Voyager pour améliorer sa sociabilité

Pour cet article, je laisse la plume à Laurent Villeneuve, un lecteur de changeons qui a souhaité partager avec nous son expérience des voyages, et ce que ça lui a apporté en terme de confiance en lui et de sociabilité.

Le voyage, vecteur de sociabilité

Le voyage est l’occasion de découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles cultures et de ramener de formidables souvenirs, mais il est aussi une occasion privilégiée de se découvrir, voire de se réinventer.

Hors de son référentiel connu et des habitudes fortement ancrées, il permet l’ouverture vers de nouveaux horizons mais également un nouveau soi.

Défi au quotidien par l’adaptation permanente qu’il demande, il est notamment l’occasion de contribuer à son développement personnel et sa sociabilité.

voyage confiance - changeons

Le voyage nous sort de notre routine

Le voyage est déjà en soi un changement, de lieux certes, mais également de paradigmes.

C’est un point de rupture situé entre la zone de confort et la zone de risque, et il permet plus facilement d’adopter de nouveaux comportements et habitudes.

Selon les latitudes et l’ambiance, vous ne portez pas les mêmes vêtements, vous vous exprimez dans une langue étrangère, la nourriture, les sons, les odeurs sont différents. Vos sens sont en perpétuelle adaptation.

Par exemple, lors de mon premier voyage, en Amérique latine, j’avais 19 ans. Je vivais principalement dans des auberges de jeunesse et, pour économiser, je cuisinais une bonne partie de mes repas. Bien sûr, je ne pouvais pas manger comme à la maison, les ingrédients auxquels je suis habitué n’étaient pas tous disponibles ou étaient très chers. J’ai donc commencé à faire mes emplettes dans les marchés publics et à m’inspirer de la cuisine locale. J’ai découvert une foule de fruits, de légumes, de techniques qui m’étaient inconnus… Et encore aujourd’hui, quand je cuisine il y a souvent un petit goût d’Amérique latine dans mes plats.

Le voyage facilite les rencontres et change le référent culturel

Lorsque l’on pratique une activité qui nous rend heureux, comme le voyage, on est plus ouvert et on dégage une image plus positive, ce qui crée un cercle vertueux : nous attirons ainsi plus facilement les autres, qui nous rendent notre énergie en retour.

Sorti de son cadre quotidien et de l’exigence du travail, l’être humain est plus disponible et disposé pour de nouvelles interactions et moments partagés.

De plus, le voyage nécessite aussi d’aller vers les autres, pour des besoins quotidiens, comme le fait de demander son chemin, de savoir comment trouver un logement ou emprunter les transports locaux, ou encore de négocier le prix d’un achat sur un marché auprès d’un vendeur.

amis voyage - changeons

Le fait d’être à l’étranger peut aider à se débarrasser des complexes ou de la timidité que l’on peut ressentir dans son propre pays.

Être en terre inconnue est un prétexte tout trouvé pour aborder quelqu’un dans la rue ou créer du lien avec d’autres voyageurs. Certaines cultures étrangères sont par exemple plus ouvertes sur l’autre que la société française et les habitants font montre de plus de chaleur et de curiosité envers les étrangers. Une bénédiction pour un timide !

Je valide complètement ce passage : si tu te sens bloqué, complexé dans ta ville, le fait d'aller quelques semaines dans un pays différent pourra dans certains cas te libérer complètement, car tu seras dans un autre système, loin des pressions sociales et familiales que tu vis dans ta ville actuelle !

Le voyage en solo, un bon moyen de vaincre sa timidité ?

Voyager en solitaire peut faire peur de prime abord, surtout si l’on est doté d’un caractère timide et peu à l’aise avec les codes sociaux.

C’est pourtant une formidable occasion de sortir de sa zone de confort et de se confronter à l’autre. Comme évoqué plus haut, il est certainement plus facile de lier des liens, mêmes éphémères, dans un contexte de vacances ou de voyage que dans la vie quotidienne. Si vous ne vous sentez pas prêt à sauter le pas, partez d’abord avec des proches, familiarisez-vous avec le principe du voyage, et quand vous vous sentez prêts, lancez-vous !

Comment se préparer pour son voyage ?

Pour vous rassurer, n’hésitez à consulter des blogs de voyageurs ou des groupes sur les réseaux sociaux, qui regorgent de témoignages positifs sur cette expérience, généralement qualifiée de « meilleure de (leur) vie ». Vous pouvez même poser vos questions et exprimer vos doutes sur ces plateformes dédiées et de nombreux voyageurs ne manqueront pas de vous répondre et partager leurs expériences et conseils avec vous.

