par Hervé

février 20, 2021

40 ans encore puceau Hervé Lero

C'est très compliqué à accepter d'être encore vierge à 30 ans. On se sent différent. Anormal. Repoussant. La virginité tardive est trop souvent considérée comme une honte.

Alors que si vous souffrez de virginité tardive, ça ne veut PAS dire que vous êtes un monstre ni que vous êtes repoussant(e), loin de là.

Alors, comment faire pour mieux gérer la situation, et essayer d'améliorer ça ?

Virginité tardive : Encore vierge à 30 ans

Les réponses d'Hervé Lero, qui connait bien le sujet : j'étais dans cette situation, je n'avais jamais eu de copine et j'étais toujours puceau à 30 ans.

Virginité tardive : que faire si on est encore vierge... à un âge où tout le monde l'a déjà fait ?

Il existe deux problèmes quand on est toujours vierge à 20, 25, 30, 40 ou 50 ans. 

Ces deux problèmes ont des causes différentes, et il est important de les comprendre pour trouver une solution efficace.

Virginité tardive : la comparaison et le regard des autres ("oh le puceau !")

Le principal problème c'est qu'on se compare avec les autres.

On sait tous (on l'a entendu partout...) que l'âge moyen du premier rapport est de 17 ans.

Et du coup, chaque année qui passe... on se sent plus honteux.

Plus différent.

Pire, on finit par penser qu'on est repoussant. Qu'on n'y arrivera jamais.

On perd l'espoir, et c'est vraiment triste.

Parce qu'on oublie une chose : ce n'est qu'une moyenne.

Et dans une moyenne, il y a des gens qui le font très tôt...

...et d'autres très tard.

Et ça donne en moyenne un chiffre qui n'a pas grande valeur.

Se comparer aux autres ne vous apportera que des souffrances.

Une virginité tardive ne veut pas dire que vous ne trouverez jamais l'amour, ou une sexualité épanouie. 

encore seule à 30 ans - Hervé Lero

Être puceau sur le tard : la virginité tardive, un problème bien plus répandu qu'on ne croit !


Sachez que vous n'êtes pas seul : d'après une chronique entendue sur france inter, il y a environ 3% des gens qui ne l'ont jamais fait à l'âge de 35 ans — je pensais être le seul à l'âge de 30 ans, mais des millions de gens ont ce même problème !

Disons qu'il y a environ 50 millions d'adultes en France, ça veut dire que vous faîtes partie d'un groupe d'un million et demi de personnes.

Parmi elles, un tiers le sont par choix ou manque d'envie (les personnes asexuées qui ne ressentent pas d'envie de le faire). Il reste donc un million de personnes exactement comme vous.

En France en ce moment, plus d'un million de personnes ont une virginité tardive, sans que ça soit leur choix.

Vous vous sentez toujours si différent ?

Le souci c'est que toutes ces personnes ont honte, et n'en parlent pas.

Pire, comme moi à l'époque, elles le cachent souvent, et s'inventent un copain ou une copine imaginaire dans le passé, pour dire à leurs amis qu'ils l'ont déjà fait.

C'est même possible qu'un de vos amis proches soit comme vous, mais ne l'ait jamais avoué. Vous n'êtes pas si différent. Vous êtes juste un peu à la bourre, mais rien de grave.

Car comme dans la fable du lièvre et de la tortue, tout vient à point à qui sait attendre.

Et c'est bien possible que quand vous arriverez à vous mettre en couple, votre vie sentimentale soit bien plus épanouie que ceux qui ont eu des rapports très tôt.

Ne les enviez pas. Chacun son rythme.

Et ne vous comparez pas : votre valeur ne dépend pas du fait d'avoir déjà fait l'amour ou non.

Voyons tout de suite le second problème :

30 ou 40 ans et toujours puceau : un besoin d'amour contrarié

Le second souci lié à une virginité tardive est plus embêtant.

