par Hervé

janvier 26, 2021

confiance en soi 5 exercices puissants Hervé Lero

Prêt à améliorer ta confiance ? C'est parti pour cet article : Confiance en soi, exercices et conseils pratiques.

Mais d'abord, je tiens à te dire qu'ici il n'y aura pas de techniques cheloues ou moisies telle la loi de l'attraction : si tu crois fort au dieu univers, il finira par exaucer tes prières de manière magique...n'importe quoi !

Ici on va faire 5 exercices pratiques sur la confiance en soi. Simples, efficaces, et sans pensée magique, parce que je déteste les conseils qui nous prennent pour des cons.

confiance en soi 5 exercices puissants Hervé Lero

Confiance en soi, exercice 1 : utiliser l'auto-suggestion

L'avantage de cet exercice de confiance en soi, c'est qu'il peut se réaliser à tout moment, en tout lieu. 

Tu peux te répéter une phrase dans ta tête, de manière convaincante.

Jusqu'à ce que ça devienne une réalité pour toi.

Par exemple, si tu doutes de tes capacités à intéresser les autres, répète-toi : " Je suis une personne intéressante, les autres adorent m'écouter".

Si tu doutes de ta capacité à séduire les autres ? Répète-toi plusieurs fois par jour "Je suis une personne attirante, les autres ont envie de passer du temps avec moi".

Est-ce que ça résoudra tous tes problèmes de confiance en toi ?

Certainement pas.

Mais ça te mettra dans un état d'esprit bien plus positif pour affronter les obstacles, et ne pas abandonner au premier rejet.

Ce qui nous amène à l'exercice sur la confiance en soi numéro 2 :

Confiance en soi, exercice 2 : apprendre à gérer les échecs

Tu vas te planter.

Une fois, dix fois, mille fois.

Mais du moment où tu te relèves plus fort à chaque fois, c'est tout bon.

Imagine la situation suivante :

Si tu invites 100 beaux gosses à boire un verre, et que ça se passe mal avec les 99 premiers, mais que le 100ème c'est ton homme idéal — un mélange de Brad Pitt et de Georges Clooney — est-ce que tu en auras quelque chose à faire des 99 premiers échecs ?

Et les autres, est-ce qu'ils te verront comme une perdante ?

Bien sûr que non.

Ils seront jaloux de toi et de ton résultat final.

Ils se diront que tu as eu de la chance. Mais ça n'a rien à voir avec la chance.

C'est juste ta façon de gérer le rejet qui a fait la différence.

Il faut donc apprendre à te faire rejeter.

L'exercice du jour, c'est donc de demander un renseignement à une personne dans la rue ou à un vendeur, et où tu sais que la réponse sera non.

Apprends à te faire rejeter volontairement avec cet exercice.

Ça t'apprendra à t'habituer au rejet. Et à ne plus le craindre dans la vie de tous les jours.

C'est la meilleure compétence pour gagner en confiance.

Prendre confiance en soi, exercice numéro 3 : être habité

Une chose qui montre ta confiance à tout le monde ?

C'est quand tu es habité.

Par une cause, par tes loisirs, par ta vie.

Quand tu es tellement passionné par quelque chose que ça en devient communicatif.

Ça fait rêver les gens.

Parce que la majorité des gens ne vivent pas leurs passions à fond. Ça les divertit, c'est tout.

L'exercice confiance numéro 3, c'est de t'entraîner à parler de ta plus grande passion.

Entraîne-toi à en parler pour que ça devienne clair aux yeux des autres que ce truc que tu aimes, tu adores tellement ça que ça leur donne envie d'essayer.

Ça doit transpirer dans ton discours.

Dans tes yeux quand tu en parles.

Entraîne-toi face à ton miroir, ou filme-toi avec ton téléphone quand tu en parles.

Fais-le 10 fois de suite, en essayant à chaque fois d'y ajouter encore plus de passion.

Et ensuite, applique l'exercice avec un ami, en lui parlant de cette manière de ta passion la prochaine fois où vous vous verrez.

Ta confiance augmentera, et les autres te verront comme quelqu'un de plus confiant.

Confiance en soi, exercice 4 : un défi ambitieux

Les personnes confiantes sont des personnes qui se fixent des défis qui les font grandir.

Elles le font régulièrement, et c'est pour ça qu'elles deviennent plus confiantes que la moyenne.

Si tu es du genre à rester dans ta routine, c'est peut-être une des causes principales de ton manque de confiance en toi !

Fixe-toi un défi ambitieux.

Et une fois fixé...

...multiplie-le par deux.

Par exemple si pour toi c'est un défi d'aller courir 5 kilomètres...

...ton vrai défi ambitieux c'est de courir 10 kilomètres.