Si vous voyagez seul, certains hébergements sont plus enclins aux rencontres que d’autres. Sur les sites de réservations, privilégiez les auberges de jeunesse avec de nombreux commentaires et des animations organisées, les personnes qui s’y rendent sont généralement plus enclines à la rencontre que si vous séjournez seul dans un petit établissement.

Lors de mon périple en Amérique latine, en discutant avec d’autres voyageurs dans la cuisine d’une auberge de Quito, en Équateur, je me suis bien entendu avec un Australien et une Israélienne. Nous avions décidé de visiter ensemble une attraction en banlieue de la ville le lendemain. Quelques jours plus tard, nous avons échangé nos adresses courriel et sommes partis chacun de notre côté. En restant en contact, nous nous sommes volontairement recroisés plus tard au Pérou. C’était très agréable de revoir ces voyageurs et de partager nos expériences à la fois semblables et distinctes.

Je partage complètement cet avis : une bonne auberge de jeunesse bien choisie peut te permettre de rencontrer très facilement des gens et de sympathiser facilement.

méthode cesar - changeons

C'est moi sur cette photo, passant une super soirée avec des gens que je ne connaissais pas quelques heures avant

Une autre solution assez géniale, c'est de trouver un homestay ou airbnb chez l'habitant, idem tu peux te fier aux commentaires sur internet pour savoir si l'hôte est sympathique et enclin à échanger facilement avec ses visiteurs.

Une fois sur place

Quand vous arrivez dans un nouvel hébergement, n’hésitez pas à vous présenter ! Que vous voyagiez en chambre privée ou en dortoir, saluez les personnes présentes, présentez-vous et si vous les sentez disposées, commencez un échange en leur posant les questions usuelles : leur nom, pays d’origine, profession, la durée de leur voyage ou tout ce qui vous intéresse de connaître à leur propos.

Cela permet de briser la glace en établissant un premier contact chaleureux. Adoptez une posture bienveillante et à l’écoute afin de faciliter l’échange.

N’hésitez pas également à proposer à certaines personnes de se joindre à vos activités ou si vous entendez parler d’un programme qui vous intéresse, demandez si vous pouvez participer.

Rares seront les refus, surtout si vous voyagez seul, et cela vous permettra de continuer à progresser dans votre démarche de sociabilité. Privilégiez plutôt les petits groupes ou les personnes voyageant seules, plus enclins à adopter un nouveau compagnon de voyage. En cas de refus ou de manque d’enthousiasme, n’oubliez pas que certaines personnes peuvent préférer la solitude ou rester entre elles, et que leur décision est indépendante de votre personne.

Et durant votre voyage, rappelez-vous que la plupart des hébergements sont dotés de connexion internet, donc si vous vous sentez seuls, vous pourrez toujours contacter vos proches et échanger avec eux pour repartir avec une dose d’énergie et de confiance renouvelée.

Le voyage permet de gagner en indépendance et en confiance, par la réalisation des objectifs fixés et l’aboutissement d’un projet.

Si vous êtes d’un naturel discret ou introverti, il permet par les nombreuses occasions de rencontre qu’il propose de dépasser votre timidité.

Ainsi, à votre retour, vous pourrez continuer à bénéficier de ses bienfaits et à mettre à pratiques les bonnes habitudes prises lors de votre séjour. Il ne faut ainsi pas hésiter à se lancer, c’est une expérience qui peut modifier positivement et durablement le cours de votre vie !

Une fois de plus, je ne peux qu'aller dans le sens de Laurent sur les bienfaits du voyage. Je reviens d'ailleurs de 3 mois au Vietnam, une expérience incroyable.

Voyager pour devenir plus sociable c'est d'ailleurs une des nombreuses techniques que je détaille dans mon livre Deviens super sociable en 30 jours que tu peux découvrir ici si tu fais partie des rares personnes malchanceuses qui ne l'ont pas encore lu !

Merci encore à Laurent pour cet article et ces conseils judicieux !

Biographie : Laurent Villeneuve

Originaire du Sud de la France, j’ai bourlingué pas mal avant de tomber en amour avec les grands espaces de l’Amérique du Nord, les villes bouillonnantes des États-Unis et … une Américaine. J’ai donc décidé de rester chez l’Oncle Sam et d’offrir mon aide à d’autres voyageurs voulant explorer mon nouveau coin de pays avec leurs demandes ESTA pour les USA. Depuis, j’ai la chance de découvrir quelque chose de différent ou d’étonnant presque tous les jours!

Un article ne vit que s'il est partagé.... Share share share please !!!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Clique ici pour laisser un commentaire