C'est qu'un ou plusieurs de vos besoins fondamentaux (le besoin d'amour, d'affection, de sexe) ne sont pas assouvis.

Et donc, ça crée de la frustration.

À court terme, c'est gérable.

Mais à long terme, ça devient difficile à vivre.

On trouve ça injuste. On s'impatiente.

On perd espoir. On se dit qu'on devrait aller voir une prostituée ou un gigolo. Puis on se déteste pour avoir eu cette idée.

On en veut à nos proches de ne pas nous présenter plus de personnes célibataires.

Je finissais même par en vouloir à toutes les femmes d'être superficielles et de ne pas voir que j'étais un mec bien derrière ma timidité.

Bref, si c'est votre cas, et que c'est dur à vivre, une seule solution : faire de votre vie sentimentale une de vos priorités.

Ne vous dîtes plus : on verra plus tard. Agissez pour débloquer et changer les choses.

(lisez également : comment séduire quand on est timide)

40 ans encore puceau, la virginité tardive Hervé Lero

Comment se faire dépuceler à 30 ans ou 40 ans ? Perdre sa virginité tardive.

Il existe plusieurs solutions. Certaines bonnes.... certaines moins bonnes.

Aller voir un ou une professionnel(le)

Avouons-le, ça nous est tous déjà passé par la tête.

Mais c'est une mauvaise solution. Car si vous débloquerez le compteur, vous ne prendrez pas du tout confiance en vous.

Pire, ça vous ancrera en tête le fait que vous n'êtes pas assez séduisant pour faire ça naturellement, et que vous devez payer pour le faire.

Pas bon pour l'estime.

Vous risqueriez même d'avoir extrêmement honte après l'avoir fait. Et de trainer ce souvenir honteux comme un boulet pour le reste de vos jours si comme moi vous n'aimez pas du tout la prostitution.

Si vous le faîtes un soir de grosse déprime, ne vous en voulez pas pour ça. Mais si vous avez le choix : oubliez cette mauvaise solution.

En parler franchement à votre entourage : oui, je suis encore vierge, et oui j'en souffre.

On essaie toujours de cacher ça à tout le monde. 

Mais en fait, avec le recul, je me dis que si au lieu de m'être inventé une copine pour justifier que je l'avais déjà fait...

...j'avais osé dire à mes proches que j'étais puceau et que j'en souffrais...

...ils m'auraient certainement présenté beaucoup plus de femmes, et auraient essayé de m'aider.

Et peut-être même qu'une copine se serait sentie l'envie d'être la première, ou m'aurait aidé à séduire d'autres femmes.

Faîtes confiance à vos proches. S'ils vous jugent pour ça après que vous leur avez expliqué que vous en souffrez... ce ne sont pas des amis. Vos amis vous soutiendront, ils ne se moqueront pas de vous !

Voir ici comment répondre à la question piège : est-ce que tu as déjà eu une copine / un copain ?

Changez vos habitudes si vous êtes encore vierge à 30 ou 40 ans.

Pour ne plus être encore vierge d'ici 5 ans, vous allez devoir changer des choses dans votre vie. 

Parce que visiblement, la façon dont vous agissez pour l'instant ne suffit pas à débloquer la situation.

Votre virginité tardive est la conséquence d'un manque de confiance en vous.

Peut-être que vous ne rencontrez pas assez de nouvelles personnes pour créer assez d'opportunités.

Peut-être que vous manquez trop de confiance pour les séduire.

Ou peut-être que vous êtes maladroit pendant vos rencarts (voire avant lors des discussions).

Tout ça peut se travailler. Voir ma vidéo ici sur la timidité amoureuse.

Et c'est une bonne chose.

On en vient donc à la dernière solution, celle que je vous conseille parmi toutes :

Virginite tardive : la meilleure solution quand on est toujours vierge

Je ne connais personne de vraiment confiant...

...et qui reste vierge contre sa volonté.

