Tu ne le sais pas encore, mais tu es déjà mort !

confiance en soi - changeons

Tu ne le sais pas encore, mais tu es déjà mort.

Pour ceux qui ont grandi en France dans les années 80 et qui ont regardé le club Dorothée, cette phrase vous rappellera surement des souvenirs :

« Tu ne le sais pas encore, mais tu es déjà mort !  » était une réplique (culte) de Ken le survivant (dessin animé super violent et pas du tout destiné à des enfants au passage !).

Tu es déjà mort.

La vie et la mort sont liées. Sans mort, pas de naissance possible, c’est un cycle naturel qui lie à peu près toutes les espèces de notre planète.

Et pourtant, on a un rapport très bizarre vis à vis de la mort.

On ne l’accepte pas. On la considère comme horrible, comme une abomination de la nature qu’il ne faudra même pas nommer.

Dans nos civilisations, la mort est associée à une tristesse infinie, et à un déni quand il s’agit de penser qu’un jour ça sera notre tour.

tu ne le sais pas encore mais tu es déjà mort

Comment mieux gérer notre vie ?

Accepter cet état de fait. Savoir qu’un jour (demain ou dans 80 ans) on va mourir, et que notre aventure s’arrêtera.

Refuser de voir ça, c’est refuser de donner de l’importance au temps, au moment présent. Si on se croit immortel, rien ne sert de se presser car on aura bien le temps de le faire un jour.

Et l’accepter, c’est ne pas être triste à propos de ça. En fait, c’est même une bonne chose : si nos ancêtres avaient été immortels, ils n’auraient pas eu besoin de se reproduire et on ne serait pas là à en parler !

Il y a 2 vérités à savoir :

1/ tu vas mourir un jour

2/ tu es vivant aujourd’hui

Et avec ça tu peux te bâtir une super vie.

Tu sais que ça va s’arrêter un jour donc tu connais la valeur du temps, tu sais qu’il ne faut pas que tu perdes 8h par jour à faire un boulot que tu détestes (voir mon test de la formation o’revoir président), tu sais que tu ne dois pas remettre à plus tard les choses qui te semblent importantes, tu sais que si tu ne profites pas des choses aujourd’hui, les opportunités ne se représenteront peut être plus jamais sous cette forme.

Et tu es vivant, c’est à dire que tu peux profiter de ta vie à fond, apprendre des nouvelles choses et adorer la simplicité du moment présent.

« Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours ».

Cette citation de Gandhi devrait être la maxime de notre vie. Ou en tout cas l’une d’entre elles.

Imagine qu’à chaque fois dans ta vie où tu as hésité à faire quelque chose d’excitant, tu aies sauté sur l’occasion, sans penser aux conséquences (Attention, ça s’applique seulement à ce qui ne met pas en jeu notre santé à court long terme : se défoncer ou rouler bourré c’est non !). Tu aurais échoué un paquet de fois, mais tu aurais aussi fait plein de trucs excitants et tu aurais étendu un maximum ta zone de confort.

Et que tu aies appris de nouvelles compétences chaque fois que tu en avais l’occasion. Tu saurais faire un millier de trucs géniaux et passionnants, ou tu serais devenu super fort dans un ou deux domaines.

Mais au lieu de ça, on refuse l’idée qu’on va mourir, et donc que notre temps est précieux. On passe nos soirées devant la TV à regarder des trucs débiles, pour « se vider la tête ». C’est vraiment ça qu’on veut, se vider l’esprit au lieu de le remplir et de vivre des choses ?

Ce qui est génial, c’est que les deux aspects de la citation se rejoignent. Parce qu’en apprenant de nouvelles choses, on va vivre des choses nouvelles, étonnantes, rencontrer des nouvelles personnes. Et qu’en vivant de manière passionnée on va repousser nos limites et apprendre de nouvelles choses.

Il n’y a pas à dire, il s’y connaissait en citations l’ami Gandhi.

Que faire alors ?

Si dans les deux dernières semaines, tu n’as rien fait de nouveau, que tu n’as pas rencontré de nouvelle personne, que tu n’as pas appris une nouvelle compétence, que tu n’as pas visité un nouvel endroit, que tu n’es pas sorti de ta zone de confort : alors tu ne le sais pas encore, mais tu es déjà mort !

Si tu souhaites gagner en confiance et sortir de ta zone de confort, tu peux découvrir mon livre « Augmenter sa confiance en 21 jours » ici.

Par contre si tu prends conscience qu’on est seulement de passage, et que tu fais ce qu’il faut pour sortir de cette zone de confort, de profiter de chaque seconde de ta vie et d’avancer toujours et encore pour devenir une personne plus épanouie, alors tu sais que tu vas mourir et le fait de savoir ça : ça te rend chaque jour plus vivant.

Et ça, c’est une superbe nouvelle, tu ne trouves pas ?

ps : la citation de Ken le survivant m’a fait passer au tutoiement sur cet article, est ce que tu aimes ou tu préférais avant ? Dis le moi dans les commentaires, et dis moi aussi quel premier pas tu vas faire pour rendre ta vie meilleure !

Partage pour aider tes amis à prendre confiance et à vivre leur vie à 100%

Clique ici pour laisser un commentaire