Timide en anglais : comment progresser ? - Changeons

Timide en anglais : comment progresser ?

Dans cet article, nous allons voir comment ne plus être timide en anglais, en 4 étapes.

À chaque fois que vous devez parler anglais, vous avez le stress qui vous envahit ? Vous avez la voix qui tremble, et vous n’osez pas parler ? Ou vous vous cachez derrière un ami pour qu’il commande à votre place ? Pire, vous avez peur d’être jugé, qu’on se moque de votre niveau d’anglais ou de votre accent ?

Pas de panique, ça se soigne. Je vous livre 4 étapes importantes pour prendre confiance en votre capacité à vous exprimer dans une autre langue, et ainsi arrêter d’être timide en anglais.

timide en anglais

Comme beaucoup de gens j’étais frustré par mon niveau d’anglais scolaire :  tant d’heures à apprendre les bases, les verbes irrégulier, à bachoter, à apprendre les différents temps et autres points de grammaire.

Toutes ces notions sont importantes, mais laissez moi vous dire une chose : ça ne vaut absolument rien si vous ne pratiquez pas.

Sans vouloir lancer de débat sur le système éducatif français, les programmes et les classes surchargées font que la quasi totalité de l’apprentissage se fait de manière écrite, ce qui est une réelle aberration quand on sait que la nature même d’une langue c’est la communication avec les autres, la discussion. What the fuck? (j’adore cette expression que nous n’avons pas en français, rien que pour ça cette langue mérite d’être apprise ! )

Parler anglais, c’est comme apprendre à marcher. Il faut essayer, se planter, réessayer, jusqu’à temps de pouvoir communiquer. Puis petit à petit trouver son équilibre, arriver à corriger ses erreurs.

Impossible ou presque à faire dans une salle de classe, devant un professeur qui va nous reprendre à chaque erreur, et 35 camarades qui vont parfois se moquer en cas d’erreur.

Et c’est encore plus dur si vous êtes timide.

Si c’est le cas j’ai un cours gratui à vous offrir sur cette page si vous êtes toujours timide à l’âge adulte

comment parler anglais pour les timides

Timide en anglais ? L’importance de surmonter cette timidité

Il est indispensable dans notre société moderne de parler anglais si on veut pouvoir profiter à 100% de notre vie.

Pour plusieurs raisons importantes :

  • Communiquer avec des gens de la planète entière.
  • Avoir accès à des contenus géniaux (vidéos, articles) non disponibles ou beaucoup plus rares en français.
  • Apprécier à leur juste valeur vos films et séries préférées (où des grands acteurs sont parfois doublés par des mauvais comédiens de doublage).
  • Voyager, vous enrichir humainement.
  • Sortir de votre zone de confort et gagner en confiance.
  • Avoir un véritable plus sur votre CV.
  • Réaliser un challenge super intéressant et dépasser le niveau très aléatoire scolaire des français (ce ne sera pas très dur d’y arriver car malgré les centaines d’heures au collège et lycée, il est quasiment impossible pour la majorité des gens d’avoir une discussion même simple en anglais!).

Etape 1 : améliorer son anglais à la maison

Quelle est la méthode miracle?

Il n’y en a pas. Mais il y a des pistes qui vous ferons progresser à pas de géant dans votre apprentissage.

Je pars du principe que vous avez tous fait de l’anglais à l’école, et acquis un minimum de bases, si vous ne connaissez pas un mot commencez par apprendre les phrases de base et la prononciation.

 

Première phase : s’habituer à l’anglais

 

  • Habituez vous aux sonorités anglaises : à partir d’aujourd’hui, je veux que vous ne regardiez que des contenus anglo saxons en VOST dès que vous en avez l’occasion. Tous les jours, regardez une vidéo d’au moins 5 minutes où l’intervenant parle anglais.

Les conférences TED sont un excellent moyen d’entendre parler anglais, en général les orateurs sont bons et leur anglais compréhensible facilement, et en plus ça vous permettra d’apprendre des trucs géniaux.

Ou trouvez un contenu dans un domaine qui vous plait (les voitures, les jeux vidéos, quelle que soit votre passion il existe certainement sur internet des vidéos en anglais dessus).