C'est même difficile de trouver une personne confiante qui n'a pas eu de relation depuis plusieurs mois.

Et ce, quel que soit leur physique.

Parce que leur confiance fait qu'ils sont devenus magnétiques. Et que même s'ils ne recherchent pas forcément l'amour... ce sont les autres qui viennent à eux.

Il existe donc un seuil de confiance, qui, une fois passé, va forcément débloquer votre problème. 

La solution, c'est donc d'améliorer tous les jours un petit peu votre confiance pour faire reculer votre timidité (via mon livre gratuit sur la timidité) : 

Je vous offre mon livre Marre d'être timide, ancien numéro un des ventes sur Amazon.

marre etre timide herve lero

Vous pouvez le récupérer gratuitement ici (réservé aux membres, l'inscription est gratuite) :

Vous allez prendre confiance jusqu'à atteindre un seuil où vous aurez forcément des rencarts.

Là, vous continuerez à augmenter votre confiance.

Jusqu'à atteindre un second seuil où vous deviendrez assez attirant pour attirer quelques personnes, avec de très fortes chances de perdre votre pucelage dès cette phase.

Le dernier seuil si vous ressentez le besoin de continuer, c'est le fait de devenir magnétique. Et donc d'être sûr de ne jamais rester longtemps sans combler votre besoin d'amour et de sexe (avec comme bonus d'attirer également des amis intéressants autour de vous).

Autrement dit : si vous vous concentrez uniquement sur le fait de prendre confiance en vous, un tout petit peu plus chaque jour...

...il arrivera FORCÉMENT un moment où vous en aurez assez pour devenir suffisamment attirant pour coucher avec quelqu'un qui vous plait.

Ne paniquez pas. Ne vous impatientez pas. Concentrez-vous sur le fait de devenir un pourcent plus confiant chaque jour : ça commence aujourd'hui (vous pouvez par exemple recevoir mes meilleurs conseils pour vaincre la timidité et prendre confiance ici)


Merci de votre écoute. Vous pouvez laisser votre témoignage dans les commentaires si vous le souhaitez. Vous n'êtes pas seul, et souvenez vous : ça va aller.

N'oubliez pas d'utiliser les 16 conseils d'un ancien timide pour vaincre sa timidité

La virginité tardive n'est pas une honte. Vous n'êtes pas un monstre. Et ce n'est pas parce que vous avez commencé tard que votre vie amoureuse ne peut pas être formidable.

ps : vous pouvez également lire : je rougis tout le temps, que faire ?

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Qui est Hervé Lero ?

Hervé

Hervé Lero a fini par vaincre sa timidité maladive et à prendre confiance en lui à l'âge de 30 ans.

Aujourd'hui devenu consultant en timidité, il accompagne depuis 2013 des personnes motivées à vaincre leur timidité et à prendre confiance dans leurs capacités.

  • Je n’ai jamais essayer quelque chose pour contrecarrer ma timidité. Mais depuis que j’ai rejoint ton blog, j’ai commencé par changer.

  • Et que fait si tout ce qui a été évoqué a déjà été essayé depuis des années et que rien y fait? Si on a réussi à devenir sociable, populaire, à améliorer son image, à avoir une passion reconnue, à organiser des évènements qui rassemble des dizaines voire des centaines de personnes, à fréquenter plein de femmes et que malgré ça il ne se passe absolument rien et qu’on continue à essuyer refus sur refus, humiliation sur humiliation?
    Que faire si les seules fois où ça aurait pu se faire le timing est mauvais, la malchance est foireuse?
    Que faire si c’est le putain d’univers qui te rejette malgré que tu ai tout essayé et que normalement ça devrait te tomber du ciel?
    Que faire si ça ne veut juste pas?

