne savais pas que les graisses avaient une couleur de cheveux !)
  • avoir un mental de guerrier
  • améliorer les défenses immunitaires en augmentant la production de globules blancs
  • devenir moins frileux

Je ne peux évidemment pas étayer ou non l’aspect scientifique de chaque donnée (je t’invite à te renseigner par toi même si le sujet t’intéresse), je peux juste te donner mes impressions au bout de 3 ans. Lis les jusqu’au bout, tu verras c’est étonnant !

Les bénéfices visibles de la douche froide (après plusieurs années de test)

  • J’ai effectivement des cheveux très légèrement plus brillants et plus beaux en les rinçant à l’eau froide (parce que je le vaux bien !). Mais attention à ne pas utiliser d’eau trop froide sur le crâne (on le verra dans la partie dangers !)
  • J’ai noté au début une légère amélioration au niveau de la peau (rien de spectaculaire, mais j’avais moins besoin de crème hydratante. Mais avec le recul, c’était tellement faible que c’était peut-être juste un effet placebo)
  • Au niveau cardiaque, graisses et défenses immunitaires je suppose que c’est positif, même si je n’ai aucun moyen scientifique de mesurer ça (je suis plutôt du genre très mince donc difficile de voir une éventuelle fonte de graisses). J’ai été un peu moins malade l’hiver où j’ai fait les douches froides, mais j’ai quand même attrapé deux gros virus qui m’ont mis KO : on est donc loin de l’effet miracle espéré, même si je me sentais globalement plus fort.
  • la douche froide améliorait clairement mon mental : non seulement j’étais fier de réaliser ce défi tous les jours, mais en plus en sortant de ma douche je me sentais complètement fonctionnel et vif, prêt à une activité mentale optimale (contrairement à une douche chaude qui m’engourdissait un peu le cerveau et le corps). Attention cependant, avec le temps on s’habitue à tout, et cet effet euphorisant disparaît petit à petit, en laissant juste place à une sensation de satisfaction (ce qui est déjà pas mal).
  • Au niveau de la frilosité, c’est impressionnant. Là où avant j’avais froid si une pièce n’était pas chauffée à au moins 20 ou 21°, cette année là je me suis contenté de températures beaucoup moins élevées, et avec un confort supérieur. Avec environ 18° dans la pièce où je travaillais, et ma chambre entre 16 et 17°, je me sentais au top.

En passant quelques secondes ou dizaines de secondes par jour sous l’eau froide, j’ai habitué mon corps à mieux gérer le froid. Comme un vaccin, en lui fournissant des petites doses contrôlées, je m’évitais des journées entières à grelotter.

La frilosité n’est pas, contrairement à ce que je croyais, quelque chose d’inné, mais on peut bien agir dessus !

Et rien que ce paramètre peut te faire gagner pas mal de confort mais aussi économiser beaucoup d’argent :

  • 3°C en moins de chauffage, c’est 21% sur la note de chauffage (chaque degré économisé équivaut à 7% d’économie de chauffage)

Et le chauffage c’est 65% de la note énergétique annuelle en moyenne, donc l’économie est loin d’être minime !

  • utiliser moins d’eau chaude, c’est également une économie d’électricité sur le chauffe-eau ou le ballon d’eau chaude si tu le règles bien. Et c’est bon pour la planète.
  • en te douchant à l’eau froide, tu passeras moins de temps sous la douche. Je suis passé de 20 minutes à moins  de 10 minutes quand je commence à l’eau chaude avant de me rincer à l’eau froide, et seulement 3 ou 4 minutes en été quand je me douche uniquement à l’eau froide). Bénéfices pour le porte monnaie, et d’un point de vue écologique.
  • en étant moins frileux, tu chaufferas moins dans ta voiture également (économie d’essence).

En faisant ça, tu diminueras ton impact écologique (moins d’électricité et d’eau consommée). Et non je ne suis pas sponsorisé par Greta Thunberg, mais penser à l’avenir de la planète c’est quand même une nécessité.