Multiplie tous tes objectifs par deux, pour commencer à penser comme une personne confiante et ambitieuse.

Fais-ça sur tous tes objectifs du moment.

Prise de confiance en soi garantie si tu fais ce qu'il faut pour y arriver, car tu réussiras à te prouver que tu es capable de faire des choses énormes dans ta vie !

Confiance en soi, exercice 5 : se battre à mains nues contre un ours

Rien de tel pour prendre confiance en toi qu'un combat à mains nues contre un ours !

confiance en soi exercice ultime Hervé Lero

Ok, je plaisante. Voyons maintenant le vrai exercice 5  :

Confiance en soiexercices : le numéro 5 (le vrai !) : parler à deux fois plus de monde

Tu te souviens de mon conseil de faire X2 sur tes objectifs ? ( je pense que oui, sauf si tu es un poisson rouge.. .)

On va faire pareil sur ta vie sociale.

Parle à deux fois plus de gens.

Que ça soit au quotidien : parler avec la caissière ou la mémé dans la file de la poste au lieu de regarder ton smartphone...

...mais aussi en soirée chez tes amis : ne parle pas qu'aux gens que tu connais, mais également à ceux que tu n'as jamais vu.

Fais en sorte de doubler tes intéractions sociales, et ta confiance va exploser — c'est ce qui m'est arrivé donc je parle en connaissance de cause (tu peux découvrir ma frimousse ci-dessous)

Hervé Lero ancien timide super sociable

Pourquoi ?

Parce que tu vas sortir de ton confort. Que tu vas répéter deux fois plus souvent tous les exercices précédents en le faisant. Parce que ça va augmenter ton cercle social, et te procurer plein d'opportunités qui te feront grandir en tant qu'humain.

Et parce que plus on s'entraîne à parler aux gens...et meilleur on devient.

Donc ça fait prendre confiance en soi, inévitablement.

Sans avoir besoin de faire du MMA avec un ours.

Confiance en soi, exercices complémentaires

Si tu as envie d'augmenter ta confiance avec des exercices plus progressifs et plus détaillés, je te propose de découvrir mon livre Augmenter sa confiance en 21 jours.

Il a déjà aidé plus de 600 personnes, et je suis persuadé qu'il te plaira. Si tu ne cliques pas sur la description du livre, je dirai à mon ours de venir faire un combat contre toi de toutes façons.

Si tu n'aimes pas les livres, tu peux t'inscrire à mes conseils privés sur la confiance.

Et enfin, si tu es «articlophile» (non, ce n'est pas sale...), tu peux découvrir cet autre article : comment avoir confiance en soi


Je te laisse, j'ai un ours affamé à aller défier. J'te prends quand tu veux petit ours brun !

Hervé

Hervé Lero a fini par vaincre sa timidité maladive et à prendre confiance en lui à l'âge de 30 ans.

Aujourd'hui devenu consultant en timidité, il accompagne depuis 2013 des personnes motivées à vaincre leur timidité et à prendre confiance dans leurs capacités.

  • La chose qui me bloque le plus actuellement est mon manque de confiance en moi, la peur d’aller vers les autres et la peur du rejet.

    • Bonjour Pauline,
      Oui c’est vrai que ça peut complètement bloquer quand on a peur de se faire rejeter par les autres par manque de confiance.
      J’espère que les exercices pour prendre confiance en toi de cet article t’aideront à surmonter petit à petit cette peur !
      Hervé Lero

  • Marjorie dit :

    Je me sens mieux , plus fière , plus en confiance Et Je pense que cet exercice Je vais le faire tout les jours car Ça va me permettre d’arrêter cette voix négative.

    Je suis impatiente de voir les nouveaux exercixes.

    • Pour les nouveaux exercices, vous parlez de ceux de l’article ? 
      Si oui, content que ça vous plaise et que vous ayez envie d’essayer !
      Hervé Lero

  • Bonjour Hervé,
    Moi ce qui me bouffe de l’intérieur, c’est ce manque de confiance que j’ai à ne pas pouvoir exprimer toujours ce que je ressens. Ce manque de confiance qui m’emmène à me renfermer et à ne pas pouvoir aller vers les autres. Étant donné que je fais le métier de la communication, je suis dans l’obligation d’être toujours en contact avec les autres. Je veux effacer ce côté là, de ma vie et pouvoir m’exprimer librement sans me laisser influencer forcément par ce que les gens diront.
    Al.