    • C’est dur à vivre, mais il faut persévérer. Si ça ne se débloque pas encore, c’est qu’il y a une chose qui ne fonctionne pas encore dans ton approche. Peut-être que tu peux tenter d’être encore plus naturel avec les femmes (être sincère, associé à un bon lifestyle comme le tien ça fonctionne souvent bien : pas besoin d’essayer de les impressionner vu que ta vie est déjà très cool). J’ai eu l’impression de jouer de malchance comme toi pendant 3 ou 4 ans, puis ça s’est débloqué d’un coup de mon côté, je pense que ça fera pareil pour toi. La pièce finira forcément par tomber du bon côté à un moment si tu persévères et que tu continues. L’univers ne te rejette pas, c’est juste une femme dans cette situation qui ne s’imagine pas forcément se mettre en relation intime avec toi (ce n’est pas toi qu’elle rejette, c’est l’image qu’elle a de toi qui ne correspond pas à ce qu’elle recherche).
      Ça peut se débloquer à un moment inattendu, il suffit d’une femme qui arrive à voir en toi un petit ami potentiel pour que derrière tu aies la confiance qui te manque peut-être encore (comme moi à l’époque) pour avoir une vie amoureuse épanouie. Accroche-toi !

  • Merci beaucoup pour cet article. Voilà quelques temps que je lis plusieurs posts et regarde plusieurs vidéos concernant la virginité tardive. Un vrai tabou social qui est peu abordé.

    Le problème avec beaucoup d’articles là-dessus c’est qu’ils sont surtout destinés pour un public féminin et font témoigner quasi-exclusivement des femmes, en tant qu’homme je préfère lire un article sur le sujet qui s’adresse à l’ensemble des adultes et pas à un public particulier.

    Ton article a réussi à me décomplexer en partie sur ma virginité actuelle (mon complexe restera en partie tant que je n’aurai pas de relations amoureuses). D’une part parce que je peux enfin m’identifier à l’auteur qui a traversé la même situation que j’ai en ce moment: vierge à 30 ans mais aussi parce que tu décris tellement bien mon ressenti. Moi aussi je me suis inventer une pseudo-aventure, quand une fille me demandait quand j’ai été dépucelé j’ai répondu par une boutade : j’ai dû égarer ma virginité mais je ne sais plus où. Moi aussi je me sens repoussant, pas plus tard qu’il y a 48 heures je me décrivais lors d’un repas de Noël comme un « repoussoir ». Souvent, je me demande si ma solitude est dû à une certaine forme d’autisme et parfois je me dis que je deviendrai puma ne serait-ce que pour rattraper ma jeunesse perdue.

    Je me rappelle avoir vu dans une vidéo YouTube une femme dire qu’il y avait plusieurs millions de personnes qui n’avaient jamais eu de rapport dans leur vie. ça m’avait surpris, mais de plus en plus je me sentais moins seul, mes amis qui connaissent ma situation ne me jugent pas et deux ou trois n’ont d’ailleurs jamais eu d’ex. Avec ta statistique je sais désormais que je ne suis pas un marginal.

    • Merci pour ce témoignage, le truc c’est qu’on est tellement honteux de la situation en général qu’on participe au mythe : « tout le monde l’a déjà fait » en s’inventant nous aussi des expériences passées pour se sentir moins différents. Et quand on le fait (enfin), en général on ne crie pas sur les toits que c’était notre première fois.
      Du coup les centaines de milliers de personnes voire millions qui vivent ça se sentent seuls, anormaux, voire repoussants.
      Je me pensais moche physiquement à cause de ça. C’est pareil pour toi : tu es certainement tout à fait normal, et c’est juste ce « retard » qui te fait penser que tu es un repoussoir.
      Courage à toi, ça va se débloquer : moins tu culpabilises de ça, moins tu te sens différent et plus tu es confiant dans le fait que ça va le faire, et plus tu es attirant, donc tu as déjà fait un grand pas dans la bonne direction.
      Hervé

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    La méthode complète pour éliminer la timidité


    Découvre la méthode la plus rapide et efficace contre la timidité

    Clique sur ce bouton pour découvrir la méthode

    >