Être sociable : un rêve facile à atteindre ? - Hervé Lero

Être sociable : un rêve facile à atteindre ?

être sociable Hervé Lero

Le rêve absolu des personnes timides ou solitaires : être sociable

Être sociable, c'est peut-être un rêve pour vous.

Vous aimeriez être cette personne qui arrive à parler à des inconnus. À les intéresser, à les faire rire.

Vous aimeriez leur faire passer un bon moment, et vous connecter tellement en profondeur avec eux...

...qu'ils mourront d'envie de vous revoir, le plus vite possible.

Parce que ça vous ouvrirait plein de portes.

Votre vie amicale ne serait plus jamais décevante. Vous n'auriez plus jamais à vivre ce samedi soir où, alors que vous aimeriez sortir, personne ne vous appelle pour vous proposer un plan... et personne ne vous répond quand vous leur demandez de vous suivre.

Vous ne seriez plus jamais le plan B ou C des autres, qui vous répondent "peut-être" et qui n'accepteront de vous voir que si leurs deux autres soirées sont annulées...

Et sur le plan amoureux, si vous êtes plus sociable...

...ça voudra forcément dire des dizaines de rencontres supplémentaires par an. Peut-être même par mois.

Et si vous savez intéresser l'autre, vos chances de l'intéresser grimperont en flèche également.

(si vous avez du mal à enchaîner les conversations, vous pouvez lire : "je (ne) sais pas quoi dire, 6 astuces pour avoir plus de répartie")

Commencer à y croire, maintenant

Être social, ça fait partie des compétences qui changent la vie.

Et c'est pour ça que c'est souvent un rêve lointain pour les personnes timides, qui, de leur côté, ont beaucoup de mal à se lâcher avec des inconnus.

Chaque nouvelle rencontre est un calvaire quand on n'est pas sociable, parce qu'on est mal à l'aise.

On ne sait pas quoi dire, on ne sait pas comment se comporter.

Pire, on voit qu'on ennuie les autres, qu'ils n'ont pas envie de rester avec nous.

Alors, on se sent triste, parfois même on se demande si on n'est pas repoussant.

La vérité, c'est qu'être sociable c'est une compétence qui n'est pas très dure à apprendre, quand on sait comment faire.

Et pour ça, la première étape ça va être d'accepter qu'au lieu d'être un rêve, être sociable devrait devenir votre objectif principal.

Un objectif, c'est concret. C'est tangible. C'est palpable comme un ado chez Olivier Duhamel. (un peu trop noir comme humour ? Ok, toutes mes excuses !)

On va donc voir dans la suite de cet article comment atteindre cet objectif très noble et très motivant de devenir sociable. Je suis Hervé Lero, et voici ma frimousse :

Hervé Lero ancien timide super sociable

Être sociable : votre nouvel objectif

Ce qui vous empêche d'être sociable, c'est de ne pas croire assez en vous.

En votre conversation. En vos qualités.


Bref, vous écoutez certainement trop cette petite voix dans votre tête qui vous dit :

"si tu dis ça, il va s'ennuyer..."
"elle regarde sa montre, elle te déteste !"
"il y a eu un silence, c'est horrible, tu es trop nul".


Cette petite voix, c'est de l'auto-sabotage. Et c'est le frein numéro un pour devenir sociable.


Parce qu'avant même d'aller parler à quelqu'un, cette petite voix va vous dire :

"Elle est trop belle pour toi"
"Ne va pas lui parler, tu voix bien qu'il est avec un ami, tu vas le déranger !".


Ça vous rappelle quelque chose ?

C'est normal. On l'a tous cette petite voix.

Mais on a le choix de l'écouter en lui donnant de l'importance...

...ou de l'écouter en mode "mais oui, c'est ça, parle à ma main !".

Perso, ma petite voix intérieure, je l'écoute comme on écouterait le discours du tonton un peu raciste à noël. En mode : "je te laisse parler mais je sais que tu racontes n'importe quoi et que tu as tort à 100%".

Essayez, et ça devrait déjà bien vous soulager. 

Pour être sociable : entraînez-vous.

Il faut forger pour devenir forgeron. 

Il faut tromper pour devenir Trump.

Il faut donc sociabiliser pour devenir sociable.