Mise en place des douches froides ou de la douche écossaise

Voici ma petite routine, tu trouveras la tienne facilement :

  • je commence ma douche à l’eau chaude (sans excès, j’utilise de l’eau tiède plutôt que chaude) afin de me détendre un peu et de prendre du plaisir à me doucher
  • je me savonne le visage et le corps en coupant l’eau.
  • Je rallume l’eau tiède, puis au bout de 5 ou 10 secondes je passe à l’eau froide (oui, vraiment froide), et me rince le corps (en commençant par le bras gauche, puis l’épaule, puis le reste du corps : tu n’es pas obligé d’avoir un tel rituel, mais ça m’aide à rester concentré).
  • Je sors de la douche et je me sèche rapidement, je m’habille et le tour est joué !

Astuces pour réussir à prendre des douches froides

Mettre un morceau de musique que tu aimes, ou chanter (dans ta tête ou à tue-tête) une chanson que tu aimes ça aide à ne pas focaliser uniquement sur la température de l’eau.

Vois ça comme un défi positif qui va t’apporter plein de choses, et non comme une corvée.

Mais ce qui est le plus important, et dont pas grand monde ne parle…

…c’est de contrôler ta respiration.

L’eau froide va te pousser à accélérer ta respiration. C’est un réflexe du corps.

Et c’est ce réflèxe qu’on va devoir changer.

Donc juste avant de tourner le robinet vers l’eau froide, ralentis ta respiration.

Inspire lentement. Expire lentement. Et quand l’eau devient froide, concentre-toi sur ces respirations lentes au lieu de paniquer et presque suffoquer.

C’est très important (je l’ai tiré de la méthode Wim Hof qui préconise également les douches froides).

La première année de douche froide, je ne connaissais pas cette astuce, et c’était une corvée de prendre ma douche froide. En contrôlant ta respiration, tu contrôles ton esprit.

Et tu contrôles ton corps par la même occasion, en ne le laissant pas frissonner ou trembler. Ça devient donc beaucoup plus gratifiant et agréable.

Autre astuce dont personne ne parle : trouve le moment le plus propice pour la douche froide : par exemple je sais que si je viens de me réveiller je trouve ça plus compliqué que si je la prends 30 minutes après mon réveil. Chacun étant différent, c’est à toi de trouver quand tu as envie de prendre cette douche.

Trouve ta propre routine : je me sers du rinçage pour créer une habitude forte, mais tu peux aussi bien mettre l’eau froide après t’être rincé, ou dès le début : fais comme tu préfères.

Douche froide : danger !

douche froide danger reel

La douche froide n’est pas une pratique anodine.

Elle comporte quelques dangers.

Voici donc les dangers, et comment les éviter.

Danger n° 1 de la douche froide : l’évanouissement

C’est un danger très grave. Et qui peut, si ça vous arrive, avoir des conséquences dramatiques. Il suffirait d’une seule fois pour potentiellement vous tuer.

Parce que vous tomberiez inanimé, votre tête pouvant heurter violemment n’importe quel objet dans votre cabine de douche, ou se fracasser sur le sol.

Sans compter que selon la configuration de votre évacuation de douche, vous pourriez vous retrouver la tête dans quelques centimètres d’eau. Avec les conséquences que vous imaginez.

Pour éviter de vous évanouir, voici les consignes de sécurité avec lesquelles il ne faut jamais plaisanter.

 

Consigne numéro 1 : ne jamais brusquer les choses.

Vous n’êtes pas pressé. Allez-y progressivement.
Le premier jour, mettez de l’eau tiède froide pendant quelques secondes.
Puis le deuxième jour, un peu plus froide. Le troisième jour, un peu plus longtemps.

Allez-y de manière très progressive. Habituez votre corps au froid, petit à petit.

 

Consigne numéro 2 : jamais d’eau froide sur le sommet du crâne.

Oui, c’est agréable. Oui, ça fait du bien et ça donne l’impression de réussir un défi. Mais c’est aussi la partie du corps qui, si soumise à des températures très froides, pourra provoquer des évanouissements.