Faites cet exercice pendant un mois. Un mois à écouter les vidéos en anglais avec sous titres français.

 

Deuxième phase : lire l’anglais

 

  • Puis, nous passons à l’étape suivante : l’anglais avec sous titres anglais.

Cette phase est très importante pour vous dans l’acquisition et la compréhension du langage. Vous lirez en même temps que ce qui se dit, et pourrez voir comment se prononcent les mots.

Ce n’est pas grave si vous ne comprenez pas tout à ce stade : vous êtes dans une phase où vous vous imprégnez d’un langage.

Prenez un bloc note avec vous (ou votre appli préférée pour les geeks), et notez les mots que vous ne comprenez pas. En fin de vidéo, cherchez la traduction des mots et réécoutez la phrase pour voir dans quel contexte et comment les utiliser.

Faites ça pendant un mois également, 5 à 10 minutes par jour (une petite vidéo).

 

Troisième phase : comprendre l’anglais (petit à petit)

 

  • Nous allons maintenant passer à la 3ème phase, la plus intéressante : les vidéos sans sous titres.

Choisissez un sujet qui vous passionne, et regardez sans sous titres.

Si vous ne comprenez rien, cherchez un autre intervenant qui parlera plus distinctement ou plus lentement, selon les personnes il est plus ou moins facile de comprendre.

Au début, vous aurez l’impression de ne pas tout comprendre, de devoir faire énormément d’efforts pour saisir une petite partie de l’information. Le secret est là : n’abandonnez pas à ce point, c’est justement là où vous devez prendre du plaisir à comprendre une partie plutôt que de vous focaliser sur ce que vous ne comprenez pas.

Vous verrez qu’au bout de quelques jours, vous vous serez habitués à ne plus avoir la béquille du sous titre et que vous comprendrez de mieux en mieux ce qui se dit.

timide anglais

Tout ce que je viens de vous dire vous aidera à mieux comprendre, mais cela ne vous servira à absolument rien si vous n’appliquez pas les conseils suivants.

Etape 2 : éteindre votre cerveau français, et commencer à réfléchir en anglais.

Comprendre ceci m’a vraiment fait passer un cap très important : si à chaque fois que vous voulez dire quelque chose en anglais vous pensez d’abord à la phrase en français, vous ne pourrez jamais avoir une conversation fluide.

Un exemple :

– Where are you from?

vous, dans votre tête : « Il me demande d’où je viens… alors j’habite à Toulon…Comment on dit habiter déjà, ah oui, to live…donc c’est I live in Toulon qu’il faut dire ».

Tout ça est beaucoup trop long, même dans un exemple aussi simple que celui ci. Vous vous compliquez la tâche pour rien, surtout que les tournures de phrases seront parfois complètement différentes entre le français et l’anglais, rendant la traduction mot à mot difficile voire impossible.

Forcez vous à ne plus passer par le français. Même si votre niveau est moyen, réfléchissez directement en anglais et faites des phrases simples.

Dans l’exemple ci dessus, dans une conversation il sera mieux de répondre « From Toulon » plutôt que de mettre 30 secondes à répondre une phrase compliquée en passant par le français.

Quand vous parlez anglais, basculez votre cerveau en mode anglais et bannissez toute traduction française. Votre cerveau sait très bien interpréter les phrases que vous connaissez sans les traduire : si je vous dis « I love you », vous ne ressentez pas le besoin de traduire, votre cerveau est habitué à entendre cette phrase en anglais et à la comprendre : vous verrez avec un peu d’entrainement ça sera la même chose pour des phrases beaucoup plus compliquées.

De plus, réfléchir en anglais développera énormément votre connaissance de la langue : votre dialogue interne sera comme une conversation avec vous même et vous entrainera dans cette langue.

Et ça évitera que vous vous disiez en français dans votre tête que vous êtes trop timide en anglais, ou tout dialogue interne négatif.

anglais timide

Etape 3 pour ne plus être timide en anglais : pratiquez. Parlez, et parlez encore.

 

Commencez à communiquer en anglais le plus souvent possible

Il n’y a pas de secret, une langue est avant tout une question de communication. Si vous espérez parler anglais sans parler, ça va être très très compliqué. Et vous resterez timide en anglais si vous refusez d’essayer !