Parlez à un maximum de monde. Dès que vous pouvez.

En soirée, ne parlez pas qu'à vos amis... mais en priorité adressez-vous aux personnes que vous connaissez le moins.

Suivez ce conseil pour vous entraîner à toujours vous challenger. Même si c'est dur au début (j'ai beaucoup transpiré en appliquant cette méthode, mes t-shirts étaient de vraies serpillères)...

...il n'y a rien qui vous aidera plus que de vous confronter dès que vous le pouvez à des gens que vous connaissez moins.

Et en général, les amis de vos amis sont des gens plutôt cool et qui partagent certaines de vos valeurs, donc c'est idéal pour vous entraîner.

etre plus sociable Hervé Lero

Mais il faut aussi que vous acceptiez une chose pas très agréable au début :

Prenez-vous des râteaux. Beaucoup. 

Aaaaaaaah, non Hervé, pitié, j'ai peur du rejet, c'est horrible ce que tu me demandes !

Je sais.

Et c'est pile poil pour ça que je vous donne ce conseil.

Parce que plus vous serez familiarisé avec le rejet, et plus vous comprendrez que ça n'a rien de grave.

Car un inconnu ne vous rejette pas vous directement. Il rejette juste le fait de continuer à discuter avec vous à ce moment là.

Peut-être qu'il est fatigué. Peut-être qu'il n'a pas envie de parler. Peu importe. Souriez et souhaitez-lui bonne journée.

Mais c'est important de se prendre des rejets de temps en temps, parce que ça prouve que vous sortez de votre (fameuse) zone de confort, et donc que vous êtes dans le bon niveau d'activité.

La réalité, c'est que si vous ne vous faîtes jamais rejeter, si vous ne prenez jamais de râteaux...

... c'est que vous ne prenez pas assez de risques, et que vous n'allez pas réussir à vous rapprocher de votre objectif d'être sociable.

Etre sociable demande des sacrifices ?

Oui, c'est inconfortable au début, je ne vais pas vous dire le contraire.

Et peu de gens ont le courage de le faire.

C'est bien pour ça que la récompense est si grande : être sociable, ça se mérite, et seuls les gens qui persévèrent assez y arrivent.

Ce n'est PAS compliqué. C'est juste un peu inconfortable au début.

Si vous pensez long terme, vous saurez qu'être sociable ça mérite quelques moments d'inconfort.

Parce que cet inconfort se transforme rapidement en confort extrême : imaginez être à l'aise avec n'importe quel inconnu, avec n'importe quel collègue attirant ou avec n'importe quelle jolie femme.

Ça serait agréable, non ? Ça mériterait de transpirer un peu les prochaines semaines, non ?

Quand je me réveille tous les matins dans les bras de ma chérie, est-ce que vous pensez que je regrette les râteaux que j'ai pris au début dans mon apprentissage pour être sociable ?

Non, je suis fier de l'avoir fait. Fier d'avoir appris à me connecter aux autres, en partant de très loin (j'étais timide maladif jusqu'à mes 30 ans).

C'est cette fierté que vous ressentirez dans quelques années (ou plus rapidement si vous appliquez les conseils de mon livre Deviens super sociable).


Être sociable : avantage énorme dans la vie !


Si vous suivez le chemin qui mène à la sociabilité, un nouveau monde s'ouvrira à vous. 

Un monde où les relations sont agréables. Où les inconnus ne sont pas des ennemis potentiels prêts à vous juger, mais bien des opportunités de rencontres passionnantes.

Bienvenue au club pour être sociable. Vous allez adorer !

Car l'avantage de devenir sociable, c'est de vous créer un futur plus agréable. Avec des meilleures relations, plus profondes, plus vraies, plus enrichissantes.

Et c'est un avantage énorme dans la vie !

Pour aller plus loin, vous pouvez lire mes astuces pour réussir ses prises de parole en public. C'est un niveau plus avancé, mais ça pourrait vous plaire !

Dîtes-moi en commentaire ce qui vous retient pour l'instant dans vos relations sociables — je pourrai peut-être vous donner des conseils sympas pour vous débloquer !

Et avant de vous quitter : si vous voulez recevoir mes conseils privés pour prendre confiance en vous, ça se passe ici.

Partager
>