Le visage : oui. La tête : c’est non. Pour vous rincer les cheveux, utilisez de l’eau tiède-froide. Jamais glacée.

Consigne numéro 3 : asseyez-vous ou accroupissez-vous

Lorsque vous tentez un défi plus important (de l’eau plus froide, ou sur une plus grande partie de votre corps), accroupissez-vous ou asseyez vous pendant quelques jours, le temps que votre corps s’habitue.

Comme ça, si vous avez des vertiges, vous tomberez de moins haut. Veillez également à ce que votre évacuation de douche ne laisse pas plusieurs centimètres d’eau quand vous prenez votre douche, ce qui risquerait de vous être fatal. Sécurité avant tout !

Consigne numéro 4 : jamais seul

Ne verrouillez pas votre porte de salle de bain lorsque vous prenez une douche froide.

Et évitez d’être seul chez vous à ce moment là.

Si quelqu’un vous entend tomber, il pourra vous secourir rapidement.

Consigne numéro 5 : jamais de changement brutal de température

Oui, c’est badass de passer de 40 degrés à 2 degrés en une seconde. Mais c’est surtout risqué.

Ne faîtes pas ça. Allez-y progressivement : mouillez-vous les bras, les jambes et la nuque à l’eau froide avant de diriger le jet vers votre corps entier. Comme l’été à la plage quand vous rentrez dans une eau fraiche.

Danger n° 2 de la douche froide : le risque cardiaque

Si vous êtes cardiaque, ne faîtes jamais de douche froide sans en parler à votre cardiologue au préalable.

Et si vous n’avez jamais eu de problème cardiaque jusqu’à maintenant, ça ne vous dispense pas des précautions habituelles : y aller progressivement, pour habituer votre corps, et noter des éventuelles complications.

Si votre rythme cardiaque s’accélère de manière modérée pendant la douche froide, c’est normal. Si vous ressentez des palpitations ou que le coeur s’emballe, c’est que vous y êtes allé trop fort, et/ou que vous avez potentiellement un problème.

Encore une fois : la sécurité prévaut.

Danger n° 3 de la douche froide : se sentir invincible et oublier les précautions

Ça peut vous faire sourire, mais le fait de prendre des douches froides va progressivement vous faire prendre confiance en votre capacité à dépasser le froid.

Au point que pour certains, on va se sentir grisés par l’expérience.

Au point d’en oublier les limites de notre corps, et les consignes de sécurité.

Une douche trop longue, trop froide pourrait nous mettre en danger, même après des mois de pratique.

Un bain de mer ou de rivière dans une eau trop froide également : ne le faîtes jamais seul, même si vous êtes un habitué des douches froides. Un seul accident suffirait à vous être fatal. Ne vous pensez pas invincible. Vous deviendrez plus fort, mais resterez toujours humain, ne l’oubliez pas !

Danger n° 4 de la douche froide : commencer ou continuer quand on est malade

C’est tentant de commencer quand on est malade, pour renforcer notre système immunitaire.

Mais c’est une erreur, car votre corps est déjà fragilisé par le virus ou la bactérie.

Attendez une complète guérison avant de commencer à prendre des douches froides.

Tout comme on ne fait pas un vaccin quand on est déjà malade.

Et si, au cours de l’aventure, vous vous sentez malade : faîtes une pause des douches froides pendant ce temps.

Danger n° 5 de la douche froide : s’enflammer et donner des mauvais conseils

Quand je vois les posts de blog et les vidéos sur le sujet, je me dis que beaucoup de personnes qui la pratiquent deviennent à leur tour des prêcheurs autour d’eux.

Ce qui est cool.

Ce qui l’est moins, c’est la façon dont ils le font.

En mentant sur les bénéfices (de bonne ou mauvaise foi).

En minimisant les risques.

En confondant l’effet placebo et les effets réels.

Deux grosses « crèves » et quelques mois plus tard, je me suis rendu compte que je m’étais emballé. Oui, c’est positif et je conseille d’essayer les douches froides..