    • Bonjour Alvin,
      Oui c’est frustrant quand on n’arrive pas à montrer qui on est vraiment, qu’on se sent toujours sur la retenue. Vous êtes loin d’être le seul à ressentir ça, c’est une frustration que beaucoup de gens rencontrent en silence !
      Pour effacer ce manque de confiance, les exercices pratiques devraient vous aider à commencer à aller mieux.
      Instant d’auto-promo honteuse (:-D) : si vous en voulez plus, vous pouvez jeter un oeil à mon livre Augmenter sa confiance en 21 jours ici : https://changeons.fr/augmenter-sa-confiance-21-jours/
      Courage à vous,
      Hervé Lero

  • Sandrine dit :

    quel niveau de confiance en soi permet de rassurer les interlocuteurs sans les exaspérer?

    • Une personne qui a une confiance saine ne va pas exaspérer les autres, même si cette confiance est élevée. Ceux qui exaspèrent, ce sont les gens qui confondent confiance et arrogance, ou ceux qui prennent les autres de haut une fois qu’ils ont « pris la confiance ».
      Mais si tu restes une belle personne lors de ta prise de confiance, aucun risque que ça t’arrive.
      Hervé Lero

  • J’ai constamment besoin de faire valider mes choix par mes proches. J’ai tellement peu confiance en moi que pour me rassurer j’ai besoin de sentir que d’autres approuvent mes démarches. C’est complètement stupide et j’ai déjà essayé de faire quelque chose que mes proches désapprouvent pour voir l’effet que cela me fait et le résultat est que je me demande encore aujourd’hui si j’aurai du. Ce choix je ne le regrette pas mais je ne sais pas si c’était un bon choix et si c’était le bon moment pour le faire. J’ai suivi mon instinct et saisi une opportunité qui se trouvait devant moi, seulement je n’arrête pas de la remettre en question, qu’est-ce qui se serait passé si j’avais refusé? Je crois que rien n’aurais changé et je ne me serais pas disputé avec mes proches sur le sujet. En saisissant cette opportunité j’essayais de me prouver que je pouvais faire des choix seule, et ce pari est réussi, seulement je ne me sens pas mieux.

    Peut-être que ce qui m’empêche d’avancer est que tout ça je le fait inconsciemment, c’est une habitude, je le fais sans m’en rendre vraiment compte et ce n’est qu’après l’avoir fait qu’on se demande si on aurait du en parler, si il n’aurait pas fallut garder ça pour soi et attendre de voir ce qui se passe avant d’en faire part à ses proches. Je crois que le pire c’est quand ils ne comprennent pas pourquoi j’ai fait tel ou tel choix, cela mène à des discussions interminables qui finissent toujours de la même façon, j’ai l’impression d’être restée une toute petite fille à leurs yeux, et donc qui n’est pas capable de faire la part des choses et de réfléchir comme il se doit avant de prendre une décision pour son avenir.

    • Effectivement, c’est épuisant si tu n’as pas assez confiance en toi pour valider tes choix sans demander à tes proches.
      Surtout que pour te protéger, ils vont souvent te conseiller de faire des choses qui ne te correspondent pas.
      Si la discussion s’éternise, tu peux dire quelque chose comme : « Je préfère faire mes propres choix quitte à me tromper parfois plutôt que de suivre l’avis de quelqu’un d’autre et de lui en vouloir par la suite si le choix était mauvais ».
      S’ils te voient prendre confiance en toi et être heureuse, ils vont finir par être contents pour toi et à te laisser tranquille !

    • Bonjour Nassima, J’ai le même problème que toi : j’ai toujours besoin de l’approbation des autres pour faire mes choix. Mais mon expérience (j’ai plus de 60ans) m’a appris que la vie est faite de choix incessants et que si l’on prend conscience qu’il faut ASSUMER ses choix, c’est un grand pas de fait. Tous nos choix ne sont pas les bons. Il faut accepter le risque de se tromper. Depuis que j’ai compris cela, ça va mieux. Il me reste des traces, mais j’ai pu prendre (seule et difficilement) des risques importants que je ne regrette pas aujourd’hui.
      Danielle.

      • Oui tout à fait, plus on fait de choix et plus on est vivant, parce que vivre vraiment ça implique de prendre des décisions… et de les assumer.
        Même si on se trompe souvent, ça veut dire qu’on a vécu plus de choses que quelqu’un qui a peur de décider et qui ne fait aucun choix.
        Merci de ce partage Danielle et bravo pour ces progrès !
        Hervé

  • Jérémy dit :

    La question que je me pose le plus par rapport à la confiance en soi c’est:
    Comment être (surtout paraître) confiant et à l’aise lors d’un entretien d’embauche?
    Bonne soirée.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Accompagnement Confiance


    Deviens membre gratuitement de l'Accompagnement Confiance

    Clique sur ce bouton pour rejoindre le programme gratuit d'accompagnement

    >