Lundi c’est défi n°3 : écrire beaucoup plus vite grâce au clavier bépo

À la fin de cet article, tu sauras comment augmenter ta productivité sur ton ordinateur de 200% en quelques semaines !

Je parie que tu écris comme quasiment tout le monde grâce à un clavier azerty. Ou sur un qwerty éventuellement si tu as un clavier anglophone.

Mais savais-tu que ces dispositions de clavier ont été conçus à la base pour…. ne pas pouvoir taper vite ?

Ça parait incroyable vu que c’est le modèle qui est le plus courant, mais il a été conçu à l’époque en fonction des contraintes techniques des machines à écrire, dont le charriot se bloquait quand on enchainait trop vite deux lettres proches sur le clavier. La réponse a donc été d’alterner sur le clavier les lettres les plus utilisées avec les lettres les plus rares de l’alphabet pour ralentir la frappe des lettres.

C’est pour ça qu’on se retrouve avec des lettres qu’on n’utilise jamais au beau milieu du clavier (coucou le K), alors que des lettres très utiles comme le A ou le E ne sont même pas sur la rangée principale du milieu.

Bref, ce modèle a été prévu pour ralentir la frappe, et on l’a malgré tout gardé car les gens s’étaient habitués.

C’est pour moi une réelle absurdité du quotidien, et heureusement il existe des alternatives qui vont te changer la vie numériquement : laisse moi te présenter la star des claviers : la disposition bépo ! (si tu as répondu Christian Clavier ce n’était pas la bonne réponse)

le lundi c'est défi semaine 3 : le clavier bépo

Le clavier bépo, c’est quoi ?

Pour lutter contre ce non sens de l’azerty, des gens que je trouve plutôt intelligents ont planché sur des modèles de clavier optimisés pour la langue française en fonction de l’utilisation des lettres et de la position des touches.

Ainsi, le bépo permet :

  • d’avoir les lettres les plus utilisées sur la rangée centrale
  • de déplacer beaucoup moins les doigts lors de la frappe, ce qui réduit les douleurs et les troubles musculo-squelettiques
  • de taper sans avoir besoin de regarder son clavier
  • d’avoir les accents les plus courants en accès direct
  • de taper beaucoup plus vite
  • d’avoir une disposition logique au lieu de l’absurdité de galérer sur un clavier volontairement ralenti comme l’azerty
  • d’avoir les majuscules suivantes : É, È , Ê, À, Ç …
  • que personne n’utilise notre session en notre absence, ils seraient surpris de ne pas avoir les bonnes lettres !
  • c’est complètement gratuit et très facilement installable

Bien sûr il y a une phase d’adaptation, et il faudra un peu s’accrocher au début, mais c’est tout le but de ce défi : apprendre à penser aux bénéfices à long terme au lieu de penser à la gratification immédiate. Si tu arrives à te mettre au bépo tu vas galérer quelques jours ou semaines, et tu en tireras ensuite un grand bénéfice pour le reste de ta vie.

Je vais te donner quelques conseils pour réussir.

Passage au clavier bépo : pourquoi j’ai échoué dans un premier temps, et pourquoi tu vas réussir

J’avais déjà essayé en janvier de m’y mettre, mais j’avais fait plusieurs erreurs qui m’ont fait échouer. Heureusement, j’ai réessayé la semaine dernière, et je n’avais pas tout perdu : cet article est écrit entièrement en bépo !

1ère erreur : un manque de régularité

Au début il faut faire ses gammes pour apprendre la disposition des touches. Le logiciel gratuit Klavaro est très bien pour ça, je conseille pendant une semaine ou deux de faire 2 ou 3 exercices par jour.

2ème erreur : vouloir voir les lettres sur le clavier.

La configuration bépo est faite pour taper sans jamais regarder ses doigts. Elle apprend à taper avec tous les doigts. Ça ne sert donc à rien de vouloir un clavier bépo ou des stickers sur les touches, ça sera même contre productif. Imprimez juste la configuration des touches sur une feuille que vous garderez à proximité au début, ça suffit largement.

3ème erreur : le compromis mou

Au bout d’une ou deux semaines, alors que je connaissais à peu près la disposition de chaque lettre, j’ai décidé d’activer de temps en temps le bépo et de garder l’azerty le reste du temps. Grosse erreur, car si on se laisse le choix on va forcément privilégier le confort de ce qu’on connait déjà. Quand tu passes en bépo, il faut passer en full bépo, du bépo 100% du temps. Tu vas galérer quelques temps, mais petit à petit tu vas non seulement rattraper ta vitesse de frappe azerty mais bien la dépasser allègrement et de manière plus confortable. Un homme azerty en vaut deux !

Je te conseille donc dès que tu connais la position des touches de passer ton ordinateur en bépo, même si ta vitesse de frappe est lente au début. Les progrès arrivent vite et ça vaut le coup d’accepter cette phase de transition un peu frustrante il est vrai.

4ème erreur : l’oubli

À force de me dire que je m’y remettrais le lendemain, j’avais fini par oublier cette bonne résolution. Heureusement, un pote qui utilise le bépo quotidiennement m’en a reparlé (il a atteint 60 mots par minute au bout d’un an), ce qui m’a motivé à m’y remettre, sans faire les mêmes erreurs cette fois.

Le défi du jour, c’est donc d’accepter un temps d’inconfort pour par la suite un réel bénéfice tout au long de ta vie. Pour écrire cet article, j’ai mis plus de temps que d’habitude, car je ne suis passé en full bépo que depuis trois jours. Mais je sais que chaque mot tapé me rapproche d’une habitude et d’une compétence qui me sera super utile tout au long de ma vie. Cette perspective à moyen et long terme vaut bien quelques sacrifices à court terme.

Edit octobre 2016 : quelques mois plus tard, ma vitesse de frappe dépasse les 60 mots par minute également. C’est un gain de temps monumental dans la journée, je peux bosser deux fois plus vite sur mon ordi, répondre à des mails rapidement, écrire des articles sans perdre des heures à taper mes idées. Bref, le Bépo c’est une tuerie !

Ton défi c’est d’apprendre le bépo et de prendre une vraie longueur d’avance sur les gens qui ne feront jamais l’effort de remettre en question l’azerty. Fais le défi, ou reste un mouton de l’azerty, à toi de choisir !

Pour installer le bépo ça se passe ici : bépo gratuit

Petit rappel utile des défis précédents :

Lundi c’est défi

n°1 : le coup de pompe

n°2 : la douche froide

Partager, c'est donner un peu d'amour
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Clique ici pour laisser un commentaire