Mais non, ça ne va pas t’empêcher d’être malade à 100%. Pas plus que ça ne te donnera une peau et des cheveux parfaits (c’est à peine notable).

Et socialement, on te verra plus comme un allumé que comme quelqu’un de courageux si tu en parles.

Ne t’enflamme pas comme le mec dans la vidéo youtube que je partageais en intro, qui attribue toutes les choses positives qui lui sont arrivées dans sa vie depuis 3 ans à la douche froide, en oubliant toute logique scientifique ou intellectuelle…

(…le résultat étant un tissu de mensonges sur les bienfaits « miracle » supposés de la douche froide. Le problème, c’est que sur les 170 000 personnes qui ont vu cette vidéo mensongère qui m’a fait bondir de mon siège, seuls quelques unes liront également des explications plus réalistes, et la majorité des gens se mettra en danger inutilement.)

Je ne blâme pas personnellement ce vidéaste : je suis moi-même tombé dans ce travers au début. Au bout de quatre mois de douches froides, je voyais ça comme une méthode géniale, et j’avais écrit un billet de blog bien trop positif à l’époque, sans la mesure et le recul nécessaires. Article supprimé depuis par honnêteté intellectuelle, bien entendu 🙂

Douche froide ou chaude ? Le verdict !

Prendre des douches chaudes est plus confortable. Notamment en hiver.

Mais je conseille néanmoins à tout le monde d’essayer ce défi des douches froides, et de voir par eux-mêmes ce que ça leur apporte.

À condition de respecter les consignes de sécurité, les douches froides peuvent vous apporter des bénéfices réels ou imaginaires.

Mais après tout, même si c’est un effet placebo, si vous vous sentez mieux : quelle importance ?

Je suis convaincu des bienfaits de la douche froide sur la frilosité.

Sur les autres bienfaits, j’attends des preuves scientifiques pour les affirmer ou les invalider, et je suis nettement plus mesuré.

Mais rien que pour être moins frileux et plus écologique, ça vaut le coup de tenter, n’est-ce pas ?

 

Conseils utiles pour commencer la douche froide

Si tu veux commencer soft, tu peux appliquer le niveau 1 dès aujourd’hui.

Niveau 1 : se rincer à l’eau tiède au lieu de chaude.

Tous les jours, applique cette petite routine (ou une autre de ton choix) : à partir du moment où tu attrapes le savon, tu switches à l’eau tiède, légèrement fraiche si tu le peux.

Niveau 2 : la douche écossaise

C’est le niveau que j’applique en ce moment, à savoir commencer à l’eau chaude et switcher à l’eau froide en fin de douche.

Niveau 3 : le warrior

Prendre une douche entièrement à l’eau froide. Commencer par se mouiller les bras, puis les jambes, et la nuque avant de mouiller le reste du corps. Facile en été, en hiver c’est faisable aussi avec un bon mental, et à condition d’appliquer les consignes de sécurité.

Tu pourras au fur et à mesure modifier le niveau que tu appliques. En été, j’appliquais le niveau warrior, là je suis repassé au niveau douche écossaise : le principal c’est que je continue cette bonne habitude !