Mais c’est facile à faire, même si aujourd’hui vous êtes très timide en anglais. De nombreuses personnes comme vous souhaitent progresser, et beaucoup d’entre eux ne sont pas meilleurs que vous !

Si vous habitez dans une grande ville, regardez les groupes Meet up ou les soirées polyglottes : ces soirées regroupent des gens de toutes nationalités (souvent des expatriés de passage en france). Ça vous permettra de pratiquer votre anglais autour de soirées sympa (dans des bars, autour de quizzs, etc).

La première fois vous serez peut-être timide ou mal à l’aise, mais on s’y fait très vite et une fois que l’on dépasse cette première appréhension, c’est un moyen génial pour parler à des gens. Par exemple, hier j’ai parlé anglais avec des américaines du New Jersey, un Italien, un anglais, des français et un indien notamment.

 

Utilisez le jeu pour devenir moins timide en anglais

Si vous n’avez pas ce genre de soirée près de chez vous, faites ça avec vos amis sous forme de jeu ou de défi.

Vous pouvez par exemple proposer une soirée à thème en disant à vos amis « Pour ce soir à partir de maintenant, interdiction de parler en français : celui qui oublie cette règle devra payer la prochaine tournée! »

Rendez ça drôle, que vos potes ne prennent pas ça comme une corvée, mais au contraire comme un délire original pour la soirée. Et mine de rien, ça vous permettra de dialoguer en anglais, avec des gens qui comme vous ne parlent peut être pas hyper bien. Ca vous permettra d’oser parler, et de pratiquer, sans aucune pression avec votre cercle social proche !

Essayez de faire ça régulièrement si l’expérience leur a plu. Expliquez leur pourquoi c’est génial de parler anglais, et partagez votre enthousiasme.

Une autre excellente occasion de parler anglais, c’est pendant les voyages. Au lieu de parler français, profitez de l’occasion pour dialoguer avec les gens en anglais.

Même si vous estimez être mauvais en anglais, parlez. Commencez par des échanges simples, mais surtout parlez, il n’y a rien de plus important.

ne pas oser parler anglais

Etape 4 : n’ayez pas peur de faire des fautes en anglais

 

Personne ne vous jugera si vous faites une faute d’accord ou de grammaire. Vous n’êtes plus au collège, mais dans la vraie vie. Je fais toujours des erreurs, et personne ne m’en tient rigueur : hier un américain m’a même dit que j’avais un très bon niveau en anglais, alors que je fais très régulièrement des erreurs. Mais comme j’ose parler et que ma discussion est assez fluide : ce n’est pas grave.

Au pire je m’améliorerai au fur et à mesure.

La pire des choses est de ne rien tenter par peur de l’erreur. Si vous vous trompez, les gens vous ferons répéter s’ils ne comprennent pas, rien de bien méchant.

Je vous le répète, il n’y a rien de pire que quelqu’un qui n’ose rien dire de peur de faire des erreurs. C’est un peu comme si vous ne marchiez plus parce que vous avez peur de tomber. On apprend en tombant et en se relevant. De la même façon, on apprend à parler anglais en se trompant.

Dites vous bien qu’ils apprécieront le fait que vous essayez de parler leur langue, même si ce n’est pas parfait. Votre accent frenchie sera souvent vu comme charmant, c’est un petit bonus pour vous motiver encore plus!

Que vous soyez réservé ou non, cet article vous donne des pistes pour améliorer votre anglais et devenir bilingue si vous le souhaitez. Ne laissez pas passer cette occasion !

Être timide en anglais, ce n’est pas une fatalité. Et ça n’a pas à être un frein à votre épanouissement.

Si vous vous sentez encore trop timide pour appliquer les conseils de cet article, vous aimerez découvrir ceci : ne plus être timide maladif

Merci de partager cet article pour aider les français à prendre confiance dans leur niveau d’anglais !

 

​Télécharge ton plan d'évasion en 10 étapes
pour quitter la timidité


​Edit : Cet article a été mis à jour le 31 Octobre 2019.

Partager

Clique ici pour laisser un commentaire