Conseils et retours d’expérience sur la douche froide

  • pas de contre indications particulière, à part si tu es cardiaque ou que tu as un gros souci de santé : demande conseil à ton médecin dans ce cas là.
  • ne commence pas un jour où tu as la grippe, c’est un geste santé qui te renforce à moyen et long terme mais qui nécessite au début de ne pas être déjà fragilisé
  • certains jours ça sera un peu désagréable, même une fois habitué. Dans ce cas là ne prolonge pas trop la douche, contente toi de te rincer rapidement. D’autres jours ça sera beaucoup plus facile, et tu prendras du plaisir à réaliser ce défi. Tu pourras en profiter pour rester un peu plus longtemps.
  • pas besoin de rester des heures dessous pour que ça soit efficace. Les résultats que j’ai eu correspondent peut être à moins d’une minute d’exposition à l’eau froide par jour en moyenne.
  • fais attention quand tu switches de l’eau chaude à l’eau froide, ne te jette pas directement sous l’eau glacée : le froid provoque un resserrement de tes vaisseaux sanguins (principe de l’hydrocution en baignade à la mer, par précautions mouille toi progressivement pour habituer ton corps petit à petit au froid pendant quelques secondes).
  • c’est normal d’avoir des réactions au froid : rythme cardiaque qui s’accélère, peau rougie juste après la douche, frissons : c’est même ça qui prouve que c’est efficace ! Encore une fois, la modération est la clé : te challenger, oui. Te mettre en danger : non.
  • quel que soit le niveau que tu appliques, fais-le tous les jours pour que ça devienne une habitude : je ne me pose même plus la question, c’est un geste que j’effectue quotidiennement et dont je suis assez fier !

En résumé, c’est un super défi qui pourra t’apporter beaucoup ou peu selon ton expérience personnelle. Je sais que peu de lecteurs passeront le pas, j’espère sincèrement pour toi que tu en feras partie, car c’est super bénéfique au point de vue mental de se fixer ce genre de défis.

Ça parait dingue comme défi, mais crois moi c’est un truc qui m’a beaucoup surpris au niveau gestion du froid, je ne pensais vraiment pas pouvoir influer autant sur ma frilosité.

Ça vaut clairement le coup de choisir d’avoir froid une minute par jour pour se sentir bien les 23h59 restantes quand on vit dans une ville froide en hiver !

J’attends ton compte rendu de tes douches des prochains jours dans les commentaires !

Bienvenue dans le camp des warriors !

ps : si tu es un warrior du quotidien, voici un article qui devrait te plaire : Ce qui te rend heureux (pourquoi on devrait emmerder les autres)


pps : cet article a été édité pour la dernière fois le 18 décembre 2019.

Partager
  • delbart dit :

    La liste des dangers est longue comme mon bras. Oui ça vous rendra plus fort !

    • Hervé dit :

      Oui c’est à chacun de tester ou non : si vous respectez les consignes de sécurité, que vous y allez progressivement, ça peut effectivement vous rendre plus résistant au froid.
      À vous de voir si le jeu en vaut la chandelle, il n’y a pas de vérité absolue, ça dépend de chacun.
      Hervé Lero

  • Dialika dit :

    merci j’ai bien apprecié
    Dialika

  • Super, tes défis.
    Ça fait une semaine que je fais la minute de douche froide et « la » pompe (et même plusieurs), et vraiment, ça fait du bien.
    J’aime beaucoup cette démarche : au niveau émotionnel, on se dit « ce petit truc, ça va, on ne me met pas trop la pression », et après seulement, quand on y est, on y prend goût.

    • Hervé dit :

      Nickel, oui c’est bien ça le but : essayer et mettre en place des bonnes habitudes sans que ça soit une corvée. 😉

  • Liliane dit :

    Depuis quelques mois, suite à des problèmes de jambes lourdes, je me suis mis à l’hydrothérapie sur le conseil de mon médecin traitant. Quand j’ouvre le robinet pendant une dizaine de secondes, l’eau est froide, j’en profite pour diriger le jet en remontant sur chaque jambe. Puis je profite de l’eau chaude qui suit pour me mouiller le corps, ensuite je ferme le robinet pour me savonner, et pour me rincer, je baisse progressivement la température de l’eau. Au début j’allais jusqu’à la température la plus froide, mais j’ai trouvé mon rythme de croisière je m’arrête à mi-chemin, jusqu’à ce que j’obtienne une sensation d’eau froide mais non glacée. Cela me suffit, même si je ne constate pas d’effet extraordinaire, contrairement au début de l’expérience où après la douche, j’avais dans tout le corps une sensation de fraîcheur et de légéreté. Cette sensation a cessé au bout de trois ou quatre jours, l’organisme s’étant probablement habitué.
    Voilà mon expérience que j’ai intégrée dans ma routine. Si je constatais qu’elle n’était plus bénéfique, je la cesserais. En effet, il peut arriver que l’arthrose soit réveillée par des douches trés froides, c’est en tout cas ce qui s’est passé pour moi au niveau d’un de mes genoux et des reins. Il ne faut pas cesser pour autant l’hydrothérapie mais l’adapter car elle reste bénéfique pour la circulation. Au niveau du cuir chevelu, l’eau froide peut chez les personnes sensibles provoquer des maux de tête, il faut alors utiliser de l’eau moins froide, même tiède ou fraîche, cela fera du bien aux cheveux.
    Merci pour tous ces conseils pertinents et de réalisation raisonnable.

    • Hervé dit :

      Merci pour ton témoignage, effectivement il faut rester à l’écoute de son corps et adapter sa routine en fonction. L’eau fraiche non glacée peut en effet être une bonne solution, j’ai remarqué aussi que je préférais la température de l’eau froide cet été que depuis 1 mois où elle a pas mal refroidi. Tu as raison pour le cuir chevelu, autant le visage l’eau glacée est confortable autant sur les cheveux c’est plus sensible, donc en cas de maux de tête c’est une bonne idée de moduler la température pour retrouver les bienfaits de l’eau froide sans avoir d’effets secondaires.

  • Cisse dit :

    Bonjour Hervé,
    Lundi c’est défi est vraiment original. Personnellement j’utilise de l’eau froide mais pas trop aussi pour me doucher parce que je me disait que c’est plus naturel et après le bain tu constate comment tu est en forme, actif et prêt à démarrer la journée. Alors je suis plus motivé en sachant d’autres personnes le font.
    Je suis impatient de voir ce que vous aller nous sortir lundi prochain.

    • Hervé dit :

      Content de voir que ça marche pour toi aussi, c’est vrai que ça met en forme, beaucoup plus qu’une douche chaude !
      A très vite sur le blog,
      Hervé

  • Adeline dit :

    Génial ce défi !
    Bizarrement j’ai noté que jusqu’à l’an dernier il me fallait minimum 20 ou 22°C dans la salle de bain. Cette année, je peux être entre 18 et 20. Je ne sais pas trop à quoi cela est dû… Je vais tester la « douche froide » prochainement grâce à ton article.

    • Hervé dit :

      Cool, n’hésite pas à revenir partager tes résultats ici !
      Peut être que ça te fera encore baisser la température de la salle de bains (même si 18 à 20° c’est déjà bien pour une sdb)

  • Thomas dit :

    Article très instructif !
    C’est une routine que j’ai prise après mes séances de course à pieds.
    Pour le moment, se sont juste des jets d’eau froides sur les jambes. (Effet cryothérapie)
    Il parait que cela aide à une récupération plus rapide après un effort physique.

    • Hervé dit :

      En effet j’ai déjà vu des sportifs faire ça pour la récupération ! Si tu veux tester, il suffit juste de modifier un peu ta routine pour tester la douche froide sur le reste du corps maintenant 😉

  • Bravo le warrior 😉 .

    Et merci de tes bonnes idées pour « faire passer la pilule » : la musique, le fait que ce ne soit QUE le rinçage; j’aime bien les solutions intermédiaires plutôt que le tout ou rien.
    Donc, je vais expérimenter, d’autant plus que tu énumères pas mal de bénéfices qui valent vraiment le coup.

    Et puis, de plus en plus de gens réussissent à marcher sur le feu (j’en connais deux personnellement, qui ont fait le stage d’Anthony Robbins). Alors, on doit bien arriver à prendre des douches froides, avec plaisir en plus. (un peu d’EFT avant, sans doute).

    Merci pour ton article. 🙂

    • Hervé dit :

      Oui, c’est moins radical que de marcher sur des braises. 🙂
      Je te confirme que c’est loin d’être infaisable, surtout avec les étapes intermédiaires qui facilitent la chose. Cool que tu essaie, n’hésite pas à venir partager ici ton expérience ! A très vite du côté des warriors ! 😉

  • >